Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Milan/Inter

Ganz : « Avec l'Inter, je n'ai jamais perdu »

Maurizio Ganz a joué sous le maillot de l'Inter de 95 à 97. Puis l'attaquant est passé au Milan, jusqu'en 1999. Il était donc bien placé pour causer du derby de la petite Madonne de ce soir.

Comment expliquerais-tu à un étranger la différence entre le Milan et l'Inter ?


Historiquement, on peut dire que le Milan a une philosophie d'entreprise. Tous les champions sont à disposition du groupe, donc il est très fort. L'Inter, au contraire, a une tradition différente : celle du joueur symbole. Un seul champion pour qui tout le monde joue. Dernièrement, ça a été Baggio, Ronaldo, Vieri... Et puis l'Inter a compris que ça ne suffisait peut-être pas alors ils ont commencé à avoir eux aussi cet esprit d'entreprise, à faire en sorte que tous les champions se mettent également au service du groupe, et ils ont commencé à gagner.

Le derby, ça représente quoi ?


Ça a changé aussi ça. Avant, l'Inter ne gagnait jamais donc vaincre dans le derby était la chose la plus importante de la saison pour eux, ça permettait de sauver un peu les meubles. Maintenant que l'Inter a gagné des titres, les choses se sont un peu inversées.

Et pour un joueur ?


En 98, quand j'étais au Milan, nous avions battu l'Inter 5 à 0 en quart de finale de coupe d'Italie. J'ai inscrit le deuxième but, une frappe du gauche à ras de terre bien placée. Pour moi c'est simple : marquer dans le derby de Milan, c'est le sommet de la carrière d'un joueur. Bon, il y a quand même la victoire à Pérouse en 99, toujours avec le Milan, qui nous donne le titre. Ça vient au-dessus. Mais marquer dans un derby, franchement, ça vient juste après un titre...



Tu en as beaucoup joué des derbys toi, et de chaque côté.


Je crois que j'en ai joué huit ou neuf, et que j'en ai perdu un ou deux. Avec l'Inter, si je ne dis pas de bêtises, je n'ai jamais perdu. Mon meilleur souvenir, ça reste évidemment mon but en 98. J'avais aussi provoqué un pénalty une fois, avec le maillot du Milan.

Comment les supporters de l'Inter ont pris ton départ au Milan?


Mal, d'autant plus qu'ils m'aimaient bien. Ils ont pris ça comme une trahison, mais ça n'en était pas une. C'est pas compliqué, l'Inter me libérait, et deux clubs me voulaient, dont le Milan. Ce qui se faisait de mieux alors c'était le Milan, j'ai pas hésité, c'était les meilleurs.

T'as un mauvais souvenir de derby?


Honnêtement, non. Je n'ai jamais joué de derby particulièrement tendu, ou moche. Et comme je n'en ai quasiment jamais perdu ! (Rires).

Comment vois-tu celui de ce soir?



On dit ça à chaque fois, mais c'est encore plus vrai aujourd'hui : la saison atteint son paroxysme lors de la stracittadina. Le Milan n'a plus que le championnat et ils ont très envie de gagner à nouveau des titres. L'Inter est encore engagée sur plusieurs fronts, mais le Scudetto n'est pas inaccessible, alors que c'était inespéré il n'y a encore pas si longtemps. Au-delà du derby, quand le premier et le deuxième s'affrontent et qu'ils n'ont que deux points d'écart, tu sais que le match va être super intense.

Justement, tu vois qui ?


Le Milan. 2-1 ou 1-0. Je vois des buts, parce que les deux défenses m'ont l'air un peu en difficulté. Mais oui, victoire du Milan.

Et tu supporteras qui ?


Le Milan.

Propos recueillis par Lucas Duvernet-Coppola.

Achetez vos billets pour l'Inter de Milan maintenant !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique Hier à 18:07 Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 72 Hier à 12:10 Infantino : « La meilleure Coupe du monde de tous les temps » 104
À lire ensuite
La mort en face