1. //
  2. // 8e journée
  3. // OM/PSG (2-2)

Gignac et Zlatan se neutralisent

Classique du championnat de France et duel de buteurs ce dimanche soir au Vélodrome. André-Pierre Gignac et Zlatan Ibrahimović ont joué au jeu du berger et de la bergère dans un match qui s'est arrêté à la mi-temps (2-2).

Modififié
0 74
Marseille - Paris St-Germain : 2-2
Buts : Gignac (18e et 32e) pour l'OM. Zlatan (23e et 25e) pour le PSG.


« Pour moi, un Classique, ce sont les supporters parisiens qui vont à Marseille et vice-versa. Sinon, ce n'est pas un vrai OM-PSG... Ça perd en saveur » , annonçait avant la rencontre, nostalgique, Bernard Mendy. Pourtant cet OM-PSG a donné lieu à tout ce qui peut faire un grand match, ou un grand Classico, ou un classique, on se sait plus trop... Avoir des buts, des héros, des coup bas et de l'intimidation. Une mi-temps durant. Avant de basculer dans l'à peu-près et de se transformer en un vulgaire match du samedi soir. Ce soir Marseille reste premier, trois points devant le PSG.

André-Pierre Gignac vs Zlatan Ibrahimović

« Je m'en fous de Zlatan » , prévenait fièrement avant la rencontre André-Pierre Gignac. Le premier à croiser sa route est Jallet. Il est également le premier à prendre un gros coup d'épaule, car Dédé est bien dans son match et veut marquer son territoire. Matuidi met, lui, une béquille à Valbuena, avant que Kaboré ne charge Chantôme et ne lui pique la balle. Le début de rencontre est musclé. Gignac se retourne face à Thiago Silva, sa frappe s'envole. Marseille presse et agresse, Paris fait circuler la balle. Un centre contré de Jallet arrive dans les pieds de Pastore qui frappe trop haut, trop fort, avant que Sirigu ne boxe des deux poings un coup franc direct de P'tit Vélo. Sur une passe latérale parisienne ratée, Ayew récupère la balle et lance Gignac en profondeur. Tête baissée, il s'amuse avec Jallet, croise sa frappe et ouvre le score. Bim ! Les Marseillais sont entrés comme des morts de faim, le PSG a voulu imposer un train de sénateur. C'est raté.

C'est le moment choisi par Zlatan pour prendre les choses en main. Tout seul. Souley Diawara chambrait avant la rencontre : « On dit toujours Zlatan, Zlatan, mais est-ce que vous êtes allés demander à Zlatan s'il avait un plan anti-Rod ? Parce que c'est pas un cadeau lui non plus. » Alors quand Mawxell frappe son corner, avec Nkoulou et Fanni sur le dos, il marque d'une reprise du talon, oui, du talon. Un but de dingue. Quelques minutes plus tard, il engage sa course et frappe fort un coup franc aux 30 mètres. Le Vélodrome est sans voix, le mur marseillais a explosé. Zlatan vient de scorer deux fois en trois minutes et de remettre le PSG devant. Gignac se verrait bien répondre du tac au tac, histoire de confirmer son bon début de saison et de se mettre en valeur dans un étonnant duel avec Zlatan. Un duel au sommet qui il faut se l'avouer, serait plus flatteur pour lui que l'inverse. Alors d'une tête décroisée, sur un corner de Valbuena, il égalise. Pas forcément éblouissant dans la qualité de jeu, ce match est tout simplement fou. Marseille s'est battu collectivement, et le PSG a surtout compté sur son attaquant star. Amalfitano giffle Matuidi, et les deux joueurs s'ambiancent un peu une fois la mi-temps sifflée.

Non, rien de rien

Pastore a beaucoup raté, Gaimero le remplace. Le début de deuxième période est moins rythmé. Ménez sert superbement Gameiro qui n'est pas Ibrahimović et frappe à côté. Ayew répond d'une tête piquée. Le tempo retombe encore et la rencontre se transforme en une vulgaire bataille du milieu de terrain avec ses approximations et ses faux espoirs. Le PSG appuie, le bloc marseillais recule, mais les Parisiens ne trouvent aucun décalage valable. Ménez centre fort devant le but, Zlatan la reprend au-dessus. Van der Wiel remplace Ménez, bon, ce n'est pas ce choix qui va dynamiter l'attaque parisienne. Jordan Ayew étrenne, lui, une nouvelle teinture bleue et blanche. Mais c'est à peu près tout, l'entrée de Rémy ne change rien. Son point culminant loin derrière, la rencontre se termine et laisse un goût amer dans la bouche. Elle n'aura duré que 45 minutes.

