Gilberto, une bise et ensuite ?

0 0
La CAN 2010 est hors-normes. C'est un euphémisme. Même le match d'ouverture a reflété la folie ambiante, tant sur le terrain (4-4 avec un scénario rocambolesque) qu'en dehors.

Il n'y a qu'à regarder Gilberto serrer la main de l'arbitre avant la rencontre. Une petite tentative - ratée - de bise plus tard, le joueur angolais trouvait toujours le moyen de rire de sa connerie.



Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0