1. // Hommage

Gil Scott-Heron, fils de foot

0 10
Gil Scott-Heron est donc mort le vendredi 27 mai 2011 à New York et à 62 balais.

Mais Gil Scott-Heron n'était pas seulement l'inventeur du Spoken Word, et donc du rap. Ce n'était pas seulement l'écrivain, le poète engagé auteur de "The Revolution will not be televised" et l'inspirateur d'à peu près toute la scène hip-hop depuis ses débuts.

Ce grand monsieur était aussi le fiston du Jamaïcain Gil Heron, premier joueur noir à porter le maillot du Celtic Glasgow, au début des années 50, et décédé en novembre 2008.

Si jamais nous avions besoin d'un prétexte pour lui rendre hommage, le voilà.





TP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Grande classe So Foot.
Merci SoFoot de relayer cette bien triste nouvelle et d'envoyer direct un hommage.
Trop méconnu du public, c'est à sa mort qu'il gagnera des fans, comme souvent.
Juste un grand Monsieur merci pour la zique
Merci à Sofoot pour l'hommage...

Pour moi ce mec était un grand, comme disait "Back2dabeat" trop méconnu aussi pour son grand talent! Et j'ai aussi envie de lui rendre hommage avec ce petit lien de : "We almost lost Detroit"

http://www.youtube.com/watch?v=FDC_ZM48S0Y

R.I.P.
The revolution will not be televised!! will not be televised!! The revolution will be no rerun brothers, the revolution will be Live!!!
OH UNO DOS UNO DOS TRES Quatro toum toum toum. See that black boy over there. Basses de bonhomme, flutailles , percussions tonitruantes, un beat méchant. The bottle , revendicatif à souhait , textes liftés à la Thomas Muster. Un texte posé comme une volée à la Big Mac. Sous coté , bien évidemment, tout comme un paquet d'artistes de l'époque (Donny Hathaway, Willie Hutch, David Ruffin and co. Un Grand!!
Tu fais plaisir "dealerdefonk", rien de mieux que de retourner aux classiques, à la musique qui vient du coeur lol (rien que "Little ghetto boy" de Donny Hathaway par exemple, quelle tuerie) la bonne musique se perd j'vous le dis les enfants, il n'y a qu'à regarder les interviews de joueurs quand on leur demande ce qu'ils écoutent (oui je sais, je commence à faire vieux c.on)
Pas grand fan de sa zique, plus à cause du style que des paroles. Par contre, un très bon premier roman de lui pour ce que j'en ai lu... RIP.
un looser magnifique, jamais dupe du rêve américain. "a fucking boomerang" c'est ainsi qu'il avait interpreté le 11 septembre avec sa lucidité légendaire, jamais altérée par son péché mignon, l'angel dust.
un Humain avec ses forces et ses faiblesses, RIP mon frère.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La finale de la décennie ?
0 10