Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // 8es
  3. // Galles-Irlande du Nord (1-0)

Galles en quarts au bout de l'ennui

Tombeurs d'une vaillante Irlande du Nord (1-0) au terme d'un match ennuyeux à souhait, les Gallois feront les quarts de finale de l'Euro 2016.

Modififié

Pays de Galles 1-0 Irlande du Nord

But : McAuley (75e CSC) pour le pays de Galles

Ils ont hésité tout le match. Parfois parce que le pressing nord-irlandais était trop fort. Parfois parce que l'axe Allen - Ramsey gobait tous les ballons. Ou encore parce qu'ils attendaient que leur homme providentiel prenne ses responsabilités. Pendant près de 70 minutes, les Gallois, parfaitement organisés tactiquement, ont refusé de passer par les côtés, rendant la partie complètement indigeste. Mais alors que le Parc des Princes s'endort doucement au rythme des comptines des supporters des deux équipes, les hommes de Chris Coleman décident de profiter de leur vitesse et de leur technique sur les côtés. Décalé par Ramsey, Gareth Bale, enfin à gauche, ne se pose pas de question et centre. Puissante, l'offrande du joueur du Real Madrid pour Robson-Kanu oblige McAuley à intervenir. Le genre de CSC inévitable. Rassemblés autour de leur patron, les hommes en rouge exultent. Ce samedi après-midi, ils ont presque autant souffert que les spectateurs pour se défaire d'une équipe d'Irlande du Nord égale à elle-même : vaillante, motivée mais limitée.

Un match de Championship


Au coup d’envoi, il ne manque que la pluie. Celle qui a plombé allègrement le mois de juin parisien est le seul ingrédient manquant pour que ce huitième de finale d’Euro soit un vrai bon match de Championship. Oui, lors des premières minutes de la rencontre, les ballons longs donnent la réplique aux approximations techniques sous les yeux d’un Martin Atkinson habitué à ce genre des débats. Bien organisées tactiquement, les deux équipes savent comment se taquiner, presque suffisamment pour rendre le premier acte monotone. Presque, car en tribunes, Gallois et Nord-Irlandais se moquent que le Parc des Princes soit à moitié rempli de personnes qui ne portent par leurs couleurs. Bercés par les « Will Grigg’s on fire » , les hommes en blanc et vert opèrent en contres et s’offrent une belle opportunité par Dallas, bien servi par Ward, auteur d’un bon contre. Impérial sur sa ligne, Hennessey détourne, mais a étonnement pas mal de boulot. Car malgré leur supériorité technique, visible dès que Bale, Allen et Ramsey touchent le ballon, ceux-ci ne se procurent qu’une véritable occasion. Après avoir eu la bonne idée d’écarter le jeu - moment trop rare en première période - les joueurs de Chris Coleman voient Taylor envoyer un centre parfait sur la tête de Ledley. L’homme à barbe dévie pour Ramsey qui trompe McGovern, mais est logiquement signalé en position de hors-jeu. « Ain’t nobody like Joe Ledley » chantent les supporters en rouge sur un air de Chaka Khan, ce qui n’empêche pas Ward d’inquiéter une nouvelle fois le portier gallois avant la pause. Un homme qui aura réussi plus de passes (12) que Bale (10) lors des 45 premières minutes. Un symbole.

Williams, l'entrée qui change tout


Hyperactif sur son banc, Chris Coleman a le cul entre deux chaises. Tactiquement, dans l'occupation du terrain, il aime ce qu'il voit. C'est lorsque se pose la question de l'utilisation du ballon que le bât blesse. Décidé à aller chercher la qualification avant la prolongation, il opère à deux changements rapides. Vokes, qui n'a eu droit qu'à une tête sur un centre de Ramsey, cède sa place à Robson-Kanu, tandis que Ledley est invité à poser sa barbe sur la touche au profit de Jonathan Williams. Archétype du feu follet, l'attitude du teigneux en plus, le joueur de Crystal Palace change le visage de la partie. Chaînon manquant de la construction galloise, il libère Allen et crée les décalages, comme sur le but de Bale. Inquiétés et inquiétants durant une bonne heure pendant laquelle Ashley Williams et surtout Chester, auteur de deux retours décisifs, ont tenu la baraque. Et s'ils s'offrent quelques ultimes frissons, notamment un choc impressionnant entre Williams et Williams et un baroud d'honneur de cinq minutes de leurs adversaires, les Gallois peuvent se consoler : ils ont inquiété, ils ont ennuyé, mais ils sont qualifiés. Et c'est bien là l'essentiel.

Par Swann Borsellino, au Parc des Princes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 11
Hier à 17:45 Leeds enchaîne 18
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur