Giuseppe Bergomi démonte Pellè

Modififié
4 18
En Italie, on ne déconne pas avec la discipline.

Graziano Pellè, coupable d'avoir mis un vent monumental à son entraîneur Giampiero Ventura, en refusant de lui serrer la main lors du choc Italie-Espagne de jeudi, l'a appris à ses dépens.

Depuis, les critiques ne cessent de pleuvoir sur l'avant-centre de la Nazionale, qui a été exclu du groupe italien vendredi.

Dernièrement, c'est Giuseppe Bergomi, mythique défenseur de l'Inter et champion du monde 1982, qui est revenu sur la polémique : « Personnellement, ça m'a rendu malade de voir ça... On ne peut pas s’empêcher de penser que ce maillot a été porté par des joueurs comme Paolo Rossi, Gigi Riva, Alessandro Del Piero, il y a une histoire derrière la tunique nationale qui doit toujours être honorée. Et je ne parle même pas du respect qui doit être dû au coach... J'approuve entièrement cette exclusion. »

Bon, pour être tout à fait juste, Pellè s'est excusé quand même, hein. Encore, oui. AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Caribou West Niveau : CFA2
Comme quoi y'a pas qu'en France et en Angleterre que les anciens joueurs en manque de reconnaissance depuis la fin de leurs carrières tirent à boulets rouges sur tout ce qui bouge et nous cassent allègrement les burnes.

Qu'est ce que ça sera en Espagne dans 15 ans quand Xavi et Ramos parleront à tour de bras de leur glorieuse Roja...
Caribou, il déteste ça, se faire remonter les bretelles! C'est trop injuste!

Pour moi qui suis vieux, Bergomi a mille fois raison. Je trouve même que mettre Pellè dans la même phrase que Riva, Rossi ou Del Piero, c'est un sacrilège.

La morale de cette histoire c'est qu'il faut que Ventura arrête d'appeler des gros nuls en sélection.
Message posté par mario
Caribou, il déteste ça, se faire remonter les bretelles! C'est trop injuste!

Pour moi qui suis vieux, Bergomi a mille fois raison. Je trouve même que mettre Pellè dans la même phrase que Riva, Rossi ou Del Piero, c'est un sacrilège.

La morale de cette histoire c'est qu'il faut que Ventura arrête d'appeler des gros nuls en sélection.


Et surtout qu'il te rappelle toi Mario! Vu ce que tu réalises cette saison en étant servi par Belhanda et Koziello, imagines les possibilités avec Verratti et Candreva...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Butt s'emballe sur Rashford
4 18