1. //
  2. // Gr. B
  3. // Russie-Galles (0-3)

Galles, premier, rosse les Russes

Impressionnant, le pays de Galles se qualifie pour les 8es en réalisant un match parfait contre la Russie (3-0).

Modififié
1k 55

Russie 0-3 Pays de Galles

Buts : Ramsey (10e), Taylor (20e), Bale (67e)

Nul amer pour l'Angleterre

Il suffit d’entendre ces chants. Il suffit d’apercevoir les sourires. Il suffit d’assister à un démarrage de Bale, à une passe de Ramsey, aux dribbles chaloupés de Joe Allen, à l’abnégation du capitaine Williams et de son bras droit, Ben Davies, à la joie candide de Neil Taylor. En réalité, beaucoup de choses suffisent à comprendre pourquoi cette équipe du pays de Galles ne peut que déchaîner les passions. Sans doute est-elle la plus excitante de ce premier tour, joueuse, spectaculaire, marquée par la détente et animée par ce désir de faire plaisir. Encore et encore. De Bordeaux à Toulouse, en passant par la déception anglaise du nord, cette équipe ne cesse d’exposer son âme, qui n’a de commune mesure que ces « Don’t take me home » qui résonnent à n’en plus finir dans le Stadium. Car oui, le pays de Galles est bien en France. Et en écrasant la Russie, a fait le nécessaire pour s’offrir quelques jours de rab dans l’Hexagone.

Bale ne se défile pas


Après la désillusion anglaise, tous les yeux étaient évidemment tournés vers Gareth Bale. Lui, le porte-étendard à chignon, le génie désigné par tout un peuple ayant foi absolue en son messie. Et dans un antre qui n’a souvent eu que Ben Yedder pour se rincer l’œil, Gareth n’a pas déçu, offrant un récital de tous les instants. Première minute, un déboulé côté droit conclu d’une frappe intérieure du gauche : le Bale gallois en a dans le sac. Car la suite est une démonstration de supériorité comme rarement vue. À chaque ballon pris, la différence se fait. Entre rushs de 40 mètres, décalages soudains pour ses partenaires ou frappes instantanées, le Madrilène fait tout, et tout bien. Ou presque. Tantôt altruiste, tantôt malchanceux, Bale ne parvient pas à débloquer son compteur face aux Russes. Qu’importe, car la couverture est désormais partagée. À ses côtés, Allen et Ramsey ne dénotent pas et se joignent à l’attaque. Passe lumineuse du premier pour le second, ballon piqué, et le pays de Galles passait devant dès la 10e minute d’une partie intégralement maîtrisée.

Un collectif hors norme


En face, la Russie n’a d’ailleurs pas grand-chose à proposer. Entre un milieu éteint, un Dzyuba sans cesse battu dans les airs par la charnière galloise (un comble pour son mètre 94), et une défense composée d’agents du KGB à la retraite, Slutsky a de quoi tirer la gueule. Décevants lors de leurs deux premiers matchs, les hommes du grand ne font pas mieux dans la douceur toulousaine. De toute façon, le pays de Galles semble intouchable. Maîtres du jeu, maîtres des intentions, les Dragons rouges ressortent le ballon a une vitesse éclair et prennent sans cesse la défense russe à défaut. Ironie du sort, c’est le capitaine russe, Shirokov (et son coup) qui, en voulant contrer Bale, se fait passeur décisif pour Neil Taylor, esseulé sur le côté gauche. En deux temps, et maladroitement, le jeune latéral d’origine indienne double la mise et assure la qualification. Il n’en fallait pas plus pour que le stade explose. D’ailleurs, la suite de la rencontre, à sens unique, n’est qu’une longue procession vers la célébration, une ode à la joie galloise et à cette équipe aussi généreuse que talentueuse. Ah, manque un dernier détail : un but pour compléter la partition de Gareth Bale. Ramsey se charge de délivrer l’offrande, avant que Chris Coleman ne se charge de compléter le tableau en le sortant à 10 minutes du terme. Ovation méritée, travail terminé. En tout cas pour ce lundi soir.



Par Raphaël Gaftarnik, à Toulouse
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Bale est un putain de monstre. L'anti zlatan et cr7.

Le mec porte ses couilles , transcende ses coéquipiers .Un héraut.

Magnifique pays de galles , un vrai vent de fraîcheur.

