Gillot, comme Guy Roux ?

Modififié
0 0
Francis Gillot avait déjà eu les boules à cause de ça, il y a quelques semaines : la trêve internationale ! Et visiblement, il n’a toujours pas digéré cette période de travail tronqué. Pour preuve, après avoir qualifié cela de « colonie de vacances » , il en a reparlé avant la rencontre face à l’OM au vélodrome. C’est dire si ça lui pèse.

« Franchement, je n’aime pas ça… Cette trêve-là, quand on s’entraîne à une dizaine, que tout le monde est dans la nature, et sans savoir ce qu’ils font (les joueurs, ndlr), ça me dérange ! Tous les clubs ont des internationaux, et se retrouver à dix, c’est difficile à gérer » , explique le Droopy caustique des temps modernes.

Mais alors, que faire ? Une méthode à la Guy Roux, façon Stasi, pour surveiller les éventuels déviants ? « Non… Tous les coachs sont comme moi, croit savoir Gillot. Ils aiment avoir les joueurs sous la main, parce que quand ils reviennent au bout de quinze jours, on ne sait pas comment ils ont travaillé, ni ce qu’ils ont fait… Ce n’est pas évident. »

Nous, on sait ce qu’ils font quand ils ne jouent pas au foot… LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Maradona et l'arbitrage
0 0