1. //
  2. // 1/2 finale retour
  3. // Sociedad/Barcelone

Gardien du Barça, un joueur à part entière

Victor Valdés sur le départ, le Barça fait perdurer le suspense autour du nom de son successeur. Plus qu'une question de gros sous, il est ici question de se donner le temps de la réflexion. Car le poste de gardien chez les Blaugranas est plus qu'une question de talent.

Modififié
1 14
Victor Valdés n'aura donc joué que 24 matchs de Copa del Rey dans sa carrière. Ce maigre total ne devrait pas changer d'ici son départ annoncé en fin de saison. Dans les cages du Barça ce mercredi, et comme à chaque sortie royale, José Manuel Pinto. Avec ses tresses africaines et sa dégaine de kéké espagnol, le gardien remplaçant du FCB est bien plus talentueux sous son blase de Wahin. Non pas que l'ancien portier du Celta, vainqueur du trophée Zamora en 2006, soit un cancre de gardien, mais plus parce qu'il ne répond pas aux caractéristiques requises à Barcelone. D'ailleurs, il n'a pas encore été prolongé par sa direction, et devrait prendre ses clics et ses claques en juin prochain. Mais comme le prouve le temps qui passe depuis la première rumeur Ter Stegen, ce renouvellement intégral de sa paire de gardiens s'annonce compliqué. Car ici plus qu'ailleurs, le rôle de portier n'a pas grand-chose à voir avec l'idée que l'on se fait généralement du poste. Mi-joueur de champ, mi-professionnel des mains, il a un rôle à part entière. Et le tout, sous une pression sans commune mesure.

Quand Di Maria a ridiculisé Valdès

Roberto Oscar Bonano a occupé durant deux saisons les cages barcelonaises. Entre 2001 et 2003, ce gardien argentin a connu toute la pression du poste. « Le plus dur au Barça, c'est la pression que tu as quand tu es gardien, se rappelle-t-il. Tu dois jouer tous les trois jours, sans jamais faire de faute, et en plus, le prochain va être constamment comparé à Valdés. Dans un aucun autre club, tu n'as ça » . A dire vrai, même dans le club ennemi et honni du Real Madrid, la pression n'est pas telle. Là-bas, un Diego Lopez peut s'imposer face à Iker Casillas, pourtant dieu vivant. Au Barça, la donne est différente. Le gardien fait partie intégrante du jeu. « Tout au long d'une saison, un gardien fait des erreurs. C'est normal et logique. Une passe mal appuyée, mal donnée, peut donner un but. Cependant, après, il doit être très fort dans sa tête. Très très fort » , insiste Roberto Bonano. En août 2012, lors du match aller de la Coupe d'Espagne, Victor Valdés s'emmêlait les pinceaux et offrait la réduction du score à Di Maria. Le lendemain, son erreur était décortiquée sous toutes les coutures par la presse catalane.

« Ter Stegen pourra réapprendre »

Ingrat par définition, le poste de gardien l'est d'autant plus au Barça. Victor Valdés, en janvier 2013, ne manquait pas de le rappeler : « On a toujours douté de moi. Seuls ceux qui ont été à cette place peuvent juger les gardiens. J'en ai vu de toutes les couleurs » . Et pourtant, avec sa légion de trophées individuels et de titres collectifs, le double V catalan est l'un des plus grands portiers de l'histoire blaugrana. Actuellement, il est même l'une des références mondiales. Pour arriver là, il a beaucoup travaillé et progressé jusqu'à faire taire les critiques. Car depuis l'annonce de son départ, même le board catalan n'imagine pas « recruter un meilleur gardien que Victor Valdés » , dixit Bartomeu, le nouveau président, en décembre sur les ondes d'Onda Cero. Pourtant, ce ne sont pas les bons gardiens qui manquent. Mais entre les Lloris, Courtois, et autres De Gea, aucun ne dispose de toutes les qualités requises. « Le recrutement du gardien du Barça se base seulement sur qui est le plus fort, rappelle Roberto Bonano. Ter Stegen, c'est un bon choix. En plus, il est jeune. Il pourra donc réapprendre tout ce dont il a besoin pour s'imposer dans les buts du Barça » .

« Les gardiens ne doivent jamais relancer dans l'axe »

A l'instar de ses partenaires joueurs de champ, le gardien du Barça fait partie intégrante du toque. En caricaturant, recruter un gardien reviendrait presque à choisir un milieu de terrain adéquat. D'où des erreurs de casting ou des difficultés d'adaptation. Bonano se souvient : « Ils m'ont fait énormément travailler mon jeu au pied dès mon arrivée. Évidemment, ce n'est pas un changement qui se fait du jour au lendemain. Depuis tout petit, dans ce club, on leur apprend à jouer ainsi. Moi, j'avais 31 ans » . Premier relanceur, le gardien est une partie intégrante des schémas blaugranas : « Aux entraînements, ils essayent toujours d'incorporer le gardien dans les exercices. Ils le mettent dans la situation d'un joueur de champ » . Les relances courtes, à une touche quelques fois, doivent devenir des automatismes. Une exception. Bonano se souvient « des centres de formation en Argentine où les gardiens ne doivent jamais relancer dans l'axe » alors que ces mêmes formateurs se délectent « des relances d'une passe courte plein axe pour Xavi ou Busquets » . Toujours selon lui, être gardien du Barça « est un poste encore plus dangereux qu'ailleurs. Mais c'est une manière d'interpréter le football : prendre des risques. Le Barça ne changera jamais ça. C'est quelque chose qu'ils assument » .