PS:Ramsey a marqué , gare au sinistros.
Vu que les Gallois vont aller au moins en quarts, Bale ballon d'or? Allez juste pour énerver Cristiano et changer un peu!
Cette équipe d'Angleterre ne doit finalement sa qualification qu'à un joli coup de chance contre le Pays de Galles. Mon Dieu que c'est faible, comme depuis un demi-siècle finalement...
Bon, l'Angleterre en quarts pour nous.

Et l'Espagne a un boulevard pour la finale, sauf si l'Allemagne finit 2è de son groupe.
Message posté par ofwgkta
Vu que les Gallois vont aller au moins en quarts, Bale ballon d'or? Allez juste pour énerver Cristiano et changer un peu!


Ah oui tiens j'y avais pas pensé mais si il marque encore un ou deux buts y a moyen histoire de changer oui.
Pour se les être tapés 3 fois ces 2 dernières années contre la Belgique et au vu de ces 3 matchs, le Pays de Galles est une vraie plaie à jouer. Attention à eux !
Note : -3
Comme en général il y a des avis intéressant sur ce site, je vais en profiter pour poser une question qui me passe par l'esprit :
"Comment expliquer que la Russie, qui pourtant si on regarde de nombreux classement fait parti des 3 nations ayant le plus de réussite dans le sport aujourd'hui avec les USA et la Chine, soit si faible dans les sports collectifs ?"

Sachant que le dopage dans les sports collectifs est moins efficace que dans les sports individuels, est-ce que ça pourrait donc signifier qu'il existe bien un système de dopage généralisé en Russie ?
Le raté du siècle Niveau : DHR
C'est beau le foot, des fois.

Belle première place, bien fait pour les Anglais (sérieux changez de sport).
Ramsey, c'est soyeux...
Le problème de ce joueur, c'est qu'il est à son meilleur niveau quand il joue en électron libre derrière l'attaquant. À Arsenal, il est bouché par Özil et fait de son mieux sur la droite ou en 8, mais son vrai poste de prédilection, c'est de faire des appels offensifs et de distiller des ballons dans la surface. Il est vraiment bon pour ça, et ça me fait vraiment plaisir de le voir s'éclater dans une sélection qui comprend ce qu'il a à apporter.
Ravi pour les Gallois (je ne les ai vus que contre les Slovaques et je les avais bien aimé), mais quelle déception cette génération russe & ukrainienne, toutes deux sorties au premier tour, quatrième tournoi d'affilée sans le moindre résultat positif.
Message posté par rty
Comme en général il y a des avis intéressant sur ce site, je vais en profiter pour poser une question qui me passe par l'esprit :
"Comment expliquer que la Russie, qui pourtant si on regarde de nombreux classement fait parti des 3 nations ayant le plus de réussite dans le sport aujourd'hui avec les USA et la Chine, soit si faible dans les sports collectifs ?"

Sachant que le dopage dans les sports collectifs est moins efficace que dans les sports individuels, est-ce que ça pourrait donc signifier qu'il existe bien un système de dopage généralisé en Russie ?


En même temps quand tu vois la sanction envers leur équipe d'athlétisme pour Rio...
1er_Fan_de_Ruud Niveau : District
Message posté par rty
Comme en général il y a des avis intéressant sur ce site, je vais en profiter pour poser une question qui me passe par l'esprit :
"Comment expliquer que la Russie, qui pourtant si on regarde de nombreux classement fait parti des 3 nations ayant le plus de réussite dans le sport aujourd'hui avec les USA et la Chine, soit si faible dans les sports collectifs ?"

Sachant que le dopage dans les sports collectifs est moins efficace que dans les sports individuels, est-ce que ça pourrait donc signifier qu'il existe bien un système de dopage généralisé en Russie ?


Pas forcément!
Message posté par rty
Comme en général il y a des avis intéressant sur ce site, je vais en profiter pour poser une question qui me passe par l'esprit :
"Comment expliquer que la Russie, qui pourtant si on regarde de nombreux classement fait parti des 3 nations ayant le plus de réussite dans le sport aujourd'hui avec les USA et la Chine, soit si faible dans les sports collectifs ?"

Sachant que le dopage dans les sports collectifs est moins efficace que dans les sports individuels, est-ce que ça pourrait donc signifier qu'il existe bien un système de dopage généralisé en Russie ?


