En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Tunstall FC
  2. // « La pire équipe du Royaume-Uni »

George Day : « On continue pour se marrer »

Il y a deux semaines, l’équipe du Tunstall FC, à Stoke-on-Trent, mettait fin à une incroyable série de 171 matchs sans victoire, en battant Betley Reserves sur le score de 2-1. On a demandé à George Day, 50 ans, entraîneur-joueur de la « pire équipe du Royaume-Uni » , de nous raconter sa première victoire depuis septembre 2007.

Modififié
Tout d’abord, félicitations pour votre première victoire en 171 matchs. Qu’est-ce que vous avez ressenti ?
C’était un immense soulagement. Ça faisait si longtemps. On était tous très heureux, on s’est pris dans les bras. Il y a des joueurs qui n’avaient jamais connu la victoire avec l’équipe ! Mais on savait qu’on pouvait les battre. Au match aller, contre Betley, il y avait 4-2 pour nous, et on a pris deux cartons rouges, on a perdu 5-4 en prenant trois buts dans les 10 dernières minutes. Donc on savait que c’était jouable.

Votre pire défaite ?
On a perdu deux fois 19-0. Bon, il y a aussi eu des 14 ou 15-0. Cette saison, la pire, c’est 13-0. Mais en général, on prend souvent entre 4 et 7 buts.

C’était quand la dernière victoire ?
En septembre 2007 ! Cela faisait 6 ans, 5 mois et 12 jours qu’on n avait pas gagné un match !

À quel moment est-ce que tu arrêtes de compter ?
On n'a jamais arrêté de compter. Au contraire, cela fait partie du folklore. C’est bon enfant, cela nous faisait rire. On est juste une bande de vieux qui veulent continuer à jouer au foot le samedi après-midi. Comme il n’y qu’une division, on joue contre des mecs qui sont plus jeunes que nous, qui courent plus vite. On a quand même 5 joueurs de plus de 45 ans.

Puisque tu es aussi coach, tu as dit quoi aux joueurs avant le match ?
J’ai juste dit aux mecs que s’il y avait un match qu’on pouvait gagner, c'était celui-ci. Vu le scénario du match aller, j’étais sûr qu’on pouvait les battre. Et je sais pas comment, pour une fois, on a réussi tout ce qu’on a voulu, c’était dingue.

« On peut monter, mais on ne peut pas descendre plus bas, du coup on est toujours là »

Les gens viennent toujours vous soutenir ?
Il n'y a pas vraiment de fans, les mecs qui viennent nous voir, c’est soit des amis, des proches, ou comme nous, des types qui aiment regarder un match de football le samedi après-midi.

Vous avez connu combien de relégations, du coup ?
On a toujours terminé lanterne rouge de la troisième division de la Ligue régionale (Straffordshire County Senior League Division Two, ndlr). On peut monter, mais on ne peut pas descendre plus bas, du coup on est toujours là !

T’as jamais pensé à arrêter, à force d’enchaîner les défaites ? Il n’y a pas un moment où l'on en a juste marre de perdre ?
Non, on fait cela d’abord parce qu’on aime profondément le foot. On continue pour se marrer avant tout. Si on voulait faire autre chose, on pourrait. C’est notre passion et notre loisir, donc on jouera jusqu’à ce que l’on ne puisse plus. Par exemple, on avait dans notre effectif le plus vieux joueur de foot du Royaume-Uni, John Johnson. Bon, il a arrêté il y a deux ans au noble âge de 75 ans, c’est pour te dire.

Qu’en pensent tes amis et tes proches ?
Ma femme se moque gentiment de moi, mais elle me soutient, car elle sait à quel point j’adore jouer.

Et vos adversaires, j’imagine que ça devait pas mal chambrer ?
Oui bien sûr, cela arrive tout le temps ! Ils se demandent ce qu’il viennent foutre à jouer contre des vieux. Ils se plaignent, disent que c’est une blague, et qu’ils n’auraient même pas dû se lever.

Vous avez célébré la victoire comment ?
On n’a pas fait une grosse fête, mais disons juste que quelques boissons alcoolisées ont été consommées dans le club house.

Vous avez rejoué ce weekend, cela s’est passé comment ?
On a perdu lamentablement 5-0. C’est dommage, parce que je pensais que ce match pouvait servir de déclic et nous mettre sur une bonne lancée. Mais bon, il nous manquait quand même sept des joueurs qui avaient gagné la semaine passée. C’est difficile parce que toutes les semaines, tu dois jongler avec des mecs qui ne peuvent pas se libérer du boulot.


Propos recueillis par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 11 heures 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 il y a 3 heures Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 40 il y a 12 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
il y a 8 heures Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 16
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:15 Lamine Sané signe à Orlando 8 Hier à 09:47 Ronaldinho se lance dans la musique 12