1. // Amical
  2. // Bordeaux/Bétis (2-0)

Gillot : « On y va petit à petit »

Les Girondins, après avoir chuté mercredi face à l'Udinese (3-1), on remporté la petite finale de la Kopa Baiona, face au Betis Séville version remplaçants (2-0), samedi soir à Bayonne. Une victoire bien morne, glanée entre fantômes maladroits, et scellée grâce à des buts de Wendel (66e) et Sertic (90+2e).

Modififié
0 0
Francis, êtes-vous satisfait de la prestation de vos joueurs ?


Oui, c'était un bon match. De plus, c'est la première fois que l'on ne prend pas de but. On aurait pu en mettre deux ou trois de plus au vu des occasions, mais on a été solide dans le jeu et bien organisé. Je pense que ça commence à rentrer... les joueurs ont compris certaines choses. Quand on a autant d'occases face à une bonne équipe, ça veut dire qu'on a un potentiel intéressant.



Il y a pourtant eu beaucoup de déchet devant le but...


Ouais... C'était un peu un jour sans pour Cheick (Diabaté, ndlr) qui s'est beaucoup battu, qui a fait tout le match et qui était sûrement un peu fatigué car, ce matin, on s'est entraîné. Je pense qu'il a manqué de fraîcheur et de lucidité, mais le principal, c'est qu'il s'est créé des occasions. Celles-là, on sera capable de les mettre un peu plus tard, car on n'a pas beaucoup travaillé devant le but, jusque-là. Ceci pouvant expliquer cela.



Vous avez indiqué récemment vouloir recruter un buteur. Qu'en est-il ?


Oui, mais vous n'êtes jamais contents (les journalistes, ndlr)... Quand on gagne deux à zéro, c'est déjà pas mal ! On ne prend pas de buts, on y va petit à petit, sachant qu'il y avait beaucoup de choses à revoir. On commence à avoir un jeu cohérent, avec des garçons capables, aujourd'hui, de jouer pratiquement quatre-vingt dix minutes. Derrière, aussi, on a été solide. On a bien progressé depuis la reprise.



Pas de buteur en vue, donc ?


Ça, c'est toujours en suspend... On a dit que le club ne pouvait pas faire l'effort de prendre quelqu'un, donc je fais avec les trois attaquants que j'ai sous la main. Après, on verra. Moi, je ne suis pas décideur. Je n'ai pas beaucoup d'attaquants, mais pour l'instant, ils me donnent satisfaction. Ceci dit, si l'on avait eu un buteur aujourd'hui, on aurait peut-être gagné quatre ou cinq à zéro...




Propos recueillis par Laurent Brun, à Bayonne

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
La Supercoupe à Schalke
0 0