Faut surtout regarder les raisons culturelles, certains sports comme la gym sont énormes là-bas. Il y a une vraie cuture de la rigueur un peu à la chinoise, qui s'applique bien mieux aux sports individuels où tout repose sur un athlète qui doit atteindre la perfection. Celle-ci est plus dure à atteindre en groupe où le risque de failles est multiplié.
Ensuite il y a le côté politique, ils ont toujours cherché à rivaliser avec les USA qui excellent dans les sports individuels en particulier en athlétisme mais qui s'en foutent du football.
Après le dopage n'est à mon avis pas plus important en Russie qu'aux États-Unis, pour ne citer qu'eux.
C'est surtout pour 2018 que les Russes doivent se réveiller sinon ça va être ridicule. Très content pour les Gallois, j'espère qu'ils feront un gros parcours eux qui n'avaient pas été dans une phase finale depuis je ne sais combien de temps.
1er_Fan_de_Ruud Niveau : District
Message posté par rty
Comme en général il y a des avis intéressant sur ce site, je vais en profiter pour poser une question qui me passe par l'esprit :
"Comment expliquer que la Russie, qui pourtant si on regarde de nombreux classement fait parti des 3 nations ayant le plus de réussite dans le sport aujourd'hui avec les USA et la Chine, soit si faible dans les sports collectifs ?"

Sachant que le dopage dans les sports collectifs est moins efficace que dans les sports individuels, est-ce que ça pourrait donc signifier qu'il existe bien un système de dopage généralisé en Russie ?


Parfois,la vérité est plus subtile. IL faudrait prendre en compte toutes les données avant de pouvoir conclure.
Le raté du siècle Niveau : DHR
Message posté par rty
Comme en général il y a des avis intéressant sur ce site, je vais en profiter pour poser une question qui me passe par l'esprit :
"Comment expliquer que la Russie, qui pourtant si on regarde de nombreux classement fait parti des 3 nations ayant le plus de réussite dans le sport aujourd'hui avec les USA et la Chine, soit si faible dans les sports collectifs ?"

Sachant que le dopage dans les sports collectifs est moins efficace que dans les sports individuels, est-ce que ça pourrait donc signifier qu'il existe bien un système de dopage généralisé en Russie ?


Les Russes sont loin d'être mauvais en hockey sur glace, basket-ball, beach soccer. Il doit sûrement exister d'autres exemples mais il serait incorrect de généraliser l'échec d'une équipe de football à tous les sports collectifs pratiqués en Russie.

Pour ce qui est du dopage dans les sports individuels, je crois que tous les athlètes internationaux sont soumis aux mêmes tests anti-dopages, donc oui mais non...

En somme, c'est un faux débat que tu nous proposes là.
Message posté par Fichte
Ah oui tiens j'y avais pas pensé mais si il marque encore un ou deux buts y a moyen histoire de changer oui.


Faut arrêter la déconne, il serait même pas dans le top 5, normal.

Pour sortir du tandem Messi et de l'intouchable Cristiano qui est qualifié chaque année à la 2ième place minimum, Iniesta et Suarez seraient 20 fois plus crédible.
blue_army Niveau : CFA2
Message posté par Le raté du siècle
C'est beau le foot, des fois.

Belle première place, bien fait pour les Anglais (sérieux changez de sport).


je ne sais pas ou est le probleme d'autant donné que les anglais ont gagné de belle maniere les gallois.Finir 1er ou 2eme si tu peux te taper une equipe flaibard en huitieme c'est la meme chose , et je pense que les anglais sont content de voir les voisins en huitieme, sans aucune rancune
Message posté par Iceman
Faut surtout regarder les raisons culturelles, certains sports comme la gym sont énormes là-bas. Il y a une vraie cuture de la rigueur un peu à la chinoise, qui s'applique bien mieux aux sports individuels où tout repose sur un athlète qui doit atteindre la perfection. Celle-ci est plus dure à atteindre en groupe où le risque de failles est multiplié.
Ensuite il y a le côté politique, ils ont toujours cherché à rivaliser avec les USA qui excellent dans les sports individuels en particulier en athlétisme mais qui s'en foutent du football.
Après le dopage n'est à mon avis pas plus important en Russie qu'aux États-Unis, pour ne citer qu'eux.


Il me semblait que culturellement au niveau du sport, ils étaient plus proches des Européens que des Américains : ils font beaucoup de basket, de football, de volley-ball, de handball, de hockey... Finalement, a part le Rugby, tous les sports collectifs européens sont plutôt pratiqués en Russie non ?
Message posté par TheFifthBeatle
Bon, l'Angleterre en quarts pour nous.

Et l'Espagne a un boulevard pour la finale, sauf si l'Allemagne finit 2è de son groupe.


Attention ! Un joli Angleterre Portugal se profile en 1/8e..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Nul amer pour l'Angleterre
1k 55