1. //
  2. // 8es
  3. // Galles-Irlande du Nord (1-0)

Galles en quarts au bout de l'ennui

Tombeurs d'une vaillante Irlande du Nord (1-0) au terme d'un match ennuyeux à souhait, les Gallois feront les quarts de finale de l'Euro 2016.

Modififié
1k 18

Pays de Galles 1-0 Irlande du Nord

But : McAuley (75e CSC) pour le pays de Galles

Ils ont hésité tout le match. Parfois parce que le pressing nord-irlandais était trop fort. Parfois parce que l'axe Allen - Ramsey gobait tous les ballons. Ou encore parce qu'ils attendaient que leur homme providentiel prenne ses responsabilités. Pendant près de 70 minutes, les Gallois, parfaitement organisés tactiquement, ont refusé de passer par les côtés, rendant la partie complètement indigeste. Mais alors que le Parc des Princes s'endort doucement au rythme des comptines des supporters des deux équipes, les hommes de Chris Coleman décident de profiter de leur vitesse et de leur technique sur les côtés. Décalé par Ramsey, Gareth Bale, enfin à gauche, ne se pose pas de question et centre. Puissante, l'offrande du joueur du Real Madrid pour Robson-Kanu oblige McAuley à intervenir. Le genre de CSC inévitable. Rassemblés autour de leur patron, les hommes en rouge exultent. Ce samedi après-midi, ils ont presque autant souffert que les spectateurs pour se défaire d'une équipe d'Irlande du Nord égale à elle-même : vaillante, motivée mais limitée.

Un match de Championship


Au coup d’envoi, il ne manque que la pluie. Celle qui a plombé allègrement le mois de juin parisien est le seul ingrédient manquant pour que ce huitième de finale d’Euro soit un vrai bon match de Championship. Oui, lors des premières minutes de la rencontre, les ballons longs donnent la réplique aux approximations techniques sous les yeux d’un Martin Atkinson habitué à ce genre des débats. Bien organisées tactiquement, les deux équipes savent comment se taquiner, presque suffisamment pour rendre le premier acte monotone. Presque, car en tribunes, Gallois et Nord-Irlandais se moquent que le Parc des Princes soit à moitié rempli de personnes qui ne portent par leurs couleurs. Bercés par les « Will Grigg’s on fire » , les hommes en blanc et vert opèrent en contres et s’offrent une belle opportunité par Dallas, bien servi par Ward, auteur d’un bon contre. Impérial sur sa ligne, Hennessey détourne, mais a étonnement pas mal de boulot. Car malgré leur supériorité technique, visible dès que Bale, Allen et Ramsey touchent le ballon, ceux-ci ne se procurent qu’une véritable occasion. Après avoir eu la bonne idée d’écarter le jeu - moment trop rare en première période - les joueurs de Chris Coleman voient Taylor envoyer un centre parfait sur la tête de Ledley. L’homme à barbe dévie pour Ramsey qui trompe McGovern, mais est logiquement signalé en position de hors-jeu. « Ain’t nobody like Joe Ledley » chantent les supporters en rouge sur un air de Chaka Khan, ce qui n’empêche pas Ward d’inquiéter une nouvelle fois le portier gallois avant la pause. Un homme qui aura réussi plus de passes (12) que Bale (10) lors des 45 premières minutes. Un symbole.

Williams, l'entrée qui change tout


Hyperactif sur son banc, Chris Coleman a le cul entre deux chaises. Tactiquement, dans l'occupation du terrain, il aime ce qu'il voit. C'est lorsque se pose la question de l'utilisation du ballon que le bât blesse. Décidé à aller chercher la qualification avant la prolongation, il opère à deux changements rapides. Vokes, qui n'a eu droit qu'à une tête sur un centre de Ramsey, cède sa place à Robson-Kanu, tandis que Ledley est invité à poser sa barbe sur la touche au profit de Jonathan Williams. Archétype du feu follet, l'attitude du teigneux en plus, le joueur de Crystal Palace change le visage de la partie. Chaînon manquant de la construction galloise, il libère Allen et crée les décalages, comme sur le but de Bale. Inquiétés et inquiétants durant une bonne heure pendant laquelle Ashley Williams et surtout Chester, auteur de deux retours décisifs, ont tenu la baraque. Et s'ils s'offrent quelques ultimes frissons, notamment un choc impressionnant entre Williams et Williams et un baroud d'honneur de cinq minutes de leurs adversaires, les Gallois peuvent se consoler : ils ont inquiété, ils ont ennuyé, mais ils sont qualifiés. Et c'est bien là l'essentiel.

Par Swann Borsellino, au Parc des Princes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Zimedine Zimdane Niveau : CFA2
Comment se qualifié comme des escrocs

Dans un match merdique, un but merdique


Heureusement que les supporters compensent le manque de qualité footballistiques par la putain d'ambiance qu'ils ont mis dans le stade


Gareth toujours décisif, c'est bien petit mais va falloir commencer à faire des passes et arrêter de toucher la balle au minimum 19 fois avant de la donner
Ravière Pastauré Niveau : National
Qu'est ce que c'est chiant le rugby !

Comment ça c'était du foot !?
Zimedine Zimdane Niveau : CFA2
Message posté par Zimedine Zimdane
Comment se qualifié comme des escrocs

Dans un match merdique, un but merdique


Heureusement que les supporters compensent le manque de qualité footballistiques par la putain d'ambiance qu'ils ont mis dans le stade


Gareth toujours décisif, c'est bien petit mais va falloir commencer à faire des passes et arrêter de toucher la balle au minimum 19 fois avant de la donner


qualifier*
J'avoue que c'était un peu basique mais les mecs ont tout donné. Dans ces cas là, seule la victoire est belle.

Ce sont des matchs à éliminations directes, il est logique qu'on voit apparaitre certaines limites.

Un immense bravo à ces deux équipes, en arriver là c'est bon. Et les Gallois qui joueront un 1/4, mettez vous à leur place, la vie est belle.

Je pense qu'ils ont conscience des choses.
J'ai piqué du nez mais c'est parce que j'étais fatigué.
C'est bon, on a compris, l'euro à 24 offre des matchs de niveau moindre.
On passe à autre chose maintenant?
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Un vrai match de League One: des duels, des longs coups de botte, des taquets, ... Par contre, top niveau point de vue ambiance.
Un vrai match de League One.
Question Troll: si Bale va jusqu'en finale Euro et avec la C1, BALLON D'OR?
Bitedamarage Niveau : CFA
Message posté par mizoo
Un vrai match de League One.
Question Troll: si Bale va jusqu'en finale Euro et avec la C1, BALLON D'OR?


Toi tu vas avoir des problèmes ;) !
Clemuntinho Niveau : CFA
 //  20:31  //  Amoureux de Nantes
Match à élimination directe et équipes quand même assez limitées, fallait pas s'attendre à un gros match. Victoire dans le temps réglementaire, je pense pas que les Gallois en demandait plus.
C'est peut-être que moi mais la crise, les attentats, les manifs, le championnat de L1 pourri, l'Euro peu enthousiasmant, le renforcement du communautarisme (dont il faut bien définir le mot parce que ça va au delà de ceux qu'on désigne habituellement), le soleil qui ne voulait pas rester chez nous et tout le reste... Il y a comme un air de je-ne-sais-quoi qui fait de la France un pays qui joue la relégation, et qui risquera finalement vraiment de descendre.
Et après on dit que l'Euro ça surclasse de loin la Copa America.

Pour l'instant l'Euro 2016 est un vrai fiasco.
Dan_Petrescu Niveau : CFA
Message posté par Le FC K
Et après on dit que l'Euro ça surclasse de loin la Copa America.

Pour l'instant l'Euro 2016 est un vrai fiasco.


Tu y vas fort, on a eut aussi de beaux matchs.

C'était chiant et soporifique ce coup là, mais regarde la CAN et tu vas voir ce que c'est des purges
 //  20:45  //  Aficionado du Togo
il y aura des gros matchs c'est certain
Message posté par mizoo
Un vrai match de League One.
Question Troll: si Bale va jusqu'en finale Euro et avec la C1, BALLON D'OR?


Non.
Message posté par Dan_Petrescu
Tu y vas fort, on a eut aussi de beaux matchs.

C'était chiant et soporifique ce coup là, mais regarde la CAN et tu vas voir ce que c'est des purges


Encore heureux qu'on a eu quelques bons matchs ! Après faut pas partir dans les extrêmes non plus en me citant la CAN, y a rien de comparable avec l'Europe et l'Am. Sud.
Benito-Bx Niveau : CFA
 //  01:17  //  Supporter de la Belgique
Wales ils jouent avec leurs qualités donc je respecte mais j'espère que ça s'arrêtera en quart.

Déjà en qualification c'était comme ça, les mecs gagnaient 1-0 contre Andorre sans avoir aucun fond de jeu et puis dès qu'ils jouaient la Bosnie ou la Belgique, c'était tous derrière on la passe à Ramsey qui essaye de mettre Bale sur orbite.

Comme j'ai dit, je respecte mais bon la Grèce de 2004 c'était marrant une fois. Au moins le Danemark jouait au foot en 1992.
Eh bien moi je la trouve des plus au point, cette équipe du Pays de Galles. Et chapeau bas..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 18