1. //
  2. //
  3. // Lyon-Metz

Gérald Baticle : « Les pétards ne correspondent pas aux valeurs de Metz »

L’adjoint de Bruno Génésio retrouve ce dimanche une vieille connaissance : le FC Metz. Un club dont l’ancien attaquant parle avec passion, puisque les Lorrains lui ont permis de relancer sa carrière au début des années 2000. Qu’importent les incidents du match aller à Saint-Symphorien et la saison bizarre qu’est en train de vivre l’OL.

Modififié
Vous venez d’apprendre que vous retrouverez la Roma en huitièmes de finale de la Ligue Europa. Satisfait du tirage ?
On était à table tous ensemble, comme on a l’habitude de faire les lendemains de match. Il n’y a pas eu de réaction particulière, même si on a conscience que l’AS Roma est une des cinq grosses équipes qui restaient en lice. Il y a deux ans, on a eu la chance – ou plutôt la malchance, parce que ça ne s’est pas bien passé – de tomber contre la Juve. Là, on nous offre la possibilité de se rattraper contre son dauphin.

Avant ça, vous recevrez Metz ce dimanche au Parc OL. Cette confrontation a-t-elle quelque chose de spécial pour vous, l’ancien Grenat ?
Ça l’est à chaque fois que je recroise Metz, oui. J’y ai joué, j’y ai vibré, j’ai aimé et j’aime ce club. Forcément, c’est un plaisir de le retrouver et surtout de le revoir en Ligue 1. Déjà parce qu’il y a des gens que j’apprécie beaucoup, comme Carlo Molinari, Philippe Gaillot et Bernard Serin, alors ça me donne l’occasion de les revoir, de passer quelques instants avec eux. Après, je suis l’ancien footeux type : je peux très bien ne pas avoir de contacts avec des amis pendant plusieurs mois, mais quand on se retrouve, on a toujours l’impression de s’être vus la veille.

Dans votre carrière de joueur, quelle place donnez-vous à votre passage au FC Metz, où vous avez évolué de janvier 2000 à juillet 2002 ?
Il y a deux clubs qui sont particuliers pour moi : Auxerre m’a donné les codes du professionnalisme et Metz m’a permis de me relancer. À Strasbourg, de 1995 à 1999, c’était super, mais c’était dans la continuité. Derrière, je vis un retour compliqué à Auxerre, avec cinq mois sans jouer. À trente ans, je n’allais pas bien, je devais rebondir. C’est ainsi que je suis arrivé à Metz en janvier 2000. Malgré le fait que le club était au bord de la relégation, alors qu’il avait fini vice-champion de France deux ans auparavant, ça s'est super bien passé. Le FC Metz avait besoin pour se maintenir d’un joueur qui apporte de l’enthousiasme, du punch et de la variété offensive. Moi l’ex-Strasbourgeois, j’ai été très bien accueilli, trouvant un environnement qui me convenait. Et je leur ai rendu la confiance accordée en étant efficace sur le terrain (28 buts en 90 matchs, ndlr).


Votre trajectoire est finalement assez semblable à celle de Metz. Vous y débarquez à la fin d’une décennie plutôt glorieuse, avant que le club ne connaisse une période plus instable. Est-ce que vous aviez remarqué des signes avant-coureurs à ces difficultés ?
Pour moi, le club avait déjà basculé avant que je ne signe. Je me souviens qu’ils avaient pris une valise à Bordeaux juste avant mon arrivée à la trêve. Donc ce n’était pas des signaux que je voyais, mais les difficultés elles-mêmes. Finalement, on a réussi à se maintenir deux saisons de suite, avant de tomber en 2002. Il y avait une crise de confiance, assortie d’une crise financière que j’ai découverte en arrivant. Une austérité qui empêchait le club de pouvoir faire des folies. Et ces difficultés l’ont accompagné jusqu’en 2012, quand Metz est descendu en National. Toucher le fond leur a donné l’occasion de tout nettoyer et de repartir sur des bases saines. J’espère pour eux que cette année sera la bonne pour pérenniser le club en Ligue 1, où il a sa place.


Qu’avez-vous ressenti le 3 décembre dernier au stade Saint-Symphorien, après l’interruption du match à cause des pétards projetés sur Anthony Lopes ?
De la tristesse. Mais deux formes de tristesse. D’abord en tant que Lyonnais, de voir un match arrêté, d’être revenu pour rien et de s’embarquer dans une histoire comme celle-là. Ensuite en tant qu’ancien Messin. Ça ne m’a pas plu de voir ça, parce que ça ne correspond pas à l’image et aux valeurs de Metz.

