1. //
  2. // Chivas Guadalajara
  3. // ITW Matías Almeyda

« Gignac devrait jouer en France, en Europe »

Pilier de l'Albiceleste de Bielsa, et de la Lazio championne d'Italie, en 2000, l'ex-milieu Matías Almeyda officie désormais au Mexique, où il entraîne les Chivas Guadadalajra. Deuxième volet de notre entretien dédié à Almeyda, le joueur, et au Mexique.

Modififié

Sur le terrain, vous vous distinguiez par votre grinta. D'où vous venait cette mentalité de jouer chaque ballon comme s'il s'agissait du dernier ?
En fait, techniquement, j'étais un joueur moyen, mais j'avais un amour-propre supérieur à la grande majorité. Un moment, je me suis fixé comme but de devenir le meilleur milieu de terrain de Serie A et j'y suis parvenu. Une de mes grandes qualités était de connaître mes limites. Je savais que mon jeu long était insuffisant, alors je me contentais de m'appliquer sur mes passes courtes. À la Lazio, par exemple, les transversales, c'était pour Verón.

« Les triangulations entre la Lazio et Parme étaient courantes, entre Cragnotti et Tanzi, les deux propriétaires, mais, moi, je ne voulais pas partir, la Lazio était ma maison. J'ai quitté le club en pleurs. »

Parlons de cette Lazio justement. Pourquoi était-elle si compétitive ?
En trois ans, on a gagné sept titres. On avait d'abord remporté la Coupe des coupes, la Supercoupe d'Europe, et la Coupe d'Italie, entre autres, mais il nous manquait le Scudetto. La deuxième année, on perd le titre d'un rien, d'une manière terrible, alors qu'on avait sept ou huit points d'avance sur le Milan AC à sept journées de la fin. La troisième année fut finalement la bonne. L'impressionnante campagne de recrutement du club a bien entendu aidé : Sensini, Verón, Simeone... L'équipe a gagné en qualité. Cette saison, les vingt-quatre joueurs de l'équipe étaient internationaux, mais en face, on avait la Juventus avec Zidane, Montero, Inzaghi… Les effectifs du Milan AC, de l'Inter, et même de la Roma étaient tout aussi impressionnants.

Vous gagnez le titre lors de la dernière journée. Quels souvenirs conservez-vous de ce moment ?
À la dernière minute même, puisqu'on dépendait des résultats des autres. Je me rappelle avant tout des gens. On jouait tous nos matchs devant 70 000 à 80 000 spectateurs. C'était impressionnant. Lors du dernier derby que j'ai vu, il y avait 7 000 spectateurs au stade olympique, j'ai trouvé ça vraiment triste.

Que retenez-vous de Sven-Göran Eriksson, le seul entraîneur que vous avez connu à la Lazio ?
Sa gestion du groupe. On était 24 joueurs de sélection et tous étaient contents. J'ai appris de sa tranquillité, de sa patience, de sa capacité à dialoguer. Sa méthodologie était aussi novatrice. La première année, il a débarqué sans préparateur physique. Le travail physique se basait simplement sur des exercices avec ballon.


La saison du titre, tout va bien pour vous, et vous marquez même un but d'anthologie au jeune Buffon.
Oui, ce but nous a même permis de prendre la tête de la Serie A, c'était un golazo. Je ne sais pas si les tifosi l'ont vraiment fêté ou s'ils se moquaient de moi, car ils étaient habitués à me voir tirer simplement pour éviter une situation de contre-attaque. Enfin, ce jour-là, c'est retombé en pleine lucarne. Une saveur spéciale.

