1. // Rétro
  2. // Ce jour-là
  3. // 1er mai 1916

Gardien, catégorie très lourd

André-Pierre Gignac aurait paru frêle à ses côtés. William Foulke, portier anglais au tournant du XXe siècle, dépassait allègrement les 100 kilos. Mais, lui, était titulaire dans son club.

Modififié
522 5
« Je me fous de quelle manière on m'appelle, du moment qu'on m'appelle à temps pour mon déjeuner » . Voilà l'une des phrases qui a contribué à façonner la légende de William Foulke, gardien le plus lourd de tous les temps, dit Fatty ou Colossus. Le portier de Sheffield United entre 1894 et 1905 aurait même inspiré la chanson « who ate all the pies » qui fait le bonheur des supporters anglais dès qu'ils aperçoivent un joueur, entraîneur, ou supporter adverse, trop adipeux. Un rappel des paroles de cet hymne : « Qui a mangé toutes de tartes ? Qui a mangé toutes les tartes ? Toi gros connard, tu as mangé toutes les tartes ... » .

Au début de sa carrière, Foulke avoisine les 100 kilos. Les observateurs sont alors ébahis par cet imposant gardien, dont la rapidité gestuelle n'a rien à envier à celles de ses collègues plus regardants sur la composition des menus. En 1897, Foulke est même récompensé de ses belles performances par une sélection en équipe d'Angleterre. Le Pays de Galles, l'adversaire des Three Lions, découvre alors un monstre gargantuesque. Car Foulke ne se distingue pas seulement par son poids hors-norme, mais aussi par sa taille. Il domine le terrain de son mètre quatre-vingt treize. Ses dimensions XXL en feront un cauchemar des tireurs de pénaltys, se demandant bien où placer la balle devant un tel rapport hauteur-largeur.

La barre des 150 kilos

Pas encore assez avantagé par la nature, Foulke affectionnait de baisser le niveau de la transversale, la tordant de ses puissantes mains, pour réduire les chances de ses adversaires. Ce genre de comportement, pas vraiment bien vu chez ces grands messieurs de la FA, a contribué à circonscrire sa carrière internationale à une unique cape. Foulke défendait pourtant les bois de l'un des clubs les plus compétitifs d'Angleterre. Entre 1896 et 1900, Sheffield United emporte un championnat et se positionne deux fois en dauphin. Le club glane aussi deux FA Cup avec son colosse entre les bois (1899, 1902). Lors de l'édition de 1902, Foulke disjoncte dans les vestiaires au terme d'une finale qui donnera lieu à un replay, score de parité oblige. Furieux contre une décision arbitrale, le géant se rue totalement nu sur l'arbitre. Effrayé par les mensurations de son prédateur, l'arbitre trouve refuge dans un placard un balai, devant lequel des officiels de la FA parviennent à maîtriser l'assaillant. D'autres anecdotes racontent Foulke soulevant ses adversaires, les portant à l'envers sur ses épaules, comme s'il jouait avec des enfants.

Excellent gardien, le portier de Sheffield United brille également sur les terrains de cricket. Là aussi, son gabarit, plus encore que ses performances, le font entrer dans l'histoire. Le Gargantua en short finit toutefois par délaisser la batte pour se consacrer entièrement au ballon rond. En 1905, il signe à Chelsea, et participe à la première saison officielle du club londonien. Foulke vient de franchir le cap de la trentaine, et surtout, la barre des 150 kilos. La popularité du vorace portier commence alors à relever du phénomène de bête de foire. Fatty peine à se baisser, mais sa présence assure une bonne affluence. Deux gamins ont même été postés de part et d'autres de ses montants pour mieux mettre en valeur les mensurations du gardien. Les gosses remettent quelques ballons au gardien de temps à autre. La fonction de ramasseurs de balle vient de naître. Foulke ne dispute qu'une saison avec Chelsea avant d'aller terminer sa carrière à Brighton, en 1907. Une fois les crampons raccrochés, il s'achète un pub, et tombe pour une affaire de paris clandestins. Du tout commun pour un ex-footballeur de l'époque. Le 1er mai 1916, il décède à 42 ans, d'une cirrhose. Trop de tartes sans doute ...

Youtube


Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nadalito_15 Niveau : DHR
Ça c'est le SoFoot que j'aime!
Enorme !!!!
C'est clair, ça c'est un article SoFoot
Note : -1
deja à la première phrase c'est culte !
super article du so foot dans toute sa splendeur !
Excellent article ! Dès que ça nous conte les extravagances passée du football, j'adore !
les images video de 1901 , whoua , quand je penses que cetains grand club n existaient meme pas , en angleterre c'etait deja du pro.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
522 5