Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Dijon-Lyon

Génésio : j'y suis, j'y reste ?

Entraîneur de l’Olympique lyonnais depuis janvier 2016, Bruno Génésio pourrait bien vivre ses derniers matchs sur le banc des Gones cette saison. Mais il ne semble pas tout à fait prêt à lâcher son fauteuil doré.

Modififié

« Attendez, attendez... L’OL est éliminé ! » Ce cher Avi Assouly s’y serait sûrement emmêlé les pinceaux pendant de longues minutes, mais les 38 000 supporters présents au Groupama Stadium ce jeudi 15 mars l’ont rapidement compris. Les Gones viennent de s’incliner 2-3 face au CSKA Moscou et sabordent du même coup leur rêve de disputer la finale de cette Ligue Europa 2018 à domicile. Le public lyonnais, hébété par cette élimination aussi précoce qu’inattendue (huitièmes de finale), quitte l’enceinte décinoise accompagné des « Génésio Démission » scandés par les supporters les plus remontés par cette contre-performance. « Je ne démissionnerai pas. Ce serait trop facile. C’est comme si j’abandonnais le navire » , leur répondait le tacticien lyonnais le lendemain, conforté quelques heures auparavant à son poste d’entraîneur par le président Aulas sur RMC : « Quoi qu’il arrive, Bruno Génésio finira la saison. Nous ferons le point à la fin de la saison, et si les objectifs ne sont pas atteints, cela laissera moins de chances au coach de continuer. »

« Prêt pour la saison prochaine »

Sauf qu’après s’être vautré en Ligue Europa, objectif prioritaire fixé en début de saison, l’OL a globalement déçu en Ligue 1 et doit batailler avec l’OM pour espérer figurer sur le podium du championnat. Une situation critique, très éloignée des objectifs énoncés l’été dernier, qui ne semble toutefois pas alerter le président Aulas. Interrogé par TLM (Télé Lyon Métropole) à propos des chances de voir Génésio continuer sur le banc lyonnais la saison prochaine en cas de troisième place en fin de saison, le boss de l’OL ne s’est pas montré convaincu par le bien-fondé d’un changement d’entraîneur au mercato. « Je ne vois pas pourquoi Génésio ne serait pas l’entraîneur de l’OL la saison prochaine. Rien n’est décidé. Ce que je veux, c’est qu’on aille chercher la qualification en Ligue des champions ensemble. Après, en fonction de ça, nous prendrons les décisions qui s’imposent pour continuer de progresser. » Une sortie étonnante qui aura eu pour mérite de regonfler la confiance de Bruno Génésio. « Je suis là, bien là, frais, déterminé et très endurant mentalement pour finir cette fin de saison sur le podium et pour me préparer à la prochaine » , confiait-il mi-avril en conférence de presse.

Ranieri, Favre ou Blanc ?

Si Bruno Génésio peut compter sur le soutien de son président et sur celui de ses joueurs, la pilule a plus de mal à passer pour les supporters. L’élimination prématurée en C3 contre le CSKA Moscou a fortement fragilisé la position du coach rhodanien, et nombreux sont les habitués du Groupama Stadium qui militent pour un changement d’entraîneur en fin de saison. Ceux-ci pointent du doigt le faible bilan de Génésio à la tête des Gones en deux ans et demi : zéro trophée, un plan de jeu souvent difficile à identifier, une gestion d’effectif parfois bancale, des éliminations en coupes inexcusables et une communication en conférence de presse qui laisse régulièrement à désirer. Si l’entraîneur lyonnais peut se targuer d’avoir emmené les Gones jusqu’en demi-finale de C3 la saison dernière pour contrebalancer, l’OL devrait avoir besoin d’un plus grand tacticien pour continuer à progresser sur les scènes nationale et continentale dans les années à venir. Si les rumeurs Claudio Ranieri, Laurent Blanc ou Lucien Favre ont récemment circulé dans la capitale des Gaules, Jean-Michel Aulas a toujours nié avoir des contacts avec ces trois entraîneurs. La partie de poker menteur pour déterminer qui siégera sur le banc du Groupama Stadium la saison prochaine ne fait que commencer.

Par Maxime Feuillet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:17 Drogba quitte le Phoenix Rising FC 8 Hier à 12:30 Mbappé humilie Dembélé à l'entraînement 53