Gignac, la tuile

Modififié
2 20
Dix-huit mois. Pendant dix-huit mois, André-Pierre Gignac a connu une traversée du désert. Moqué dans toute la France pour son embonpoint et ses mauvaises performances, on croyait l’international français perdu. À l’OM en tout cas.

Revenu au top (5 pions en 9 matchs), il a été un élément moteur du fantastique début de saison marseillais. Mais la trajectoire de Dédé épouse celle de son club : défait (0-1) hier chez la lanterne rouge Troyes, Marseille (qui n'a pris qu'un point en trois journées) a aussi perdu son attaquant sur blessure. Gignac, à la suite d’un mauvais appui, s’est fait une fracture du métatarse du pied gauche. Résultat : au bas mot six semaines d’arrêt.

Sale nouvelle pour celui que l’on attendait plus il y encore quatre mois.



PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Olympique du Milieu Niveau : District
Au fait !

En parlant de Dédé, j'ai eu des nouvelles de Jean-Luc Barresi, vous savez celui qui a orchestré le transfert de Gignac à l'OM (Bien que ce soit JC Cano qui soit connu comme son agent car Jean-Luc est fiché au grand bandittisme et est interdit d'exercer).

Il se dore tranquillement la pillule en Grèce!

Non voilà c'était juste pour dire que ce transfert n'avait pas fait que des malheureux ...
Une petite commission sur un transfert à 18 millions d'euros ça doit suffire pour couler quelques jours heureux en Grèce vu la situation là-bas
TakaTiTakiTé Niveau : District
olympique du milieu.
Avec ton pseudo, tu es mal placé pour parler de banditisme.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 20