Vidéo

Une fois champion, vous avez quitté la Lazio. Pourquoi ?
Ce fut étrange, je venais de prolonger mon contrat, et après trois mois, on m'a dit que tout était prêt pour que j'aille à Parme avec Sergio Conceição. Plusieurs joueurs d'un même représentant allaient arriver à la Lazio : Crespo, Mendieta… En fait, les triangulations entre la Lazio et Parme étaient courantes, entre Cragnotti et Tanzi, les deux propriétaires, mais, moi, je ne voulais pas partir, la Lazio était ma maison. J'ai quitté le club en pleurs. Finalement, à Parme, on m'a dit que l'opération allait générer beaucoup d'argent et qu'ils pouvaient donc me payer généreusement. J'ai alors demandé un salaire démesuré en pensant qu'ils allaient refuser, et ils ont accepté. (Rires)

« Pour moi, le prix de mon transfert à Séville était absurde. Barcelone n'avait pas payé plus cher pour Ronaldo, qui a marqué quarante buts, et moi, j'ai dû faire une passe décisive. »

C'est ce genre d’événements qui ont contribué à votre retraite prématurée…

Oui. Franchement, je ne sais pas qui je gênais à la Lazio. J'étais le cœur de cette équipe. Les supporters brandissaient une banderole qui disait « on veut onze Almeyda » . Il y avait de meilleurs joueurs que moi dans cette équipe, c'est certain, mais ce sont mes actions qui électrisaient le public. Je sentais que j'étais au sommet de ma carrière. J'étais ami avec le jardinier, avec tout le personnel du club, je restais à manger avec eux le midi. C'était ma maison. Il me restait quatre ans de contrat quand j'ai dû partir. Ça m'a fait mal.

Avant la Lazio, il y eut le FC Séville, où vous arrivez avec le pesant statut de joueur argentin le plus cher de l'histoire...
Ça a été une des premières baffes de ma carrière. Pour moi, ce prix était absurde. Barcelone n'avait pas payé plus cher pour Ronaldo, et Ronaldo a marqué quarante buts. Moi, j'ai dû faire une passe décisive (rires). En arrivant, j'ai insisté pour dire que ce n'est pas moi qui avais décidé de mon prix, mais cela n'a pas dissuadé les gens de m'insulter. Vu le montant de mon transfert, ils pensaient que j'étais un joueur créatif. Reste que j'étais tout de même performant. Ce n'est pas pour rien que la Lazio m'a recruté. Je conserve un souvenir amer de ce passage à Séville, mais ce fut un bon apprentissage.

« Pour moi, la LigaMX est juste derrière l'Allemagne, l'Angleterre, l'Espagne, l'Italie et la France. Beaucoup d'équipes mexicaines sont meilleures que les européennes. »

Quel est le meilleur joueur avec lequel vous avez joué ?
Je pourrais presque citer tout l'effectif de la Lazio championne d'Italie : Nedvěd, Nesta, Mancini, Salas, Mihajlović, Stanković, Bokšić. Parmi mes rivaux, je pourrais citer Ronaldo, Zidane, mais celui que j'aimais retrouver en face, c'était Edgar Davids. C'était mon vis-à-vis sur le terrain. On se tuait, mais avec loyauté. C'était viril, on se rendait coup pour coup, mais sans se plaindre, sans en rajouter, et à la fin du match, on se saluait. Ensemble, on aurait fait un bon duo. Qui aurait pu nous passer ? (Rires)

Comme entraîneur, quelles sont les équipes qui vous plaisent aujourd'hui ?
Barcelone, depuis longtemps, car la réussite de ce club nous indique qu'il faut croire aux projets, qu'ils finissent par porter leurs fruits. J'aime beaucoup comment joue le PSG aussi, et j'aimais beaucoup le Manchester United de Ferguson. Enfin, j'aime aussi beaucoup Chivas. (Sourire)

« Je pense qu'Ocampos aurait percé si Bielsa était resté. »

Au public français qui ne voit pas vos matchs, comment décririez-vous les Chivas d'Almeyda ?
Il faut déjà savoir qu'on ne joue qu'avec des Mexicains, car nous ne pouvons recourir aux étrangers comme les autres équipes (le onze type des Tigres de Gignac compte, par exemple, cinq joueurs nés à l'étranger, nda). Chivas est une équipe qui joue avec une agressivité extra, c'est l'équipe qui attaque le mieux, qui se crée le plus d'occasions. Je trouve cela très positif. Et on a encore une bonne marge de progression devant nous.

