1. //
  2. //
  3. // Gijon/Malaga

Gamez : « Les supporters adorent Toulalan »

A Malaga, Jesus Gamez est un meuble. Le régional de l'équipe a tout connu avec Malaga, de la galère en deuxième division aux paillettes qataries, l’âme d'un club modeste devenu riche avec l'arrivée à sa présidence du cheikh Abdullah Al Thani. Le capitaine emblématique des Andalous revient sur la première partie de saison de son équipe, et sur les ambitions de son club pour la suite.

Modififié
3 0
Jesus, Malaga a fait un bon match contre le Real en Coupe du Roi, mais vous avez perdu, il reste un gros écart entre le Real, le Barça et les autres, il y a toujours deux championnats pour toi ?

Oui, oui ils sont au-dessus, pour arriver au niveau qu'ont ces deux équipes, il faut beaucoup travailler. C'est sûrement une question de temps, on y arrivera un jour mais pour le moment, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Ces deux équipes sont loin devant, mais nous avons un bon centre de formation, des grandes ambitions pour l'avenir, nous y croyons.

Qu'est-ce que tu penses de votre première partie de championnat, vous pouvez faire mieux ?

Il reste encore deux matchs, et on aura joué toute la phase aller, je crois qu'on a disputé quasiment toute la première partie, en étant à une position européenne, mais je crois qu'on doit faire encore mieux, que cela soit, nous, les joueurs, ou le staff ; évidemment nous devons continuer à travailler parce qu'on n'a pas encore terminé la phase aller, et il nous reste toute la phase retour pour jouer à un bon niveau.

Les objectifs de Malaga, c'est plutôt la Champions ou l'UEFA cette saison ?

On sait d'où l'on vient et étant donné notre situation des années passées, on est heureux d'être là. Cette année, notre premier objectif est déjà de montrer qu'on mérite d’être dans la première moitié du championnat, donc que cela soit l'UEFA ou la Champions League, on verra au fur et à mesure, mais l'objectif, c'est avant tout de finir à une place européenne.

Avec le nouveau statut du club, dans deux ou trois ans, l'objectif sera de concurrencer les "grands" ?

Je crois que le projet du club a vraiment commencé cette année et que nous devons d'abord voir à court terme sans trop nous projeter vers le futur, pour le moment l'équipe grandit tranquillement, aussi bien les joueurs que le club en lui-même. Mais, oui, je pense que c'est une question de temps, je ne sais pas si ça sera deux ou trois ans mais je pense qu'un jour nous serons là-haut avec eux.

Tu es un joueur "maison", tu as tout connu avec ce club, tu sens que cette année, l'environnement a changé ?

Oui c'est impressionnant tout a changé, les supporteurs aussi, tout a changé. Notre façon de nous entraîner, les objectifs du club, tout a changé. On est entrés dans une autre dimension et je crois que le maximum est fait pour améliorer et faire grandir ce club. Tout est fait pour arranger les joueurs et le staff technique, pour que nous soyons dans les meilleures dispositions. Nous avons les meilleures conditions possibles pour avoir une bonne préparation, nous sommes très heureux et ne pouvons donc absolument pas nous plaindre des changements qui ont eu lieu.

Dans la ville aussi, tu sens que c'est différent, les gens sont plus exigeants ?

Les gens ont énormément changé, c'est clair que le nouveau supporter de la Rosaleda est très différent de celui de l'an dernier, il y a beaucoup plus d'attente, les gens y croient, sont ravis et fiers que le club grandisse. Et les gens dans la rue sont beaucoup plus nombreux à te dire qu'ils vont à la Rosaleda.

Tu penses quoi de l'impact de Jérémy Toulalan sur l'équipe ?

C'est un grand joueur, les supporters l'adorent, lui montrent à tous les matchs. C'est un grand footballeur qui joue à son meilleur niveau depuis qu'il est arrivé ici. Il fait un grand travail à chaque match, c'est un joueur très régulier et combatif, et il s'est très bien intégré à l'équipe.

Il parle espagnol ?

Ouais il est en train d'apprendre, on arrive à le comprendre (rires) en tout cas. Il est de mieux en mieux intégré.

D'autres joueurs vont arriver au mercato, Kameni vient de signer, Granero va sûrement arriver, l'équipe a besoin de se renforcer pour toi ?

Cela ne fait pas partie de notre travail de parler de ça, c'est le club et le staff qui s'en chargent, nous on ne s'en occupe pas. Le groupe va très bien, on est très contents des joueurs qu'on a et si quelqu'un arrive, on l'accueillera avec plaisir mais c'est tout, les transferts ça ne nous regarde pas.

Un pronostic pour la victoire en Liga cette année ?

Franchement si je te dis la vérité, j'en ai rien à faire, ça m'est égal que le Barça ou le Real gagne. Moi ce qui m'intéresse, c'est que mon équipe continue à progresser, atteigne ses objectifs et que nous soyons heureux à la fin du championnat. Le reste ne m'intéresse pas.


Propos recueillis par Arthur Jeanne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 0