1. // Bilan
  2. //
  3. // Le week-end des Bleus

Giroud flambe, Lloris la cata

Mardi soir, les Bleus ont réalisé un match parfait et se sont qualifiés pour la Coupe du monde au Brésil. Quelques jours plus tard, ils étaient tous de retour dans leur club respectif. Avec des performances plutôt mitigées.

Modififié
0 24
Hugo Lloris (Tottenham)

Retour à la réalité très, très compliqué pour le gardien des Bleus. Après 5 secondes de jeu, face à Manchester City, il foire son dégagement et, sur l’action qui suit, les Citizens ouvrent le score. Derrière, il va vivre une journée cauchemardesque avec, pour la première fois de sa carrière, six buts encaissés lors d’un même match. Le revers de la médaille de la qualification.

Patrice Évra (Manchester United)

Le week-end aurait pu être idyllique pour Patrice Évra. Il l’aurait été si le match entre Cardiff et Manchester United s’était arrêté à la 90e minute. Mais dans les arrêts de jeu, Patou et toute la défense mancunienne ont oublié le Sud-Coréen Bo-Kyung Kim, qui a égalisé sur corner. Dommage, car Évra aurait pu être le match winner : c’est lui qui avait donné l’avantage aux siens de la tête.

Raphael Varane (Real Madrid)

À cause d’une inflammation au genou, le défenseur central n’était même pas sur la feuille de match pour le déplacement du Real Madrid à Almería. Il aurait, de toute façon, passé une soirée tranquille, puisque les Madrilènes se sont imposés 5-0.

Mamadou Sakho (Liverool)

C’est du banc de touche que Mamad a assisté au pyrotechnique 3-3 lors du derby entre Everton et Liverpool. Mais peu importe. Car son match, Mamadou l’a disputé dimanche soir, sur le plan de beIN Sport. Face à Alexandre Ruiz, l’ancien défenseur du PSG s’est livré comme jamais, a lâché de nombreuses larmes en évoquant son père, et avait la voix tremblotante pendant tout l’entretien. Sincèrement, on a tous eu envie de lui faire un câlin à ce moment-là. Encore plus qu’après son doublé mardi soir.

Mathieu Debuchy (Newcastle)

Le latéral n’était pas sur la feuille de match pour la réception de Norwich. Il a été remplacé sur le côté droit par Yanga-Mbiwa. Voilà.

Blaise Matuidi (PSG)

Préservé par Laurent Blanc après le match de mardi soir et en vue des prochaines échéances (Ligue des champions, notamment), Blaise est entré en fin de rencontre à Reims, alors que Paris menait déjà 2-0. Une fin de match très tranquille, donc, où il n’a pas eu grand-chose à faire. Et comme ça, il a pu assister de plus près au but de Zlatan, le veinard.

Yohan Cabaye (Newcastle)

Une victoire pour lui avec Newcastle, la troisième consécutive en championnat. Il a ajouté une passe décisive à son total, avec ce corner dès la deuxième minute qui amène le but de Loïc Rémy. Yohan est toujours aussi précieux pour son équipe, tant dans la récupération que dans la manœuvre offensive. Une certitude.

Paul Pogba (Juventus)

En voilà un qui, malgré la grosse débauche d’énergie mardi soir, n’était pas fatigué du tout. Sur la pelouse de Livourne, où la Juve s’est imposée 2-0, le milieu de terrain a encore sorti une prestation monstrueuse. Le journaliste de la Gazzetta dello Sport qui commentait le match a même écrit une phrase qui en dit long sur le niveau du Français actuellement : « Récupération de balle embarrassante, de par sa facilité et sa puissance physique, de Pogba sur Greco » . Merci.

Franck Ribéry (Bayern Munich)

Touché lors du match face à l’Ukraine, le postulant au Ballon d'or n’a pas joué lors du gros choc de Bundesliga contre le Borussia Dortmund. Les Bavarois craignaient que son absence leur porte préjudice. Pas du tout. Victoire 3-0 à l’extérieur. Francky peut être fier de ses potes.

Mathieu Valbuena (Marseille)

Match sans histoire pour Valbiche à Ajaccio. Pas de but, pas de passe décisive, une heure sur la pelouse (Baup l’a sorti en prévision d’Arsenal), et pas grand-chose à signaler. À l’arrivée, son équipe s’est imposée en Corse. Le principal est là.