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

un match commenté par Dugarry c'est juste une horreur...
motherfucker Niveau : CFA
Note : 5
Le meilleur moment du match, merci Cheyrou : "ils se sont fait andrépierriser"
Pas grand chose à dire si ce n'est ce parallèle troublant entre les clasicos espagnol et français ; 2-2 partout avec un doublé de l'attaquant star de chaque équipe !
Mention spéciale à Christophe Dugarry qui avec son anti-parisianisme primaire m'a bien fait gerber.
@buddy_love, totalement d'accord, surtout quand le PSG joue
Jack Facial Niveau : CFA
4 buts, doublé de l'attaquant star de chaque équipe = Olive et Tom
"il n'a pas pris l'information!"
Mettez pas cote à cote Zlatan et Big Mac svp.
m'enfin, on fait un match très moyen on fait 2-2...

par contre, amalfitano doit se prendre un rouge !!! encore une fois, c'est le PSG qui prend le plus de cartons et aussi le plus de coups dans la gueule*
Manitas de la Bitas Niveau : CFA2
Et ses stats toutes pourries pour montrer que, tout de meme, vous rendez vous compte, "les nouvelles recrues Zlatan et T.Silva courent moins que le reste de l'équipe..."
1 avant centre et 1 défenseur central... Cherchez l'erreur !!
faut quand même espérer pour Paris que Zlatan ne se blesse pas de la saison
encore une fois des arbitres déficients... AMalfitano droit prendre au minima un jaune sur la charge aérienne à retard sur matuidi, et un rouge direct sur la gifle à matuidi... L'arbitrage français est d'une nullitude... ça en devient énervant.... Alors oui, on va me dire il va prendre la commission de discipline mais on s'en fout, c'est sur le moment qu'il doit manger, pas après... Enfin bref...
En deuxième mi temps on a senti l'om fatigué et à 10 derrière et Paris a joué trop facile sans envie, ce qui est inadmissibile au vu de l'équipe... bref, un match correct mais sans plus.
Qu'est ce qu'il m'a soulé Dugarry, il m'a stressé avec ses commentaires inutiles..
Sinon très déçu du match côté paris, manque d'agressivité flagrant, je soutiens encore pastore mais sur sa 1ère mi tps jpeux pas le défendre, on jouait à 10 contre 11.
Il manquait clairement Sakho derrière, ça manquait d'engagement, j'ai pas aimé le match d'Alex, trop mou dans les duels. Matuidi et chantôme qui font le boulot mais c'est abusé les espaces entre les lignes entre tous les joueurs, c'est pas normal d'avoir peur quand tu vois gignac aux 25 mètres balle au pied. Je souligne surtout le manque d'envie, ça m'a vmt étonné surtout les 20 premières minutes où on enchaîne pas 3 passes..
Sinon j'ai bien rigolé quand Ibra a mis le coup franc, on entendait les mouches voler
Est-ce que Deschamps réfléchira à Gignac pour sa prochaine liste (pas contre l'Espagne, elle est rendue)?

En parlant de Canal +, Mathoux il touche une prime chaque fois qu'il dit "zlataniser"???

Cette expression est une verrue de langage que seuls des journaleux étaient capables d'inventer...
Bon match d'Amalfitano. Dommage qu'on soit plus en 90 en fait.
Valbuena qui tire un corner gagnant pour Gignac, c'est un remake de Laurel et Hardi de la belle époque, c'est ca le truc ?
Je suis seul à me lever de mon canapé quand Elie baup prend la parole? Il est tellement soporifique,toujours très retenu dans ses propos. Il m'agace, j'ai envie de lui gicler à la gueule
NikkoFromLyon Niveau : CFA
So Foot a eu la réponse a sa question sur le niveau des latéraux de Paris ce soir.
Pastore n'avait pas envie de jouer il aurait du le dire avant c'est pas gentil.

Bien aimé la volonté de jeu de Marseille du moins en 1 ère mi temps, jeu au sol sur toute la largeur du terrain, ça change avec le non jeu de l'an dernier.
Amalfitano, qu'est-ce que ça doit être une merde dans la vie de tous les jours. Il a la tête de Ribery avec le talent de Jean-Eudes Maurice
Ah j'oubliais, mention spéciale à Matuidi qui a su rester un gentleman, face à ce malotru d'Amalfitano.
y'a un truc qui m'enerve avec gameiro c'est qu'il frappe toujours comme un bourrin !!!

sur l'occase qu'il a sur la passe de menez, il met une mine au lieu d'un petit piqué qui aurait surement fait mouche...

pareil sur la déviation d'ibra sur laquelle il est hors jeu...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 74