Par Robin Delorme, en Espagne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Chaque fois que je suis tombé sur un match du barça j'ai trouvé valdes excellent ! L'effet medias arrive à nous faire croire l"inverse.
"Dans un aucun aute club, tu n’as ça".
Les gars, ça n'est pas parce que le type s'exprime mal en français qu'il faut écrire mot pour mot ce qu'il a dit!
Ter Stegen a un putain de jeu au pied. Pied droit, pied gauche, le gars est impeccable. S'il élimine ses grosses bourdes (quoi que ça assurerait la continuité) il serait parfait.
Sinon Valdès est plus qu'un gardien-libéro dans ce club. Il est l'âme du catalanisme dans lequel se retrouve les supporters. Certes Puyol et Xavi sont les premiers capitaines, mais Valdès c'est le putain de gueulard qu'il faut dans tous les vestiaires. Une grosse perte, assurément.
Arthur-FAFI Niveau : DHR
Certes, au Barça, il faut savoir relancer, mais il faut aussi bien garder tes cages, car la défense n'étant pas le point fort de l'équipe, le gardien est souvent dans des situations difficiles! Et, compte tenu des objectifs du club, la pression est forcément forte.
En gros, le gardien est le premier relanceur mais c'est aussi 40% de la défense...
pauloradiobemba Niveau : CFA
Message posté par Arthur-FAFI
Certes, au Barça, il faut savoir relancer, mais il faut aussi bien garder tes cages, car la défense n'étant pas le point fort de l'équipe, le gardien est souvent dans des situations difficiles! Et, compte tenu des objectifs du club, la pression est forcément forte.
En gros, le gardien est le premier relanceur mais c'est aussi 40% de la défense...


en ce moment la défense n'est pas au top. Mais il ne faut pas croire que cela à toujours été comme ça. Y a qu'à voir, c'est maintenant que la défense n'est pas au top, qu'on commence à se rendre compte que Valdès est un super gardien (au moins dans les 10 meilleurs actuels si ce n'est les 5). Alors que quand le Barça trustait tous les trophées, on en faisait le point faible du Barça.
Gardien au barca, pas un cadeau!
un arrêt à faire du match, pas le droit à l'erreur, si l'équipe perd c'est de ta faute; si elle gagne c'est grâce à Messi, etc...
sans parler du jeu du pied qui doit être meilleur que la moitié des joueurs de ligue 1.
ça fait plaisir de voir que Valdes commence à enfin être estimer à sa juste valeur
Complètement d'accord avec toi saviola07, quand Valdés partira qui enfilera la tenue du motivateur et du bougeur de cul au sein de l'équipe ?

Y'a 2/3 ans, Puyol et donc Valdés le faisaient. Puyol jouant beaucoup moins (et à un niveau bien loin de celui pour la C1) et avec un avenir incertain, je ne vois pas qui pourra pétendre à ce rôle l'année prochaine. Xavi ? pas dans sa nature. Messi, sans commentaire. Dani Alves, peut-être. Busquets, Iniesta, Alba, Pedro, Sanchez, Neymar et Song pas du tout.

Je vois plus que Piqué et dans une moindre mesure Mascherano (qui n'est pas certain de rester cet été). Bref, le Barca perd un leader emblématique.
Avec son '' en Espagne '' Robin Delorme s'est mit a dos tous les indépendantistes !
Message posté par Arthur-FAFI
Certes, au Barça, il faut savoir relancer, mais il faut aussi bien garder tes cages, car la défense n'étant pas le point fort de l'équipe, le gardien est souvent dans des situations difficiles! Et, compte tenu des objectifs du club, la pression est forcément forte.
En gros, le gardien est le premier relanceur mais c'est aussi 40% de la défense...

Peut-être dans certains club, mais pas au Barça en tout cas. La façon de jouer du Barça veut que plus 99% du boulot défensif doit être fait par le reste de l'équipe. En général, si l'équipe se trou ça fait but car les joueurs adverses se trouvent en position où il ne peuvent pas louper le but. J’exagère mais c'est un peu ça.
Note : 2
On rajoutera aussi que sans Valdès, le Barça n'aurait jamais battu Arsenal en finale 2006.
pascounet Niveau : DHR
ok d'accord mais ke venait faire le Dutruel dans les cages alors
la jsuis un peu perdu
VV a étè critiqué pas mal de fois, oui oui et c'est ce qui arrive toujours avec tous les gros gardiens. VV a fait des matchs héroïque, ça tout le monde le reconnait. VV a fait des mauvaises prestations, surement car on ne peut être tjrs à 100%. Mais VV est detesté par des fans du barça, ah ça non non non c'est incompréhensible, c'est intolérable et illogique...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 14