Karim Benzema (Real Madrid)

Après son but face à l’Ukraine, la Benz poursuit sur sa lancée avec un nouveau but, superbe, face à Almería. Un contrôle, et pan, une minasse du gauche qui ne laisse aucune chance au portier adverse. Satisfait, Ancelotti l’a fait sortir une minute après son but, histoire de le garder au frais pour les prochaines échéances. La semaine du bonheur, pour Karim.

Les remplaçants :

Olivier Giroud (Arsenal)

Remplaçant mardi soir alors qu’il s’était dit prêt à « mourir sur le terrain » , Olivier Giroud a réutilisé toute cette hargne pour abattre Southampton. L’attaquant français s’est offert un doublé, dont un but gag (merci Boruc) et un autre sur pénalty, permettant à Arsenal de réaffirmer sa première place. Un doublé qu’il a dédié avec beaucoup d’émotion à son grand-père, disparu quelques heures après la qualification des Bleus.

Bakary Sagna (Arsenal)

Match correct du latéral droit. Arsenal a été supérieur à Southampton, et Sagna a remporté son duel face à son adversaire direct. Pas flamboyant, mais un match correct. Et une victoire à la clef. C’est peut-être ça le plus important à retenir.

Ceux qui avaient joué le match aller en Ukraine :

Laurent Koscielny (Arsenal)

Le héros caché de France-Ukraine (bah oui, s’il n’est pas exclu au match aller, Sakho ne joue pas le retour et ne marque donc pas deux buts) a été excellent face à Southampton. Il a complètement annihilé les attaquants des Saints, qui sont pourtant performants à l’heure actuelle. Il reste une garantie. Quand il ne met pas des tartes à ses adversaires.

Éric Abidal (AS Monaco)

Mis sur le banc mardi soir, l’ancien Barcelonais a retrouvé sa place de titulaire face à Monaco. Clairement, il est bien plus à l’aise avec son club qu’en équipe nationale. Il est parvenu à éteindre Djordjevic, ce qui n’est pas donné à tout le monde.

Loïc Rémy (Newcastle)

Ah… S’il avait pu être aussi efficace avec les Bleus qu’il ne l’est avec Newcastle. Face à Norwich, il n’a mis que deux minutes pour ouvrir le score, et ainsi inscrire son troisième but lors des trois derniers matchs de Premier League, tous décisifs. Et mine de rien, il est désormais à la quatrième place du classement des buteurs, derrière Agüero, Suárez et Sturridge. Et Newcastle enchaîne un troisième succès, qui lui permet de remonter à la huitième place.

Moussa Sissoko (Newcastle)

Voir Cabaye. La passe décisive en moins.

Samir Nasri (Manchester City)

Oubliée, déjà, la performance opaque du match aller en Ukraine. De toute façon, Samir « n’a pas peur » et « s’en fout de ce que disent les gens » . Contre Tottenham, il a activement participé à la partition parfaite de son équipe. Il n’a pas marqué, mais a été dans tous les bons coups, et a souvent initié les actions dangereuses. Il y a tout de même un gouffre entre le Nasri bleu et le Nasri bleu ciel. Juste une question de teinte ?

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pascal Pierre Niveau : Loisir
Lloris commence à avoir les mêmes carences en Angleterre que pouvait avoir Barthez.

ça sent très bon tout ça.
nathaninho Niveau : CFA2
Faut dire qu'à part le premier but sur lequel il rate son dégagement (mais il fait un premier gros arret derrière), il est totalement abandonné par sa défense après. Dawson Kaboul, je vois pas pire en PL.
Message posté par Pascal Pierre
Lloris commence à avoir les mêmes carences en Angleterre que pouvait avoir Barthez.

ça sent très bon tout ça.

Le mec foire un match et tu vois des "carences" ?
Il est juste indiscutable à Tottenham, y'a qu'à voir ce que les supporters disent de lui, à base de "meilleur gardien du monde", "plus précieux que Bale", "meilleur gardien qu'on est eut", j'en passe et toute l'Angleterre est d'accord.

Bon, là il s'est planté sévère, mais ça n'enlève rien à son niveau de malade mental.
I_Love_nuggets Niveau : Loisir
J'adore Lloris mais vraiment il manque d'un bon jeu au pied pour être dans le top 5 mondial!
Ou alors il avait encore la chiasse ce qui explique ce dégagement foiré (bon en même temps dégager la balle en serrant le cul c'est quasi impossible!)
N'oublions pas que les Spurs avaient la meilleure defense de PL avant ce match, Lloris y etant pour beaucoup.
Il est clairement passe au travers sur le premier degagement meme si c'est hallucinant que les Spurs n'ait pas cherche a mettre directement les Citizens dans leur camp par une longue diagonale, la en trois passes et sans pression aucune des adversaires, ils sollicitent le gardien et reculent de 50 metres.
J'etais au stade hier et Lloris a ete applaudi par le kop des Spurs positionne derriere lui avant le debut du match. Por bosser avec pas mal de supporters des Spurs, il est adule par une ecrasante majorite.
J'ai beau relire, mais je ne vois pas Florian Thauvin. Surement un oubli de Maggiori, car vous comme moi on sait que ce gamin ira au Brésil.
60 matchs pro et Pogba doit valoir (au bas mot) 60 patates. Minimum. Putain mais quel joueur !
Chriswillow Niveau : Loisir
Avec un Benz en mode Merco de luxe et un Giroud phare, on va en faire du bruit au Brésil !
Vous allez le dire un jour que Nasri avec City n'a jamais eu le rôle de meneur. Faire des passes quand tout le monde est en mouvement c'est quand même plus simple.

Faut arrêter de voir en ce gars un probable animateur du jeu des Bleus, il ne sait pas le faire, il ne peut pas le faire, et ne le fera jamais. Mais encore faut-il que lui et le staff des Bleus le comprennent. A la limite, le tester en remplaçant de Ribery, sur le côté gauche (son poste à Manchester City, là où apparemment il est si énorme), ça peut le faire. Il sera déchargé de l'animation du jeu et pourra donner des bons ballons ou frapper quelques fois.
Mehmet Scholl Niveau : CFA
Bah le truc c'est qu'il nique le match dès la 14ème seconde quoi... Et en plus, il refoire un autre dégagement un peu plus tard dans le match

Attention hein, j'adore Lloris, je l'ai vu naitre au Ray et grandir à Lyon, j'adore ce mec mais la sur ce coup il a fait de la merde ( ce qui n'enlève rien à son niveau comme dit plus haut on est d'accord )

Après dans son malheur, il a pas de moule non plus car sur le 1er pion, Navas pourra ré-essayer 100 fois de remettre une balle aussi parfaite sans jamais y arriver...
jesse pinkman Niveau : Loisir
SVP un article sur france ukraine, ca manque, ca fait longtemps...
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Et si on faisait jouer Ribéry 10 comme au Bayern en début de saison? Nasri (ou Griezman) se retrouve à gauche. Valbuena à droite. Ce serait plus équilibré, on pencherait moins à gauche.
so-lyonnais Niveau : CFA2
200eme match pour le Benz au Real, 96eme but, ajouté à cela 63 passes décisives, sachant qu'il a joué moins de 150 matchs comme titulaires et que dans bon nombres il sort en cours de jeu. Le bilan est propre pour ce joueur qui finalement a toujours été contesté par son pays et toujours mit en concurrence dans son club sauf peut être cette année. On oublie souvent que Benzema n'a pas encore 26 ans et qu'il a déja tout gagné en France et en Espagne, avec des stats en Ligue des champions qui sont monstrueuses(33 buts en 57 matchs).
Bref lorsque qu'on fera les bilans à la fin de sa carrière le Benz sera sans doute un des 5 meilleurs joueurs de l'histoire du foot français, sauf si il foire les CDM 2014 et Euro 2016.
Beaucoup oublient le rôle que ce mec a au Real, car c'est pas lui qui marque les buts, c'est l'ailier fou à 50 buts par saison. Peu de 9 pourraient aussi bien servir Ronaldo que Benzema, car sa technique et son jeu collectif sont exeptionnels.
On a peut être vu Benzema trop beau trop tôt lorsqu'il était à Lyon. Beaucoup voyait en lui le nouvel étendard du foot français, malheureusement pour lui il est tombé dans la plus mauvaise période possible en Equipe de France, jamais totalement adopté par le public français. Assimilé à tord à ses compères de la génération 87 qui a 26 ont tous un palmarès bien moindre que le Benz, mais surtout un joue au Real depuis 5 ans, les autres sont des seconds couteaux à City ou Paris, ou titulaire à Newcastle. Un n'a jamais eu d'écart de conduite aussi bien à Lyon, à Madrid, En EDF ou devant la presse, quand les autres enchainaient comportements immatures et caractères d'enfants gâtés. Benzema deviendra surement jamais ballon d'or comme on lui promettait lorsqu'il n'avait même pas 20 ans et qu'il écrasait la Ligue 1, mais la certitude d'une grande carrière on l'a, à part Puskas, DiStephano, CR7 et Sachez, aucun joueurs n'avait ses stats là après 200 matchs au Real.
Un jour peut être qu'il partira dans un club où l'équipe jouera pour lui, où il sera le joueur recherché en priorité pour marquer, ce jour arrivera peut être mais en attendant il fait son bonhomme chemin au Real. Espérons tout de même qu'il y est d'aussi belles joies pour lui que celle de mardi en Equipe de France, et ce si possible à l'été 2014.
Message posté par nathaninho
Faut dire qu'à part le premier but sur lequel il rate son dégagement (mais il fait un premier gros arret derrière), il est totalement abandonné par sa défense après. Dawson Kaboul, je vois pas pire en PL.


