En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // retraite

Garry Bocaly arrête le foot et se met au rhum

Modififié
Champion de France avec l'Olympique de Marseille en 2010 et Montpellier en 2012, Garry Bocaly ne s'attendait pas à finir sa carrière de cette manière. Titulaire indiscutable à droite de la défense du MHSC champion de France, il a depuis ce titre joué seulement vingt-six rencontres avec Montpellier et Arles-Avignon. Pire, il n'a pas disputé un seul match depuis février 2015.


La faute à une série de blessures. D'abord à la hanche, puis une opération en urgence d'une péritonite consécutive à une crise d'appendicite. Trop pour Bocaly qui a décidé de mettre un terme à sa carrière à seulement vingt-huit ans, comme il l'a déclaré dans L'Équipe : « J'arrête sans regret, c'est une décision mûrement réfléchie. J'ai tout donné pour essayer de revenir, j'ai bossé avec un préparateur physique, je me suis entraîné avec Béziers, j'ai même aménagé mon garage en salle de musculation. Mais mes dernières blessures m'ont fait beaucoup de mal. »

Pas le temps d'avoir des regrets, le Martiniquais a déjà sa reconversion : « Avec des associés, j'ai créé deux sociétés, une de rhum pétillant et une autre d'organisation de stages pour les clubs pros. Ce seront mes prochains matchs. »

Du rhum pétillant ? Un Cuba libre quoi. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 36 minutes Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 1
Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165
À lire ensuite
La jolie volée de Xavi