En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts de finale
  3. // Manchester United/Arsenal

Giroud, le mauvais procès

Au sortir de la défaite en Ligue des champions face à Monaco (1-3), Olivier Giroud a essuyé les critiques les plus virulentes. En somme, pour trois grosses occasions ratées, le Français a cristallisé à lui seul toute la frustration de la presse anglaise et des fans d'Arsenal. À un moment où le Français n'a jamais paru autant en forme, c'est tout de même assez ironique.

Oui, il a raté trois énormes occasions. C'est un fait, et personne ne le nie. Il aurait dû, lors de ce match aller face à Monaco, trouver la faille au moins une fois. Il ne l'a pas fait, point final. Est-ce réellement suffisant pour déposer sur ses épaules l'entière responsabilité de la déroute des Gunners face à Monaco ? Certainement pas. L'équipe d'Arsenal, dans son ensemble, ne s'est pas montrée à la hauteur de l'événement. Oui, Giroud est passé à côté de son match. Comme Özil, Welbeck, Mertesacker, Koscielny, Bellerin, Ospina ou même Gibbs. Face à Monaco, Arsenal a raté son match. Voilà la vérité. Imputer ce résultat au seul Olivier Giroud est d'une violente malhonnêteté. Surtout que depuis quelque temps, le Français se montre de plus en plus adroit devant le but. Depuis le début de l'année, c'est bien lui, au même titre qu'Alexis Sánchez, qui mène l'attaque londonienne. N'en déplaise à ses détracteurs.

Une très bonne période


Depuis la nouvelle année, il n'y a pas grand-chose que l'on peut reprocher à Olivier Giroud. Sur les dix derniers matchs d'Arsenal, le Français a inscrit sept buts. Soit, évidemment, le meilleur total du club loin devant Cazorla, Walcott ou Özil qui ont, eux, trouvé le chemin des filets à trois reprises. À Arsenal, Giroud joue et Giroud marque. À l'aise sur le front de l'attaque des Canonniers, l'ancien Montpelliérain ne fait pas de complexes et ne rate pas autant d'occasions que voudraient le faire croire certains. Seulement voilà, une mauvaise prestation face à Monaco sous les projecteurs de la Ligue des champions, et le Français s'est retrouvé pointé du doigt, jugé pour un rendement soi-disant loin d'être celui que l'on attend d'un grand attaquant. Ce qui est tout de même marrant, quand on sait que sur les cinq dernières sorties des ouailles de Wenger, Giroud a planté à cinq reprises. Soit à tous les matchs sauf… face à Monaco. Et apparemment, c'est suffisant pour lui jeter la pierre. En fait, Giroud est actuellement dans une forme étincelante. À tel point que sa piètre performance face à l'ASM ne l'a pas empêché de marquer, quatre jours plus tard, face à Everton en championnat. Ni de récidiver, le mercredi suivant face à QPR, toujours en championnat. La forme de l'attaquant français est telle, en réalité, qu'il ne doute pas. Plus maintenant.

Un joueur en progrès


Depuis son arrivée en Angleterre, Giroud a souvent été critiqué pour son rendement devant le but. Dans un monde où la norme est devenue les statistiques inhumaines de joueurs comme Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi, il est évidemment que le Français fait office de petit joueur. Pourtant, si on le compare avec des joueurs plus lambda, Giroud n'a pas à rougir de ses performances. Loin de là, même. Après une première saison plus que correcte qu'il termine en atteignant un total de 17 buts, le Français n'a fait que monter en puissance. D'ailleurs, il ne faut tout de même pas oublier que l'année dernière, le garçon a terminé la saison meilleur buteur du club avec 22 réalisations toutes compétitions confondues. Pour un peintre, on a connu pire, hein. Cette saison, il en est à 13 et il lui reste, au minimum, douze matchs à disputer. En tout cas, ce lundi soir, il sera bien présent sur la pelouse de Manchester United pour disputer le dernier quart de finale de la Coupe d'Angleterre. De quoi, peut-être, étoffer un peu plus son total de buts sous le maillot rouge d'Arsenal. Et puis, il est toujours bon de rappeler qu'au tour précédent, les Gunners se sont qualifiés en éliminant Middlesbrough, 2-0. Deux buts signés Olivier Giroud.

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 1 heure Coentrão casse le banc des remplaçants 2
Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 3 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
À lire ensuite
Lille en veut encore