1. //
  2. // Demies
  3. // Real-Atlético

Gameiro, l'heure de l'audition

Double buteur samedi à Las Palmas, Kevin Gameiro pourrait se retrouver titulaire mardi soir au Bernabéu pour la première fois de sa carrière en demi-finale de Ligue des champions avec l'Atlético. Après l'adaptation et quelques doutes, le voilà prêt à prouver qu'il a le niveau d'éloquence pour ce type de rendez-vous.

Modififié
L’histoire du foot français retiendra qu’il y aura eu deux générations 87. La première, à qui l’on a souvent trop demandé et qui, au fil du temps, s’est paumée sportivement à l'exception de Nasri et bien sûr de Benzema. Puis, la seconde, celle des oubliés. Celle d’un mec né à Senlis (Oise), qui était loin d’être plus costaud que les autres, souvent snobé pour sa taille et pointé du doigt pour son statut de petit chouchou qui empilait les séances supplémentaires lorsqu'il n’était alors qu’un gosse à l’US Chantilly. Au fond, Kevin Gameiro a longtemps souffert de sa simplicité. Trop timide, trop lisse, trop bonne poire. Une scène a d’abord marqué le caractère d’un mec qui n’a jamais bavé devant les stars de son époque, mais plutôt admiré Ljuboja, Niang, Pagis qui cavalaient devant lui alors qu’il n’était encore qu’au centre de formation de Strasbourg. 21 septembre 2011, un PSG-Nice (2-1), au Parc des Princes. Peu après la demi-heure de jeu, Nenê se vautre dans la surface niçoise. Le maître de conférences en mathématiques de l’université de Lille et policier à sifflet du week-end, Antony Gautier, offre un penalty à la bande de Kombouaré. Gameiro prend le ballon, son pote brésilien se ramène et lui arrache des mains pour le transformer. Comme souvent, le petit format s’est effacé.

Casemiro, l'ouvrier très qualifié

La bascule du caractère


Au moment de revenir quelques années plus tard sur ses années parisiennes (2011-2013), l’international français (13 sélections) ne se cachera pas : « Peut-être qu’à Paris, je ne prenais pas assez mes responsabilités et c’est ce qui m’a bouffé. À Séville, j’ai compris les choses. Je me suis dit : "T’arrives dans un autre pays, prends tout ce qu’il y a à prendre." Séville, c’est là où j’ai le plus montré mon caractère. Même si, lors des deux premières saisons, j’étais souvent remplaçant, je n’acceptais pas ce sort. Alors qu’à Paris, je ne l’acceptais pas plus, mais j’ai lâché l’affaire. » Tout Kevin Gameiro est résumé, et cette rupture a notamment été consommée lors du PSG-Valence de mars 2013 où il avait été laissé sur le banc malgré la suspension de Zlatan Ibrahimović. Ce qui a changé en quelques années est simple : celui qui avait ouvert son histoire avec l’Europe en claquant un doublé avec Strasbourg contre l’Étoile rouge de Belgrade s’est mis à bosser en dehors des entraînements. Comme s’il avait définitivement pris conscience du haut niveau dans lequel il est arrivé sans que beaucoup ne lâchent une pièce sur sa réussite. Résultat, tout a changé. La preuve ? Le 21 août dernier, Gameiro dispute son premier match avec l’Atlético contre Alavés au Calderón. Titulaire en l’absence d’un Griezmann suspendu, le Français gratte un penalty dans les dernières secondes de la rencontre. Torres veut marquer son territoire et vient lui réclamer le ballon. Un regard, une réponse : un non à la légende. « Avec l’âge, tu prends conscience qu’il y a des trucs qu’il ne faut pas laisser passer » , expliquait-il à L’Équipe le week-end dernier.

« Aujourd'hui, tu dois récupérer trois ballons sur le numéro 6 »


Il n’y a plus grand-chose du Kevin Gameiro qui a quitté la France en juillet 2013 pour rejoindre le FC Séville, ni de celui qui rêvait en août 2008 au moment de son arrivée à Lorient de « réussir comme Benzema » . Il ne s’en cache pas, il se sent « plus fort » . Ses progrès sont avant tout physiques, car en Espagne, l’homme a appris la culture du travail et de l’effort invisible. Les qualités de finisseur, il les avait déjà. Mais voilà, venir à l’Atlético était un danger même s’il a dans le même temps refusé le Barça pour éviter de bouffer la banquette. Avec Simeone, Gameiro a déjà retrouvé un système de jeu – le 4-4-2 – où il se sent le plus à l’aise et où il s’éclate avec Griezmann. Était-il assuré d’une place de titulaire ? Non, en aucun cas, mais il s’est adapté dans le roulement organisé avec Fernando Torres après une bonne phase d'adaptation et un hiver dans un doute profond lié notamment au décès de sa grand-mère. Gameiro a fermé sa gueule et s'est remis dans le coup avec un triplé fou à Gijón en février (1-4 aux 80e, 81e et 85e après être entré en jeu à la 62e minute), tout simplement car à l’Atlético, on ne joue pas pour soi, mais pour un ensemble. Diego Simeone déteste tout ce qui dépasse, alors Kevin Gameiro a découvert la notion de sacrifice, comme d’entendre un jour son coach lui fixer comme objectif de « récupérer trois ballons sur le numéro 6 » . Le voilà aujourd’hui à seize buts toutes compétitions confondues avec l’Atlético, mais surtout dans une position parfaite à l’heure d’enfiler un costume de demi-finaliste de Ligue des champions contre le Real. Ce match est son heure et sa revanche, celui où il doit claquer définitivement la langue des sceptiques. Être fan de déco, c’est avant tout soigner les finitions.

  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Real-Atlético



    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article

    Y Juan Mataba Niveau : DHR
    La chute est magique.
    John Fitzgerald Wilis Niveau : CFA
    Je n'enlève rien Gameiro aux est un très bon joueur. Il a su se relever après son départ de Paris , il a fait le taf à Séville mais je ne crois pas qu'il a la capacité de faire pencher la balance dans les gros matchs. J'ai été étonné que l'Atletico débourse autant pour lui. Pour moi, Torres , même vieillissant , pèse plus que lui sur les grosses defenses et est plus complémentaire avec Griezmann. J'espère qu'il me fera mentir ce soir , mais je trouve qu'il est encore trop brouillon dans le dernier geste. J'attend le match avec impatience et aussi l'analyse de Peperearnaud...
    Tout de même Gameiro n'a rien à envier à Torres aujourd'hui. Le premier est même dans une phase ascendante tandis que l'autre à juste réussi à freiner sa descente aux enfers.
    Je ferais même un parallèle entre Gameiro et Ibrahimovic sur la gestion de leurs capacités physiques. Ce sont deux joueurs qui se connaissent parfaitement et savent jouer sur leurs atouts. Ils peuvent durer car ils ne tirent pas sur la corde physiquement et n'ont pas été sursollicités dés le début.

    Alors Certes Gameiro ne sera jamais Messi , mais il a la faculté à être régulier sur plusieurs saisons. Et mine de rien des attaquants avec ce profil, il n'y en a pas des masses.
     //  10:29  //  Supporter de Marseille
    Tu es dur avec Torres je trouve.
    Il aura fait LE mauvais choix en partant à Chelsea, mais son retour à l'Atlético aura fait le plus grand bien aux joueurs de Simeone. Il n'a eu aucun mal à s'intégrer dans cette équipe, accepte la rotation et se met vraiment au service du collectif. Alors ce n'est plus "El Niño" de Liverpool, mais il peut faire de sacrées différences dans les gros matchs.

    Après, je suis d'accord avec toi sur le reste, Gameiro est dans une phase ascendante et a commencé bien plus tard que Torres en pro, ce qui lui confère encore une fraîcheur non négligeable.
    John Fitzgerald Wilis Niveau : CFA
    Complètement d'accord avec toi Meteko, l'an dernier Torres à été énorme lors de la campagne européenne. Il a fait le taf pour que Griezmann puisse marquer. Le constat est simple , gros match Torres ... Comme je l'ai dit plus haut Gameiro est un très bon joueur mais pas assez pour la Champions. Mais j'espère me tromper ce soir...
    J'ai toujours pensé ça aussi. Mais sa dernière saison à Séville était de très haut niveau, notamment en coupe d'Europe où il a été décisif. En terme d'expérience, gagner trois finales c'est énorme et il a un avantage psychologique sur Griezmann qui en a perdu 2, mine de rien ça compte.

    Le temps d'assimilation des joueurs de Simeone est d'un an (cf Griezmann qui a eu bcp de mal la 1ere année). Je reste optimiste. Bien sur que Torres est meilleur (quel joueur!) et je souhaite pour l'AM qu'il soit titulaire. Je pense cependant que cette année est le passage de flambeau entre les deux, et qu'on peut avoir une très très belle doublette pour la CDM 2018.
    4 réponses à ce commentaire.
     //  09:21  //  Supporter des Pays-Bas
    Un bon joueur, au comportement irréprochable.
    Mais j'ai peur que la marche finale vers le top du top soit trop haute pour lui. Il reste très utile néanmoins.

    "comme d’entendre un jour son coach lui fixer comme objectif de « récupérer trois ballons sur le numéro 6 »"
    Marrant, ça.
     //  10:18  //  Fidèle de Nantes
    Je n'imagine pas le stress terrible quand Simeone te donne un objectif précis pendant un match, et que plus les minutes défilent plus il te regarde intensément si tu n'as toujours pas réussi cet objectif.
    J'espère que ceux qui insultaient Deschamps pour l'avoir préféré à Lacazette liront cette article. L'un a prouvé au plus haut niveau, l'autre commence à être décisif en Europa League.
    Je pense que les suiveurs objectifs rallent plutôt sur Giroud, qui est là uniquement pour services rendus. Sachant que Deschamps part sur un 442, la sélection et titularisation de Gameiro est difficilement contestable. Mbappe risque de le devenir rapidement aussi s'il continue sur sa lancée. Reste une place entre Giroud, Lacazette et pourquoi pas Benzema.

    Pas évident de choisir. En revanche, si Lacazette signe à l'Atletico, ça se jouera entre lui et Kevin pour une place de titu.
    John Fitzgerald Wilis Niveau : CFA
    Ça ferait du bien à Lacazette de signer à l'Atletico, de bouger de son petit confort et d'être entrainė par un grand coach . Je serais Simeone, je tenterai le coup double Tolisso et Lacazette
    Ceux qui critiquent le sélection de Giroud sont des cas désespérés vu qu'il a été bon en équipe de France, en coupe du monde et pendant l'Euro! Pourquoi serait-il remplacé par un mec qui ne marque qu'en ligue 1?
    En général, ceux qui critiquent Giroud sont les mêmes qui critiquent Valbuena... c'est souvent du délit de faciès.
    Ce commentaire a été modifié.
    @Wilis
    Heureusement pour l'Atletico que tu n'es pas Simeone ......
    Enfin jusque' présent Gameiro a plus brillé en EL avec seville qu'un C1 avec l'atletico. Il reste quand meme un joker, de luxe peut être, mais Simeone n'en a pas fait un joueur clé de son effectif.
    Gameiro brille dans le meilleur championnat du monde et s'est imposé dans une de ses meilleures équipes. C'est autre chose que des penaltys en ligue 1 (j'exagère un peu mais moins que les fanboys de Lacazette).
    6 réponses à ce commentaire.
    "paumée sportivement à l'exception de Nasri"
    Comment ça ? Est-il insinué dans cet article que tout le monde a toujours su que Nasri allait être un joueur de deuxième catégorie ? Si c'est le cas je pense que c'est une erreur, beaucoup de commentateurs ont cru qu'il allait devenir un grand joueur (si ce n'est plus).
    Ou alors l'article essaye de dire que Nasri et Benzema font la même carrière, ce qui serait aussi hallucinant.
    Ni l'un ni l'autre. En fait il me semble que l'article est assez clair : la génération 87 n'a pas eu la carrière que l'on attendait d'elle, "à l'exception de Nasri et bien sûr de Benzema".

    Le "bien sûr" marquant une différence d'évidence entre Nasri et Benzema.

    Ergo : Nasri a eu une belle carrière, Benzema encore plus.
    Je ne trouve pas que Nasri ait eu une belle carrière. Après c'est vrai que par rapport aux autres... enfin Nasri-Menez c'est quand-même vraiment pas loin.

    Peut-être, si ça se trouve, devrions-nous reconsidérer un peu Bergeroo dans l'histoire de 2004. J'ai toujours trouvé que son travail était sous-estimé (mais j'y connais pas grand-chose).
    Nasri et Menez, y'a un monde entre leur carrière...
    3 réponses à ce commentaire.
     //  12:53  //  Passionné des Philippines
    Sacré brochette quand même à l'époque de Strass : Ljuboja, Niang, Pagis et le petit Kéké pour apprendre.


    Costaud.
    Je repense à un ancien collègue de travail strasbourgeois qui m'avait dit en 2007 "Gameiro et Bellaïd sont l'avenir de l'équipe de France"

    Bon, 1 sur 2, c'est pas mal quand même !
    1 réponse à ce commentaire.
    chauve sourit Niveau : DHR
    Oui mais le Real ce n'est pas Gijon ou Alaves.
    Gijon ou Valladoid!!!!!!!
    chauve sourit Niveau : DHR
    A la base je voulais dire Gijon et Las palmas compte tenu des performances de Gameiro face à ces deux équipes. J'ai pas pu éditer malheureusement.
    2 réponses à ce commentaire.
    Hier à 17:27 Ederson atteint d'un cancer des testicules 53 Hier à 12:38 Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 161 Hier à 11:13 Droit de réponse "Mistral Gagnant" 31
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 09:27 La praline de Castillo au Mexique 3
    lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 32 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7