Est-ce que ça aura un impact sur le match de dimanche ?
Non, il n’y a pas de lien. Dans notre préparation, il n’y a pas de sentiments particuliers ou de ressorts psychologiques par rapport à ce qui a pu se passer il y a trois mois.

On ne connaît toujours pas la date de report du match. Est-ce qu’il faut attendre que ce match soit joué pour y voir un peu plus clair dans ce que peut espérer Lyon cette année en Ligue 1 ?
Oui, c’est certain, mais on ne peut pas anticiper la décision des tribunaux ni le résultat du match reporté. La question est la même pour les deux clubs : ce match sera un joker avec la possibilité de prendre jusqu’à trois points en plus. La sagesse, c’est d’imaginer le pire, c'est-à-dire une défaite, et de considérer la possibilité d’avoir un bonus.

Quels sont les objectifs fixés par le staff pour la fin de la saison ?
Ça va paraître classique, mais on prend les matchs les uns après les autres. On sait que cette philosophie peut nous permettre de faire un excellent parcours, tout en étant dépendant de ce que va faire Nice. Sachant qu’il y a le match reporté de Metz en bonus et la possibilité de recevoir l’OGC Nice en fin de saison dans ce qui peut ressembler à une finale comme celle de Monaco l’an dernier (victoire 6-1 pour prendre la deuxième place, ndlr). On en est encore loin, mais si on est performants et si Nice a une petite faiblesse, on aura l’opportunité de finir sur le podium.

Recruter Memphis Depay n’était-il pas prendre le risque de déstabiliser une attaque qui commençait à trouver son équilibre, avec le trio Fekir-Lacazette-Valbuena, notamment pour ce dernier qui retrouvait son meilleur niveau ?
Memphis est arrivé alors qu’on disposait déjà d’un effectif avec beaucoup de potentiel et de talent, permettant beaucoup de variantes dans nos systèmes de jeu. Il a eu besoin de temps pour retrouver la forme, et maintenant, il va apporter une possibilité supplémentaire, dans un autre style que Maxwel Cornet et Mathieu Valbuena. Après, Mathieu est un grand pro qui a su traverser des situations compliquées, notamment avec son affaire, sans avoir été trop déstabilisé. Mentalement, il est très fort. Donc, l’arrivée de Memphis n’est pas un problème pour lui.


À propos de Lacazette, est-ce qu’il ne se rajoute pas une pression supplémentaire en annonçant aussi tôt que cette saison serait sûrement sa dernière à Lyon ?
On lui a posé la question et il a répondu ce qu’il ressentait par souci de transparence. Après, le moment était inapproprié, puisque c’est sorti en plein derby. Qui plus est après une défaite. Donc ça a pris des proportions pas possibles. Finalement, qu’un joueur de haut niveau annonce ça après tant d’années passées dans son club formateur pour lequel il empile les buts, personne n’en est tombé de sa chaise. C’est juste le timing qui a posé problème.

Cela va faire six ans que vous occupez le poste d’adjoint à Lyon, sous la direction de trois entraîneurs différents. Comment votre rôle a-t-il évolué ?
J’ai commencé en 2011 avec Rémi Garde où je m’occupais uniquement des attaquants et de l’analyse des adversaires. Aujourd’hui, je suis l’adjoint numéro un de Bruno Génésio, donc là, c’est moi qui anime presque toutes les séances à part celles spécifiquement défensives, prises en charge par Claudio Beauvue (lapsus pour désigner en réalité Cláudio Caçapa, ndlr). Avant j’avais le rôle de parler à l’oreille des joueurs, de manière individuelle. Et comme mes responsabilités se sont élargies, ce rôle est aujourd’hui assuré par Claudio.


Avec lequel de ces coachs préférez-vous collaborer ?
Rémi, c’est lui qui m’a fait venir, découvrir le club, la fonction, le groupe. C’est quelqu’un de très organisé, qui aime maîtriser un maximum de paramètres pour se lancer. Avec lui, j’ai beaucoup appris sur l’organisation et l’anticipation. Hubert Fournier, c’est un autre tempérament, d’autres qualités. C’est presque l’inverse parce qu’il est très fort dans l’adaptation. À tout problème, il a une réponse. On a vécu une première année superbe de réussites sportives et humaines, en tenant la dragée haute au PSG. Et Bruno, il est un peu au milieu. Il sait s’organiser pour éviter le maximum d’aléas et faire front face aux événements. Il est capable de transmettre sa foi avec force et conviction.

Votre expérience d’entraîneur numéro un à la tête de Brest de 2008 à 2009 n’a pas été facile. Est-ce qu’elle n’est pas arrivée prématurément, par rapport à tout ce que vous avez appris depuis ?
C’était sûrement un peu tôt, mais en même temps, en faisant Brest, j’ai appris beaucoup de choses qui m’ont servi dans mon intégration à l’Olympique lyonnais. Aujourd’hui, je sais que j’ai progressé dans plusieurs domaines. Avec Rémi, j’ai beaucoup observé son management, sa manière de gérer avec le président et les administrateurs. C’était riche d’enseignements.

Aujourd’hui, à quoi aspirez-vous sur le court et le moyen terme ?
La suite ? Je m’éclate comme adjoint à Lyon. Peut-être qu’avec le temps, j’évoluerai et je chercherai autre chose, mais là je mets beaucoup d’enthousiasme et d’énergie dans mon poste actuel. Lyon, c’est du top niveau, un grand club qui grandit chaque jour et avec lequel je progresse. Et puis je suis dans un club qui fait confiance à son staff même quand les entraîneurs changent. Bruno Génésio y a été depuis 2007 avant d’être nommé numéro un l’an dernier. Y a une fibre ici. Ils appellent ça « l’ADN de l’institution » .

Propos recueillis par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

à propos du match aller, qu'attend la lfp pour fixer la date à laquelle il sera rejoué ? un déluge de grenouilles ?

d'autant que les 2 clubs sont éliminés de la coupe de France, il aurait été possible de le placer milieu de semaine prochaine

à moins que Lyon ai fait appel afin d'avoir les 3 points sur tapis vert et que ça m'ait échappé
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
Note : -1
A propos des pétards lancés à Caen. Lyon sera sanctionné ou pas?
LFP à deux vitesses?
Si je ne me trompe pas, c'est Metz qui a fait appel de la decision.
3 réponses à ce commentaire.
supernabot Niveau : DHR
Metz a fait appel de la decision initiale donc faut attendre la nouvelle decision avant de rejouer le match (vu qu'en appel ca pourrait tres bien etre pas de pts de penalite + match perdu sur tapis vert par exemple)
cul-terreux Niveau : CFA2
La FFF a reporté l'appel au 26 mars (après les élections).
je suis au courant de l'appel de Metz, mais vu que cet appel concerne uniquement les 2 points de pénalité, je pensais que les dossiers étaient différents

enfin on en serait pas là si la commission de discipline avait pris la sanction adéquate d'entrée, à savoir pas de points en moins pour Metz mais le match perdu, comme toujours dans ce cas de figure. même si cela aurait fait jaser que Lyon récupère 3 points de cette manière, c'est ainsi dès qu'il y a un incident grave dans un stade. On se souvient notamment du Nantes-Toulouse en 2007, lorsque les supporters nantais envahissent le terrain à 0-0 et que le Tef gagne sur tapis vert et ainsi se qualifie pour le tour préliminaire de la c1.
Claudia quatre chapeaux Niveau : District
C'est clair que la décision initiale n'avait ni queue ni tête... je comprends que Metz fasse appel car s'ils perdaient, ca corserait l'addition (ou la soustraction..)
3 réponses à ce commentaire.
Le lapsus entre Beauvue et Caçapa est quand même sacrément violent!
Claudia quatre chapeaux Niveau : District
Peut-être que Bauvue passe à l'entrainement quand les défensseurs ont besoin de reprendre confiance? Désolé c'est un peu gratuit..
1 réponse à ce commentaire.
Ça me dérange ce côté "adn de l'institution". En mm temps on est dans une forme de continuité, de stabilité et d'équilibre... Mais il n'y a pas assez de bouleversements pour amener le club plus haut. Il y a des matchs qui transpirent la suffisance et le non-engagement...
Claudia quatre chapeaux Niveau : District
Tu soulèves une bonne question car c'est aussi la stabilité qui a apporté des titres.. je suis partagé parce qu'un bon coup de pied au cul fait souvent avancer la bête.. il faudra y réfléchir en fin de saison.
1 réponse à ce commentaire.
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 74
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8