Giuntini (U17) : « Je les ai trouvés très touchés, mais aussi vexés »

Modififié
5 1
Il n'y aura pas de « fameuse génération 98 » .

Du moins, pas encore. Sortis premier de leur poule, où ils ont décroché trois victoires en autant de rencontres, les U17 se sont inclinés dès les huitièmes du Mondial chilien face au Costa Rica (0-0, 3-5 aux t.a.b.). Une grosse déception pour ceux qui, après leur titre européen l'été dernier, faisaient clairement partie des favoris de la compétition. « On a manqué de justesse technique, d'efficacité. Cela ne doit pas être une excuse, mais les changements – pelouse naturelle, pelouse synthétique – ont pesé également, analyse coach Giuntini dans L'Équipe. Dernier point : on a du mal à faire face à ce football sud ou centre-américain plus précisément, fait de vitesse, de courses. Un football très intense. »

« Sur ce match-là, face au Costa Rica, on n'a pas réussi à jouer ensemble. Je n'ai pas senti un gros collectif. Il y a eu des moments où certaines individualités ont émergé, puis se sont éteintes. Il y avait moins d'harmonie dans cette force collective. » Même les pépites Jeff Reine-Adélaïde (Arsenal), Odsonne Édouard (PSG) ou Zidane fils (Real) n'ont rien pu faire et rentrent donc au pays avec un gros sentiment d'échec. « Je les ai trouvés très très touchés dans le vestiaire. Touchés sur le plan émotionnel de ne pas avoir été plus loin. Mais aussi vexés. Parce que cette équipe a l'habitude de la gagne, et de la gagne avec la manière en plus. »

Rendez-vous à l'automne 2016 et l'Euro U19 pour réapprendre les bonnes manières. NT
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

et pourquoi ne pas avoir titularisé le jeune Janvier qui avait mis 2 buts et 2 passes décisives au match précédent??
pas assez clinquant comme nom? pas de saison?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 1