Gillot, de l’usine à la vigne

Modififié
0 1
En quelques mots, Francis Gillot résume ce qu’est Sochaux, son prochain adversaire, samedi à Chaban-Delmas (20h00). Normal, il connaît la maison. Et si le coach bordelais indique qu’il « apprécie Éric Hély dans le travail » , un mec « réglo » , il rappelle aussi ce qu’il a vécu et ressenti dans le Doubs : « À Sochaux, on se bat, on essaie de recoller les morceaux, de faire les choses toujours dans un bon état d’esprit, parce qu’il n’y a que ça qui peut nous sauver, c’est une question d’habitude. »

Un état d’esprit à part, donc. « On était toujours dans les derniers et c’était compliqué, ajoute-t-il. Si l’on n’a pas le mental pour redresser une situation, on ne la redresse pas ! C’est une ville qui souffre beaucoup avec Peugeot… On allait parfois dans les ateliers voir les conditions de travail, et c’est vrai que ça marque… Ça marque les joueurs. »

C’est sûr qu’à Bordeaux, la pénitence, c’est d’aller dans les vignobles. VDM.
LB, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1