En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Tous championnats
  2. //
  3. // Analyse

Gardiens de but, ces dossiers épineux du mercato

Sirigu à Paris cet été, Čech à Chelsea la saison passée, de grands gardiens se retrouvent régulièrement en difficulté en club. Pour leurs confrères moins illustres, les situations sont encore plus complexes, notamment quand il est question de trouver un nouveau club. Si bien que pour les agents, un gardien de but est souvent un dossier plus difficile à gérer qu'un joueur de champ.

Modififié
« Il y a trois gardiens par club, une place de titulaire, c'est un marché avec peu d'opportunités. Un milieu peut arriver dans un club qui a quatre milieux, cela renforce la concurrence ou permet une rotation. Au poste de gardien, la hiérarchie est souvent établie en début de saison et bouge très rarement. L'arrivée de Trapp à Paris pour 10 millions d'euros sous-entend qu'il sera numéro un par exemple. » Fabrice Picot gère les intérêts de plusieurs gardiens dont Benoît Costil et Alphonse Areola. Et le cas des gardiens de but est un sujet complexe pour sa profession. Notamment parce que les places sont rares, comme l'explique son associé Franck Belhassen, qui s'occupe personnellement de la carrière d'Alphonse Areola : « Il y a dix joueurs de champ et un seul gardien sur le terrain, cela résume tout. »

Le jeu des chaises musicales


D'où « un jeu de chaises musicales » selon Picot, et des gardiens qui ne bougent pas tant qu'une place ne s'est pas libérée, à l'image d'un Hugo Lloris toujours à Tottenham, puisque David de Gea n'a pas quitté Manchester United. Ou Steve Mandanda, bloqué au Vieux-Port alors que l'international français est annoncé dans le viseur des plus grands clubs européens depuis plus de cinq saisons. « Il n'a pas bougé aussi parce qu'il est déjà dans un très gros club, se sent obligé de préciser Picot. Mandanda, ce n'est pas un gardien à plaindre. » Et un profil intéressant pour un agent selon Belhassen, puisqu'il faut « essayer d'avoir les meilleurs et les plus gros potentiels, sinon c'est compliqué de trouver des solutions. » Et quand bien même un gardien a du talent, il n'a pas forcément les opportunités souhaitées : « Alphonse Areola aurait pu avoir sa chance à Paris, mais finalement ils ont pris à 10 millions d'euros un joueur que l'on connaît peu et qui évoluait en milieu de tableau allemand. » En poussant vers la sortie le titulaire depuis quatre ans, Salvatore Sirigu.

Salvatore Sirigu, cas d'école


« Dans un cas comme celui-là, l'agent doit trouver des solutions, notamment des clubs intéressés si le joueur veut partir. Mais il n'est pas dit que le joueur souhaite partir, il veut peut-être forcer sa place par orgueil » , analyse Picot, quand Franck Belhassen pointe chez l'Italien un problème de riche, à savoir « un niveau de jeu et de rémunération qui limite les destinations potentielles. » La situation du gardien de la Squadra Azzurra laisse néanmoins un goût amer dans la bouche de l'agent, car « le PSG n'assume pas clairement sa position qui consiste à faire de Trapp son numéro un » tout en incitant l'Italien au départ. De quoi déjà penser à l'avenir de son poulain Alphonse Areola : « S'il brille dans le meilleur championnat du monde et que Paris nous dit qu'il veut en faire son titulaire, ok, mais si c'est pour le mettre numéro deux, on cherchera un autre projet, car à son âge, il a besoin de jouer. » Assurer du temps de jeu à son client, c'est une priorité selon Belhassen, à la recherche d'un prêt, « pourquoi pas en Ligue 2 » pour Maxime Dupé, remplaçant à Nantes, mais auteur d'un bel intérim de 10 matchs la saison passée. « Il a besoin d'accumuler des matchs, comme tout gardien » assure l'agent qui, s'il était représentant de Sirigu, aurait déjà une idée de la marche à suivre : « J'essaierais de trouver un point de chute, quitte à ce que le club d'accueil ne puisse pas assumer l'intégralité du salaire, et je dis aux dirigeants parisiens "On est ok pour partir, mais vous payez la différence de salaire, car ce n'est pas nous qui avons demandé ce départ", et tant pis pour eux s'ils doivent mettre la main à la poche. »

Deux grands gardiens, la tendance des grands clubs


Mais si le PSG a bien ouvert la porte pour l'ancien portier de Palerme, il n'a pas forcément envie de le brader. D'autant plus qu'avoir deux gardiens de haut niveau est une tendance de plus en plus présente dans les grosses écuries, les meilleurs exemples étant les signatures de Pepe Reina au Bayern Munich - revenu depuis à Naples - ou de Víctor Valdés à Manchester United. « Au Bayern, au Real, au Barça, tous les grands clubs ont besoin de deux grands gardiens mais ils le disent clairement : "Toi, tu es là pour être le numéro 2, donc soit tu acceptes, soit tu ne viens pas." La situation est plus saine et ils trouvent des arrangements pour se répartir les compétitions comme au Barça » analyse Belhassen, pour qui Paris a clairement les moyens d'assumer une telle situation. Mais pour Fabrice Picot, deux grands gardiens dans un même club, c'est rarement une solution de long terme, comme l'a montré le cas Petr Čech à Chelsea. Barré par Thibaut Courtois, le gardien tchèque a signé à Arsenal cet été, afin de s'assurer du temps de jeu, car « les gardiens sont aussi des compétiteurs, ils ont besoin de jouer » . Et ce, même si les places sont chères.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 58
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7