Il est toujours difficile de comparer, mais quel est le niveau de la LigaMX par rapport aux championnats européens ?
Pour moi, elle est juste derrière l'Allemagne, l'Angleterre, l'Espagne, l'Italie et la France. Beaucoup d'équipes mexicaines sont meilleures que les européennes. En Hollande ou au Portugal, il y a deux ou trois équipes qui sont au-dessus des autres, alors qu'ici, c'est difficile, il n'y a pas vraiment de petites équipes. Il y a beaucoup de bons joueurs, de bonnes infrastructures, ça joue bien au foot, ça paie bien. Je dis souvent aux journalistes mexicains qu'ils ne valorisent pas assez leur championnat.


Vous avez affronté les Tigres de Gignac en début de championnat, mais le Français n'avait pu jouer (intoxication alimentaire). Avant d'apprendre son forfait de dernière minute, quelles consignes aviez-vous données à vos joueurs pour le canaliser ?
Je leur ai dit qu'il ne fallait pas lui laisser le moindre espace, car il raisonne bien, anticipe bien, et exécute parfaitement. C'est un joueur de sélection, qui fait de grandes différences. Mais je crois qu'il a choisi le Mexique, car il décline physiquement. Je crois qu'il ne doit pas se contenter de ce qu'il réalise ici.

Vous voulez dire qu'il devrait revenir en Europe ?
Ce qu'il réalise ici est remarquable, j'aime beaucoup ce joueur, mais ici, on ne marque pas comme dans un top championnat européen. Un attaquant a plus d'espaces, de facilités. Il devrait jouer en France, en Europe, il a le niveau pour.

Pour terminer, un autre sujet qui nous ramène à la France. À River Plate, vous aviez lancé le jeune Lucas Ocampos, qui se trouve en échec à Marseille. Comment l'expliquez-vous ?
J'étais encore joueur quand je l'ai connu lors d'un entraînement où des jeunes du centre de formation avaient été appelés en renfort. Ce jour-là, il m'a mis deux petits ponts, ça m'a marqué. Juste après, je deviens entraîneur, et je voulais un joueur de son genre. On m'en amène dix, mais quand je l'ai reconnu, je l'ai immédiatement intégré à notre pré-saison. C'était un taureau. Je le faisais jouer milieu gauche, c'était un joueur qui multipliait les allers-retours sur son aile, il était bon de la tête, et quand il repiquait dans l'axe, il montrait des qualités de buteur. Monaco ne l'achète pas pour rien pour une somme assez importante. Après, une fois à Marseille, je pense qu'il aurait percé si Bielsa était resté. Il est encore jeune, ce genre de creux dans une carrière est courant, mais son potentiel est intact. Il faudrait que j'aille en France pour le diriger. (Rires)

Propos recueillis par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Gignac a la Lazio sa a de la gueule !
On sait depuis mercredi et le Canard Enchainé pourquoi Gignac s'est bien éloigné de la France .
Un discours net et sans bavure de Almeyda, sans rancune également vis-à-vis de la Lazio. Un excellent joueur, pas le plus technique, mais un vrai meneur d'homme avec une grinta sans pareille et une grosse intelligence tactique. Typiquement le milieu défensif haut-de-gamme telle que l'Argentine sait produire (Mascherano, Simeone entre autre).
Oui, le Mexique est un grand beau pays. André-Pierre avait envie de vivre autre chose, avec, paraît-il, salaire doublé.
Hier à 17:48 Le bilan de la saison est en kiosque ! Hier à 17:23 Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 110 Hier à 16:47 Un petit bijou en MLS 4
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:36 Trejo de retour au Rayo 17 Hier à 13:23 Oscar suspendu huit matchs 25 Hier à 11:38 Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 Hier à 10:40 Zlatan vers Los Angeles ? 38 Hier à 10:28 Parme va passer sous pavillon chinois 35
Hier à 09:11 La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17