Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Gameiro assume son coup de sang

Modififié
Kevin Gameiro ronge son frein sur le banc du Paris Saint-Germain depuis le début de la saison 2012-2013. Barré par un Zlatan difficilement contestable avec ses 26 réalisations en 28 matchs de Ligue 1, l'ancien Lorientais n'a été titularisé qu'à six reprises en championnat cette saison.

Si, jusque-là, Kev Gam avait réussi à contenir sa frustration pour le bien de l'équipe, à Troyes ce week-end, le déjà ex-international français a craqué lors de sa sortie du terrain, à la 64e minute. Remplacé par Thiago Motta, Gameiro n'a pas serré la main de Carlo Ancelotti, a passé ses nerfs sur une bouteille d'eau qui avait eu le malheur de se trouver sur son chemin avant de terminer par un classique « j'm'en bats les couilles » . Un geste que le n°19 parisien ne regrette absolument pas, bien au contraire. « Il est soulagé d'avoir enfin dit ce qu'il avait sur le cœur, a avoué un de ses proches au Parisien. Il avait le sentiment d'être pris pour un con depuis un an. »


Alors, trop bon, trop con, Gameiro ? Peut-être, reste que son calvaire ne devrait plus durer bien longtemps, en tous cas pas du côté de Paris. KLG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24