Sauf que sur le second but,Lloris se foire aussi : il degage (encore) directement sur un citizen qui lance Nasri.A 2-0 sur 2 erreurs de dégagement,c'est dur de motiver ta defense et la rendre sereine.
Cette semaine,pour Hugo,c'est séance d'entrainement supplementaire Special dégagement.
Message posté par 5style


Sauf que sur le second but,Lloris se foire aussi : il degage (encore) directement sur un citizen qui lance Nasri.A 2-0 sur 2 erreurs de dégagement,c'est dur de motiver ta defense et la rendre sereine.
Cette semaine,pour Hugo,c'est séance d'entrainement supplementaire Special dégagement.



74 selon Frédéric Callenges qui, en matière de statistiques et chiffres est une vraie mine d'or. Donc c'est que ça doit être vrai.
@5style
Sauf que vu du stade, sur le second degagement, Verthongen (qui n'est decidement pas un lateral), n'ecarte pas alors que Lloris lui fait signe de demander le ballon. Le degagement de Lloris est correct mais les 2 six qu'etaient Sandro et Paulinho etaient positionnes bien trop haut n'etant pas a la retombee du ballon.

Apres oui le point faible de Lloris est clairement un jeu au pied manquant singulierement d'allonge.
Philiiiiippe Niveau : CFA2
Quelqu'un peut m'expliquer la phrase d'accroche juste après le titre : "Avec des performances plutôt mitigées" ?

Perso, j'ai beau chercher le mitigé là-dedans, je ne vois pas, à part Lloris peut-être, les autres ont tous gagné ou presque, marqué (Evra, Giroud, Rémy, Benzema) ou ont été décisifs avec leur club (Pogba, Cabaye, Koscielny, Nasri, Sissoko...).
Mais au final, aucune mauvaise prestation à noter.

Et ceux qui n'ont pas joué pour cause de blessure (Ribéry, Varane) ou pour souffler (Matuidi, Debuchy, Valbuena, Sakho), on ne peut pas le compter comme mitigé non vu qu'ils n'ont pas pu s'exprimer ?
volontaire82 Niveau : Loisir
Je comprends même pas comment Cabaye peut encore être à Newcastle.

Man U aurait mieux fait de le récupérer lui plutôt que fellaini, qui ne leur apporte absolument rien pour l'instant..
bigorneau Niveau : DHR
" Quand il ne met pas des tartes à ses adversaires." ou des CSC et quand il ne prend pas de rouge ou provoque un pénalty......... Faut arreter la garantie est largement dépassée (le futur Mexes) Bref au plaisir de pas le voir au Brésil.
Message posté par volontaire82
Je comprends même pas comment Cabaye peut encore être à Newcastle.

Man U aurait mieux fait de le récupérer lui plutôt que fellaini, qui ne leur apporte absolument rien pour l'instant..


Fellaini pour 27 M £ c'était le panic buy le plus triste depuis pas mal d'années ...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 24