Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Gillot : « Vous psychotez trop »

Modififié
Mercredi, Francis Gillot est rentré dans le lard de ses joueurs. Sur le terrain d’entraînement, devant les vacanciers et un seul journaliste présent. Jeudi, le coach bordelais n’a pu éviter les questions de la presse sur le sujet. Et comme d’hab, il a fait du Gillot. Légèrement teinté de mauvaise foi, donc.

« Il n’y a rien eu, hier… C’est un coach comme des dizaines de coachs, qui recadre certains joueurs après un jeu. C’est mon boulot, a-t-il répondu sèchement. Si on ne peut plus le faire après les choses qu’on voit à l’entraînement… Il n’y a peut-être pas grand-chose à dire aujourd’hui, donc vous (les médias, ndlr) en faites vos choux gras, mais il n’y a rien ! C’est mon boulot, et ce n’est pas du tout rare en public » , a-t-il ajouté, avant d’en remettre une couche.

« Si des micros sont tendus alors que je suis au milieu du terrain, c’est pas mon problème, indiquait J-Lo. Moi, je réagis sur l’action… Je ne suis pas calculateur, vous ne le savez pas, encore ? Je dis ce que j’ai à dire. (…) Vous psychotez un peu trop ! Pour moi, c’est un non-évènement. Ok ? Parlez-moi plutôt de football. »


Ben jusque-là, il semblerait qu’on parlait quand même de football. LB, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié