1. //
  2. // Hall of Fame
  3. // George Weah

George Weah : « Je dois ma carrière à Wenger »

La semaine dernière, George Weah est entré au Salon de la Fama, le Hall of Fame du football, situé à Pachuca (Mexique), en compagnie de ses ex-coéquipiers Franco Baresi et Paolo Maldini. L'occasion d'échanger rapidement avec l'homme politique et Ballon d'Or 1995.

Modififié
2k 42
Que représente pour vous cette entrée au Salon de la Fama ?

J'ai été très ému par cette reconnaissance. C'est le genre de moment où tu mesures le chemin parcouru. Moi je viens des ghettos de Monrovia, de la rue, et là j'entre au Hall of Fame, c'est un honneur. Quand j'ai commencé à jouer au foot, personne dans mon pays ne voyait cela comme une manière de réussir dans la vie. Un joueur de foot ne pouvait aider à construire le futur d'un pays. Mon entrée est un événement historique pour le Liberia. Je suis aussi très honoré d'entrer au Salon de la Fama au même moment que d'autres joueurs du Milan, comme Franco Baresi (présent à Pachuca, ndlr) et Paolo Maldini (il s'agissait de la troisième génération d'honorés au Salon de la Fama, créé en 2011, ndlr). Ça montre que le Milan a marqué son époque.

Quand avez-vous commencé à penser que vous feriez du football votre profession ?

Au Liberia, il n'y avait pas d'espoir, mais j'ai voulu m'inventer un avenir pour moi et mes proches. Mon pays était en guerre, et dans la rue, il n'y avait pas de valeurs. Mais moi j'y croyais et je travaillais dur chaque jour. J'ai aussi été inspiré par le roi Pelé, son histoire. Je regardais ses cassettes vidéo et je voulais l'imiter.

Lors de votre conférence de presse, vous avez remercié Arsène Wenger. En quoi a-t-il compté dans votre carrière ?

Quand je suis arrivé à Monaco, j'étais le troisième étranger, je savais donc que je disposerais de peu d'opportunités de me montrer. Mais quand Mark Hateley s'est blessé, Wenger n'a pas douté et m'a titularisé. Il m'a dit : « J'ai confiance en toi, si tu travailles, tu seras un grand joueur, une référence mondiale » . Et puis, Wenger ne m'a pas seulement considéré comme un joueur mais comme un véritable fils. Il me donnait beaucoup de conseils, notamment sur la manière de gérer ma vie quotidienne. Je lui dois ma carrière. Il faut aussi se rappeler que quand Monaco me recrute, j'évoluais comme ailier. C'était mon poste au Tonnerre Yaoundé. Wenger m'a dit qu'avec ma capacité de pénétration et ma technique, j'avais tout pour devenir un grand avant-centre.

Vous suivez toujours les résultats de l'ASM ?

Oui. J'étais peiné par leur descente en L2, et je suis heureux de voir qu'ils investissent aujourd'hui pour attirer les meilleurs joueurs. Falcao, tout le monde voudrait l'avoir. Monaco a tout pour être un grand. C'est une très belle ville, et aujourd'hui, ils disposent de ressources pour construire une grande équipe.

Vous avez été le premier Africain à obtenir le Ballon d'Or, mais aussi le dernier. Estimez-vous que d'autres joueurs du continent auraient mérité cette récompense ?

Oui. Sans aucun doute. Des joueurs comme Drogba ou Eto'o. Après, le Ballon d'Or est une compétition. Même si tu as brillé, il suffit qu'une personne soit meilleure que toi, pour qu'il t'échappe. Il faut vraiment être consistant, et on dépend aussi des gens qui jugent. J'espère vraiment avoir un successeur en Afrique.

Quelle place occupe aujourd'hui la politique dans votre quotidien ?

Je suis toujours le leader de notre parti (Congrès pour le changement démocratique, ndlr), le plus important du Liberia. Je suis aussi chef du Comité pour la paix et la réconciliation au Liberia. J'œuvre pour que la paix se maintienne et que notre pays soit stable. On espère que notre parti va gagner un jour les élections.

Vos activités politiques au sein d'un pays traumatisé par une terrible guerre civile ne vous font-elles pas considérer aujourd'hui le football comme quelque chose de dérisoire ?

La vérité, c'est que même si je suis président du Liberia demain, je vais mener une politique favorable au sport. C'est grâce au sport que je suis aujourd'hui qui je suis. Cela montre que le sport peut être un formidable outil de formation personnelle, je ne peux pas l'oublier. Et puis le football représente un facteur d'unité pour un pays. C'est un sport qui donne beaucoup d'espoir aux jeunes. Au pays, les gens m'aiment beaucoup, grâce au football. Le football, c'est aussi un secteur économique. On voit l'argent que charrie le football aujourd'hui. Pourquoi cet argent n'arriverait pas aussi en Afrique, au Liberia ?

Le dernier Mondial U17 a été marqué par des suspicions sur l'âge des joueurs nigérians. Pensez-vous qu'il existe un contrôle fiable de l'âge des footballeurs en Afrique ?

En Afrique, on joue dans la rue. La compétition est présente dès le plus jeune âge, et cela nous fait mûrir rapidement, mentalement et physiquement. La robustesse de jeunes Africains peut engendrer des questionnements sur leur âge quand ils évoluent dans des tournois internationaux, mais quand l'Afrique n'obtenait pas de résultats, je n'entendais pas tous ces questionnements. Je ne crois pas qu'il existe de fraudes aujourd'hui. Je prends l'exemple de mon enfant. Il a 13 ans, il mesure plus d'un mètre soixante-dix, et sa carrure indiquerait qu'il est majeur. Peut-être que s'il jouait un tournoi international, on douterait aussi de son âge.

Que pensez-vous du choix du Qatar pour organiser la Coupe du Monde 2022, alors que des travailleurs immigrés meurent sur les chantiers et que leurs conditions de travail sont déplorables ?

J'ignore ces problèmes et je ne veux pas juger le Qatar car je manque d'informations. Évidemment, toute mort est dramatique, et je suis peiné pour les familles des défunts. Pour moi, chaque zone du globe mérite une Coupe du Monde. Le nom de l'épreuve indique que cela concerne toute la planète. En 2010, l'Afrique a connu son premier Mondial alors que personne pensait que ce continent serait capable d'organiser une telle épreuve. Pour moi, le Qatar est préparé pour le Mondial, c'est un bon choix, je le soutiens (Mister Geroge collabore avec Al-Jazeera et connaît personnellement Nasser El-Khelaifi, ndlr). Je suis certain que la FIFA et le Qatar vont travailler ensemble pour progresser à tous les niveaux.

Propos recueillis par Thomas Goubin, à Pachuca
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Il a 13 ans [...] et sa carrure indiquerait qu'il est majeur."
N'en dit pas plus George, on a compris ce que tu voulais dire!
George Haggis Niveau : CFA2
Rien a voir, mais ni Eto'o ni Drogba ne sont montes sur le podium du Ballon d'Or
'Pourquoi cet argent n'arriverait pas aussi en Afrique, au Liberia ?'

Pour plein de raisons, malheureusement.

Et sinon, 'Tonnerre Yaoundé', c'est assez énorme, comme nom d'équipe!!
GhjuvanFilippu Niveau : CFA2
La réponse à la dernière question est digne d'un véritable homme politique sortant tout droit de l'ENA ...
Message posté par GhjuvanFilippu
La réponse à la dernière question est digne d'un véritable homme politique sortant tout droit de l'ENA ...


Tu crois? Je pense plutôt que George Weah est pas con: il va pas insulter l'avenir en savatant à la fois la FIFA et le Qatar, qui sont pour le moment les deux du côté du manche, dans pas mal de domaines. Le type est en politique, il cherche à créer des alliances pour avancer son agenda. Pas balancer leurs quatre vérités au visage des enfoirés (même s'il aurait raison). Il va pas se mettre la FIFA à dos alors qu'il n'a encore aucun pouvoir et qu'il prévoit éventuellement de développer le sport, s'il devait arriver un jour aux affaires de son pays.
En attendant, poser une question comme celle là à un homme politique, c"'est donner le baton pour se faire battre.

Tu peux pas arttendre qu'il te reponde : " C'est vraiment des trous d'balles ces Qataristes !! Tuer des gens comme ça c'est moche. Faites comme dans mon pays; une bonne guerre civile et pam! Quoi ? Vous pouvez pas faire ça?"
Bien sur qu'il allait dire qu'il est triste pour les morts, qu'il sait pas trop ce qui s'y passe et qu'il ne parle que de ce qu'il sait. Que la CDM c'est le monde et ca peut aller partout etc...
AirForceOne Niveau : CFA2
Weah c'est juste le meilleur africain meilleur que Milla et Drogba et encore plus que Samuel Etoo ! Seul Yaya peut se rapprocher de lui
Rakamlerouge Niveau : National
Dommage, interview correcte, jusqu'à l'épisode langue de bois sur la fin: au Qatar? Mais tout va bien. Non non, aucun problème avec les libertés civiles. D'ailleurs cette terre de football a droit à sa coupe du Monde.
Bon aller, puisque l' itw est très (trop) lisse à mon sens, on va remettre encore une fois le vrai Mister George:
http://www.youtube.com/watch?v=rIXyx_sqMQI

Ça file la patate de bon matin.
Mr Georges soirées mémorables avec Paris...
derIngenieur Niveau : CFA
Note : -2
Je ne connais pas du tout cet ancien joueur.

Quelles étaient ses caractéristiques sur et en dehors du terrain ?
PenoIndirect Niveau : Loisir
Message posté par derIngenieur
Je ne connais pas du tout cet ancien joueur.

Quelles étaient ses caractéristiques sur et en dehors du terrain ?

Tu connais Google ?
derIngenieur Niveau : CFA
Message posté par PenoIndirect

Tu connais Google ?


Et l'amabilité, tu connais ?

Si je demande ici, c'est pas pour avoir les stats ou des vidéos, mais des avis de personnes l'ayant vu jouer.

Critiquer c'est bien, proposer c'est mieux.
InspectorNorse Niveau : Ligue 2
Message posté par derIngenieur


Et l'amabilité, tu connais ?

Si je demande ici, c'est pas pour avoir les stats ou des vidéos, mais des avis de personnes l'ayant vu jouer.

Critiquer c'est bien, proposer c'est mieux.


Un des plus grands avant-centre de tous les temps, selon moi et pas seulement parce qu'il a évolué à Paris. Félin, puissant, technique de velours et chaloupée, un régal. Un des plus beaux représentants du football Africain (avec Jay-Jay).
InspectorNorse Niveau : Ligue 2
Message posté par derIngenieur


Et l'amabilité, tu connais ?

Si je demande ici, c'est pas pour avoir les stats ou des vidéos, mais des avis de personnes l'ayant vu jouer.

Critiquer c'est bien, proposer c'est mieux.


Un jour il a humilié le Bayern, et bien comme il faut
Je l'Aime
L'avant-centre qui avait tout, technique, puissance, finition... avant Ronaldo.
Un des tous meilleurs 9 de la fin des 90's.
Un des premiers, sinon le premier, Africain à s'imposer en Italie.
Un Mister.

La dernière réponse est tellement formatée "politique"...
derIngenieur Niveau : CFA
Note : -1


Merci pour les réponses les cocos !

Et niveau drible et perforation de défense, il valait quoi ?
Il a pas eu le ballon d'or Abedi Pelé non plus?
vata-fenculo Niveau : CFA2
@DavidV:
C'est bien ce que le mec avant toi voulait dire en parlant d'un sortant de l'ENA.
Le gars fait une belle réponse lisse où il ménage tout le monde.


pour le joueur c'était pas gagné de se faire une place à Monaco en attaque: Hateley, Hoddle, Fofana.
Que dire du duo qu'il formait avec Youssouf Fofana?
Le monaco de la fin des 80's début 90's c'était costaud:
Hoddle, Klinsman, Luc Sonor , Marcel Dib, Sauzé, Weah, Fofana,Passi, Mendy, Rui Barros, Djorkaef...

l'apothéose aurait pu être 1992 et la finale de C2.
Monaco a fait un match nullisime. Le Werder a gagné sans forcé grace en partie à ce bon vieux Klaus Allofs( ex OM et Bordeaux).
Les média français ont pris pour pretexte la catastophe de Furiani arrivée la veille pour justifier la plantade de Monaco.
Dommage, l'ASM aurait pu être le premier club français à remporter une coupe d'Europe.
C'était la première finale de coupe d'Europe de Wenger.
Ce gars est parvenu en finale des 3 compétitions européennes et les a toutes perdues.

Le souvenir de ce monaco me rappelle une époque où la France était 2eme à l'indice UEFA et où il n'était pas rare que les clubs français atteignent le dernier carré.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 42