Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Gillot, Barcelone et l'arbitrage

Modififié
La Ligue des champions, c'est le top du top. Du moins, en principe. Postulat qui devrait être le même pour l'arbitrage, et pas qu'en théorie. Pourtant, dès les quarts de finale, et de façon très criante, les erreurs d'arbitrage se sont multipliées, avec de lourdes conséquences à la clé. PSG-Barça, Dortmund-Málaga, Bayern-Barça, Dortmund-Real Madrid… Bref. Plusieurs rencontres ont été sujettes aux mauvaises décisions du corps arbitral.

Et Francis Gillot, réputé comme n'ayant pas sa langue dans sa poche – et fan inconditionnel de Barcelone –, n'a pas manqué de revenir sur le malaise ambiant. Prolixe, le Bordelais…

« C'est mérité pour les deux clubs allemands… C'est comme ça, cette année. Le foot allemand a beaucoup plus de puissance physique par rapport au football espagnol. Mais j'ai quand même vu trois buts (au cours des demi-finales aller, ndlr) qui n'étaient pas valables, a-t-il clamé, en conférence de presse. Bon, je vais encore défendre Barcelone, mais poussette, hors-jeu, blocs : non, y a rien ? » , a-t-il ensuite interrogé.

Le père J-Lo, il reste ronchon, mais il a mûri. « Je ne sais pas ce qu'il faut faire pour améliorer ça… C'est difficile d'arbitrer… J'en conviens. Bon, j'ai compris depuis deux ou trois ans, a-t-il reconnu. Avant, je ne comprenais pas, mais maintenant, je suis moins agressif envers les arbitres. Voilà, c'est comme ça, il faut faire avec. »

Une métamorphose positive, donc. « Je pense que les réunions qu'on a eues à Paris, deux ans de suite, ont permis de s'expliquer… Mais les arbitres font comme tout le monde, avec leurs forces et leurs faiblesses... Je n'excuse pas les défaites avec l'arbitrage ; c'était le cas avant, mais plus maintenant. »


Francis Gillot a quand même contesté le pénalty concédé face à Sochaux dimanche dernier (2-2), suite à une faute de main de Maxime Poundjé.

On ne se refait pas… LB, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)