1. //
  2. // 9e journée
  3. // Bordeaux/Lille (1-1)

Gillot et les coiffeurs

Modififié
1 6
Francis Gillot a encore vu les siens concéder un but lors du temps additionnel. C’était face à Lille vendredi (1-1) ; comme face à Nice (1-1) et Ajaccio (2-2), aussi.

Un mal qui persiste depuis la saison dernière et qui irrite tous les Bordelais, pourtant toujours invaincus. À la différence près que, cette fois-ci, c’était contre… une grosse équipe. Et J-Lo l’explique à sa manière.

« Ce nul n’arrange ni Lille, ni nous, mais on ne jouait pas non plus face à des coiffeurs comme…, s’interrompt-il, prudent. Bon, je ne vais pas dire de noms, sinon on va me tomber dessus ! Mais on n’a pas joué une équipe de coiffeurs ! Faire un partout, c’est pas déshonorant. C’est juste le scénario qui est gênant. »

Et tous ces nuls à domicile, c’est pour une permanente ?

LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"On ne jouait pas non plus contre des coiffeurs comme..." les Pink Floyd de Kiev?
Il s'est peut-être rappelé de l’Europa League.
Francis Gillot qui s'est sélectionné là, en esthète, la coupe « estuaire de la Gironde » devrait se voir proposer la prochaine fois par son coiffeur la coupe au « pas de bol ».
A quand "le journal de J-lo"?
Des coiffeurs comme Nice quoi...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Juninho absout
1 6