Garcia pas intéressé par l'Algérie

Modififié
0 3
L’Algérie se cherche un nouveau sélectionneur depuis la démission de Milovan Rajevac.

La Fédération algérienne de football a dressé une short list des entraîneurs susceptibles de prendre les rênes de sa sélection. Cité parmi les recrues potentielles, Rudi Garcia n’est pas intéressé d’après L’Équipe de samedi.

Le président de l’instance algérienne de football, Mohamed Raouraoua, est arrivé ce vendredi à Paris, pour faire un choix. Les autres noms restants sont ceux d’Alain Perrin, Paul Le Guen, Rolland Courbis et Marc Wilmots.

Qui sera le prochain à entonner « One, two, three viva l’Algérie » ? MA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
 //  10:56  //  Passionné de la Jamaïque
Note : 1
J'espère qu'il étudie plus attentivement une éventuelle proposition de l'OM. Je voudrais le voir à Marseille, j'aime bien ce coach, il a un gros boulard mais il sait faire jouer ses équipes.
bestclicpeutsetrompermaispassurvalbuenaninkoulou Niveau : Loisir
Oui je pense la même chose. Ce serait une belle avancée pour le club et même avec l'effectif actuel il pourrait sortir de belles perfs à mon avis.
1 réponse à ce commentaire.
Senzo Meyiwa Niveau : District
Et si les Fennecs nommaient un entraîneur algérien ? Parce des entraîneurs qui se barrent quand ils le veulent (Gourcuff), ou des entraîneurs dont aucun joueur ne veut (Rajevac), c'est pas franchement l'idéal.
Je plains la prochaine équipe qui sera entraînée par Paul Le Guen
Romansochaux Niveau : National
Il n'y a vraiment aucun entraîneur digne de ce nom en Algérie ?
Aucun avec une expérience digne de ce nom au haut niveau, c'est-à-dire en Europe.
Senzo Meyiwa Niveau : District
En même temps ça se saurait si les clubs en Europe laissaient leur chance à des entraîneurs africains. Donc effectivement aucun n'a d'expérience au haut niveau européen en tant qu'entraîneur.

Mais il y a bien des entraîneurs algériens qui pourraient reprendre le poste. Pourquoi ces sélections se ferment à leurs entraîneurs nationaux, alors que les grands clubs européens font de même ? C'est un peu tautologique tu l'admettras (il est nul parce que les clubs européens n'en veulent pas, les clubs européens n'en veulent pas parce qu'il est nul).

Djamel Belmadi et Adel Amrouche connaissent les enjeux d'entraîneurs internationaux, certes pas au même niveau, mais le premier a été pris bien qu'il soit jeune et le second s'est plus ou moins débrouillé avec les "petites sélections" qu'il entraînait (je pense au Burundi).

Azzedine Aït Djoudi a un beau palmarès en championnat algérien mais n'a jamais été convié à être sélectionneur ; Moussa Saïb connaît le haut niveau européen en tant que joueur, mais aussi le championnat algérien (avec la JS Kabylie)...

Et puis on remarquera que Nabil Neghiz, qui fait sélectionneur par intérim, n'est, lui, pas rejeté par ses joueurs et ne risque pas de claquer la porte du jour au lendemain (quelques jours avant les deux derniers matchs de qualifications à la CAN) parce qu'il n'aime pas le "contexte général de la sélection algérienne". Voilà je ne suis pas sûr qu'un Le Guen ou qu'un Courbis règle ce genre de problèmes dans les vestiaires, à mon humble avis.
2 réponses à ce commentaire.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Wenger admire Giroud
0 3