En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 37e journée
  3. // Liverpool/Crystal Palace

Gérard Houllier : « Si j'étais encore entraîneur, je l'aurais pris partout ! »

Aujourd'hui, Steven Gerrard fait ses adieux à Anfield. Qui d'autre que Gérard Houllier, son mentor, pour évoquer l'éternel numéro 8 des Reds ? Annonce du départ, MLS, futur, Houllier revient sur sa relation spéciale avec Captain Gerrard.

Modififié
Avez-vous été surpris lorsque Steven a annoncé son départ ?
Ce qui m'a surpris, c'est plus que Liverpool ne lui propose pas d'une manière ou d'une autre une forme de contrat qui puisse l'amener à faire quelque chose après. Sur ce que je vois, je crois qu'il peut encore jouer une année, ça c'est sûr. C'est un bon relais quoi… Alors peut-être que finalement, c'était prévu. Peut-être que c'est lui qui a envie de jouer de manière plus régulière et qu'il s'est dit : « J'ai l'occasion de jouer encore un an et demi, alors j'y vais, quoi ! »

Vous le voyez devenir coach à la fin de sa carrière ?
Pour être coach, il va quand même falloir qu'il passe par les diplômes… Bon, dans son cas, ça devrait être facile. En plus, Stevie a toujours pensé collectif. Je l'ai quand même mis capitaine à 22 ans ! Et j'ai enlevé Sammy Hippia qui en avait 28 !

Vous pensez que c'est le bon moment pour lui de partir ?
Peut-être que finalement, c'était la bonne décision… Je ne suis pas capable de vous le dire. Moi, je l'aurais gardé. Par exemple, Michael Owen, pourquoi Ferguson l'a signé à Manchester ? Bah il me l'a expliqué, il m'a dit : « Dans le vestiaire il est super, pour les gamins, tout ! Même s'il ne fait que dix ou quinze matchs. »

Selon vous, il va bien s'adapter à la MLS ?
Je pense qu'il va se régaler, qu'il va se balader. Je ne me fais pas de bile quant à son adaptation ou son acceptation. Il va jouer plutôt comme Beckham, positionné devant sa défense. Il a une qualité de passe longue et passe courte avec une extrême justesse. Et quand on est capable de mettre des bons ballons derrière la défense… Je crois qu'il va gaver Keane, qu'il connaît bien parce qu'il a joué un peu à Liverpool aussi.

Exprimait-il, plus jeune, la volonté de ne connaître qu'un seul club ?
Ce qui est sûr, c'est qu'il a toujours été très attaché à Liverpool. Parce qu'il y a beaucoup de gens qui sont venus frapper à sa porte… On sait tous qu'il a dit non plusieurs fois à Chelsea, ce qui a permis à Essien d'y aller. Il a aussi dit non au Real je crois, à un moment. Et le Bayern, c'est possible parce que c'est vraiment le genre de joueur que Pep Guardiola aime bien, et c'est d'ailleurs pour ça qu'il a pris Xabi Alonso. Il avait déjà signé un contrat à long terme, nous on l'a simplement resigné plusieurs fois. Parce que Liverpool, c'est un club comme ça. Quand un joueur est bon, on n'attend pas que son agent vienne frapper à votre porte en disant je voudrais l'augmenter et le mettre au niveau des autres…

Vous auriez aimé le prendre aux New York Red Bulls ?
Je n'ai plus le droit d'entraîner, mais si j'étais encore entraîneur, je l'aurais pris partout ! Ah bah oui ! C'est un mec qui a une bonne mentalité, qui bosse bien, qui est un bon exemple pour les jeunes, et qui a un œil pour la passe comme personne n'a. Incroyable !

Comment l'avez-vous découvert ?

Moi, j'aime bien avoir des joueurs capables de jouer sur les côtés, qu'ils soient ailiers ou non. Chacun a sa philosophie, ses lubies, moi j'aime bien avoir des mecs sur le côté. Cela a toujours été comme ça. Bref. Steve Heighway me dit : « Viens voir tel match, j'ai peut-être ta réponse côté droit. » C'était un match moins de 19 ans contre Blackburn. J'y vais et, au bout de cinq minutes, je me rends compte que celui qu'il me proposait ne me convenait pas. J'allais presque partir, sauf qu'au milieu de terrain y avait un grand mec tout maigre qui courait d'une surface à l'autre ! Il taclait, il sautait à la tête, il gueulait sur ses partenaires… Il me rappelait le Luis Fernandez des bons moments, celui que j'avais eu au PSG. À la mi-temps, je demande qui c'est. Et on me dit : « C'est Steven Gerrard, il a 17 ans et vient nous donner un coup de main parce qu'il ne s'entraîne pas souvent, il est souvent blessé, il vient dépanner. » Deuxième mi-temps, même chose, il ne lâche rien. Pour moi, c'était clairement l'homme du match. À la fin du match, je l'appelle et je lui dis : « Demain, tu viens t'entraîner avec les pros. » Il me dit : « Non, non, je ne peux pas.  » Je lui dis : « Pardon ? Mais qui c'est le patron ici ? » « C'est vous  » , qu'il me répond. « Bah demain tu viens, point final. » En fait il pensait qu'il appartenait à l'Academy et qu'il devait demander l'autorisation !

Quels souvenirs avez-vous de son premier derby, où il se fait expulser ?
C'est le seul derby que j'ai perdu. Celui où on a fini à neuf. Mais il y a un tacle qu'il a surtout fait dans un derby où il découpe Naysmith… Mais bien ! Et comme l'arbitre a dit après le match, si je l'avais vu, je lui aurais mis un rouge, il a été suspendu quatre matchs ! (...) Mais bon, vaut mieux avoir des joueurs comme ça plutôt que des dormeurs ou des béni-oui-oui. C'est plus facile de dompter un lion que de transformer un mec qui dort en lion.

Qui va manquer le plus à l'autre : Liverpool à Gerrard, ou Gerrard à Liverpool ?
Ah, je crois que pour lui ça va être dur, j'en suis sûr ! Et c'est pour ça qu'un jour, d'une manière ou d'une autre, je pense qu'il reviendra à Liverpool. Je ne me fais pas de bile là-dessus. Ce n'est pas possible que quelqu'un qui a autant gagné, autant apporté au club, qui représente autant la fibre rouge, ne soit pas attiré par un retour, et je suis persuadé qu'à un moment, le club cherchera à le faire revenir. Encore une fois, je le vois plus revenir dans un rôle d'ambassadeur. Mais si un jour, il devait devenir manager, il ferait un très bon manager. Parce qu'il a tellement l'esprit d'équipe, il voit tellement bien le jeu… En plus, Steven, ce n'est pas un joueur d'ego « excentrique » , c'est-à-dire extraverti. Sa fierté est interne. De par cette nature à se fondre dans le collectif, dans tout ce qui est activité d'équipe, pour se révéler sur le terrain. Mais ça lui va bien de tenter quelque chose… Quitte à revenir après. Je pense que la fin de la « working relationship » entre Steven et Liverpool ne signifie pas la fin de la « relationship » tout court.


Propos recueillis par Paul Bemer
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern 1 Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
il y a 1 heure Lamine Sané signe à Orlando 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 9 heures Ronaldinho se lance dans la musique 11 Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1 Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 18 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 11