Giroud : « Sauter les bras collés au corps ne mène pas bien haut »

Modififié
0 42
Faute avouée à moitié pardonnée ?

Auteur du premier but de l’équipe de France vendredi contre la Roumanie, Olivier Giroud est revenu, samedi en conférence de presse, sur son but possiblement entaché d’une faute du Gunner sur le gardien adverse : « À l’instant T, je ne vois même pas que je lui touche le bras. Après coup, en voyant le ralenti, ça peut se siffler. Mais sauter les bras collés au corps, ça ne mène pas bien haut. Dieu merci, il n’a pas sifflé. »

Le bras de Dieu. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Soyons sérieux un moment, ce but n'est entaché d'aucune faute.
Le monde devient fou!
Mouais, c'est surtout que le gardien s'est troué sur l'action, ça arrive.
Nouveau concept: s'excuser d avoir marqué.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 42