Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Girondins de Bordeaux

Gasset à Diawara : « Je veux que tu reprennes ta vie de bâtard »

Modififié
Avant les Baumettes, Diawara raflait le doublé Coupe de la Ligue-championnat avec Bordeaux. Dans le numéro de So Foot d'octobre actuellement en kiosques, il donne les raisons de son succès chez les Girondins. « Peut-être que si j'avais été un professionnel qui dort à 23 heures max, qui mange équilibré, qui ne boit pas, qui ne sort pas, je me serais pété de partout… Quand j'arrive à Bordeaux, le premier match, on reçoit Le Mans. Le match le plus pourri de ma carrière. Je me dis : "Bon, j'arrive à Bordeaux, je viens de Londres, ville qui bouge, là on calme." Un mois, deux mois, Jean-Louis (Gasset) me convoque : "Dis-moi papa, qu'est-ce qu'il y a ? T'as changé quelque chose dans ta vie ?" Je lui explique que je ne fais plus le fou, que je ne sors plus. »

Alors, sous les conseils de Gasset, Souley redevient Souley. « Le dimanche, on jouait contre le PSG. Il m'a dit : "Je veux que tu reprennes ta vie de bâtard, que tu sois celui qu'on a recruté." Le jeudi, ça bouge à Bordeaux, c'est étudiant, je sors dans le resto de Lilian Laslandes. De la bonne cuisine, qui tient bien au corps, bonne ambiance, ça bouge, les femmes… Je rentre à 2 heures, je dors, je suis K.O... Dimanche, on gagne 3-0, je marque. Gasset, à la fin du match : "Qu'est-ce que je t'ai dit, c'est ça que je veux !" Fallait me le dire avant… »


La recette d'un bon Gassouley. NT
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17