Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe B
  3. // Galatasaray/Juventus (1-0)

Galatasaray glace la Juve !

Dans des conditions apocalyptiques, Galatasaray a fait tomber la Juve pour valider son billet pour les 8es. Les Italiens, handicapés par une pelouse indigne de la Ligue des champions, sont éliminés d'une poule pourtant à leur portée.

Modififié

Galatasaray - Juventus Turin
(1-0)
W. Sneijder (85') pour Galatasaray


Galatasaray avait promis l'enfer à la Juventus. Il y a rajouté la neige, les grêlons et une pelouse digne d'un match du dimanche matin, en pleine période de dégel. Sur le banc, Antonio Conte, bonnet vissé sur le crâne, le sait : ce match de qualification en Turquie, il pue le piège depuis le début. Encore plus depuis que l'arbitre a interrompu la rencontre hier soir en raison de la tempête soudaine qui s'est abattue sur Istanbul et que les officiels ont décidé de la repousser au lendemain, en plein début d'aprèm. Règlement (pourri) oblige et tirage au sort programmé dès lundi prochain, les 22 acteurs ont donc été convoqués à 14h pour disputer les 60 minutes restantes dans des conditions presque similaires. Un décor qui n'a laissé que peu de place au spectacle. Mais ça, c'était avant que ce diable de Sneijder ne sorte de sa boîte !

30+15 = 0

30 minutes au chrono, une balle à terre, et une neige toujours aussi abondante : nul doute, cette première mi-temps se finira comme elle a commencé quelques dizaines heures auparavant : avec une Juve regroupée dans son camp et des assauts de Turcs obligés de l'emporter pour se qualifier. Le mélange entre génies (Drogba, Sneijder) et anciens pensionnaires de Ligue 1 (Chedjou, Riera) peine encore plus que la veille à déstabiliser le trio musclé Vidal – Marchisio – Pogba. Bien aidée par un cuir qui ralentit et s'écrase au gré des flaques, la Vieille Dame s'offre même les deux seules situations dans la surface adverse de ces 15 premières minutes. Mais Marchisio, puis Tévez ont dévissé. À peine le temps de se les geler, direction les vestiaires pour un repos bien mérité. Antonio Conte en profite pour alpaguer le corps arbitral et dénoncer cette farce de football. Bien conscient que c'est un avantage pour les siens, Didier Drogba vient mettre son grain de sel pour faire diversion.

Sneijder, bonhomme de la neige

Les jardiniers turcs sur le pont, la rencontre redémarre sur un rythme plus élevé. L'occasion de voir un peu plus de football en cette après-midi inédite. Pourtant, l'once de fluidité retrouvée ne profite pas à la Juve. Car en face, Sneijder et Drogba sortent le nez de la poudreuse. Le Batave se signale à la 53e, avant que DD ne force Gigi Buffon à se salir le short. Un avertissement sans frais pour des Italiens pas vraiment sereins face au scénario de ce match d'un autre temps. Alors, pour s'éviter une mauvaise surprise, la Juve tente, sans succès, de porter le ballon vers l'avant. Et le piège turc peut se refermer. À la 85e, sur un nouveau travail en pivot de l'Ivoirien, Sneidjer plonge dans le dos de la défense turinoise pour venir battre d'un tir croisé le portier italien. Diable parmi les diables, le Hollandais achève les rêves européens d'un Pogba impuissant sur cette crasse pelouse. Moche et crade. À l'italienne en somme.

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 19
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur