En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Giroud : « On ne fait jamais l'unanimité »

Modififié
Opération défense.

Présent en conférence de presse mardi à Clairefontaine, à trois jours d'un déplacement décisif pour l'équipe de France en Suède, Olivier Giroud est notamment revenu sur les doutes qui entourent depuis de nombreuses années sa place de titulaire chez les Bleus : « Le foot est un éternel recommencement. Forcément, c'est un petit peu lassant de toujours devoir se justifier, mais c'est un petit peu l'histoire de ma carrière. C'est aussi quelque chose dont je me sers pour rester concentré, mais je prends pas mal de recul par rapport à ma cote de popularité. Je regarde vers l'avant tout en sachant qu'on ne fait jamais l'unanimité. »


L'attaquant international français, qui a intégré vendredi dernier – après son triplé contre le Paraguay (5-0) – le top dix des meilleurs buteurs de l'histoire de l'équipe de France avec 26 pions, a également de nouveau rappelé que son avenir « est à Arsenal. J'ai encore deux ans de contrat et j'ai envie de gagner la Premier League avec ce club. Je m'y sens bien, mais on ne sait jamais de quoi est fait le futur proche. Ce qui est sûr, c'est que je ne me contenterai pas d'une nouvelle année avec un aussi faible temps de jeu. »


Sur son rôle du haut de ses trente ans, Olivier Giroud a également évoqué « les conseils donnés par moment lors des exercices devant le but à Kylian Mbappé ou Flo Thauvin. Je n'ai jamais été un leader naturel, ni un aboyeur, mais je sais que mes coéquipiers me font confiance, donc les jeunes peuvent venir me voir pour discuter. » Il a notamment souligné l'apport nouveau des deux latéraux de l'AS Monaco, Benjamin Mendy et Djibril Sidibé, détaillant qu'il n'avait « jamais joué avec des latéraux aussi offensifs, ce qui est forcément plaisant pour un buteur » . Le buteur des Gunners a également profité de son intervention pour glisser ses félicitations à un Raphaël Varane « écœurant » avec ses trois C1 à 24 ans. Par Maxime Brigand, à Clairefontaine
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 21 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 17 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8