1. //
  2. // Musique
  3. // Interview

Gala : « Les joueurs de foot captent l'essence de ma chanson »

Il y a vingt ans, Gala Rizzatto se présentait au monde avec son single Freed from desire. Aujourd'hui, elle fête ses quarante-et-un ans et les supporters de l'Europe entière ont repris sa chanson pour célébrer la gloire d'un joueur de troisième division anglaise pendant l'Euro. Pour la chanteuse, tout ça n'a rien de surprenant, au contraire. Plongez dans l'histoire d'une prière bouddhiste devenue le chant de supporters le plus célèbre du moment.

Modififié
2k 36
Comment as-tu appris qu'un chant avait été créé sur l'air de Freed from desire ?
C'est un ami à moi qui vit en Angleterre qui m'a appris l'existence de ce chant. Il travaille pour moi à New-York, à Brooklyn. Le truc fou, c'est que je l'ai rencontré après avoir posté sur Facebook une demande très spécifique. J'avais posté anonymement et personne ne me répondait parce que ma demande était trop ciblée. Mais lui m'a finalement répondu. Quand on s'est rencontrés dans un café à Brooklyn, il a compris qui j'étais. Coïncidence folle : c'est le fils de l'homme qui nettoyait les studios de Top of the Pops à Londres. Il se trouve qu'il était sur le plateau quand j'étais invitée de l'émission à l'époque, il y a 15 ans. C'est magique ! Sans lui, peut-être que je n'aurais jamais su qu'un chant avait été inventé à partir de Freed from desire.

Que penses-tu de ce chant ?
Je n'en pense rien (rires). Ce n'est pas une cover, ça n'a rien à voir.
« Les fans utilisent ma chanson pour insuffler de l'énergie à leur équipe, à leur joueur. »
C'est une adaptation pour un événement particulier. Les fans utilisent une chanson qui existe déjà et qu'ils aiment parce qu'ils l'ont entendue en club ou à la radio. Ils l'utilisent pour insuffler de l'énergie à leur équipe, à leur joueur. C'est vraiment un mantra pour aider leur propre équipe et effrayer leurs adversaires. Mais c'est avant tout un chant qui sert à insuffler de la vie dans leur joueur. J'ai entendu dire que le joueur en question avait marqué beaucoup de buts en très peu de matchs avec son club. Je crois qu'il en a marqué neuf en dix matchs, mais vous le savez sans doute mieux que moi (rires). C'est incroyable ! Penser que ma chanson ait pu inspirer ce joueur, inspirer un public entier, c'est génial.


Mais ça ne te surprend pas plus que ça d'entendre à nouveau ta chanson partout ?
Les gens me demandent en permanence si je suis surprise d'entendre ce chant vingt ans après la sortie de ma chanson. Hé bien non, je ne suis pas du tout surprise. Tout le monde me dit : « Pendant vingt ans, on n'entend pas parler de toi et voilà que maintenant tout le monde chante ta chanson partout.  » Mais ce n'est pas vrai, ce n'est pas ma réalité. Chaque année, quelque chose se passe dans ma vie. Je joue de la musique, je sors des disques, je me produis sur scène, aux Jeux olympiques d'hiver de Sotchi, par exemple. Tout ça n'arrive pas par hasard. En 2005, une de mes chansons était numéro un en Grèce, par exemple. Et puis cette chanson était faite pour être un chant.

Youtube

Tu parlais d'un mantra un peu plus tôt. Qu'est ce que ça signifie ?
Freed from desire est une prière. C'est une prière bouddhiste. À l'époque, je voulais changer le monde, rassembler tout le monde autour d'un seul but.
« Le plus important est d'être heureux. Je voulais expliquer tout ça dans une chanson autour de la prière bouddhiste Freed from desire. »
Je voulais réunir tout le monde autour d'une chanson pour expliquer que l'essence originelle du mal, c'est l'avarice. Cette chanson est une invitation à suivre ses rêves sans jamais perdre de temps sur les possessions matérielles. Tu as une voiture ? Tu en veux une plus grosse. Tu as une maison ? Ton voisin en a une plus grande. C'est le mal de notre société de réfléchir comme ça. Peut-être que tu pourrais juste être heureux avec ta petite voiture, ta petite maison et ton travail. Le plus important est d'être heureux. Je voulais expliquer tout ça dans une chanson autour de la prière bouddhiste Freed from desire.

Une prière bouddhiste... Pourtant, les gens ne la perçoivent pas toujours comme ça, si ?
Quand je vais dans les clubs, les gens entendent le mot desire et pensent immédiatement à sa signification sexy. La plupart des chansons des 90's sont des chansons de dance. On n'entendait jamais de paroles réfléchies comme des prières ou autres. Elles étaient en rapport avec l'amour, le sexe. Ici, desire avait une signification tout autre. Ce que j'aime quand je joue dans les clubs, c'est que je vois des centaines de jeunes gens danser et chanter une prière bouddhiste. Alors vraiment, voir ça dans des stades, ça ne me surprend pas du tout.

Parce que justement, tout est une question d'énergie...
Absolument ! C'est l'énergie communicative d'un hymne. À l'époque de l'écriture de la chanson, j'étais très seule. Tout le monde se séparait.
« Aujourd'hui, les joueurs de football ne comprennent peut-être pas le message de ma chanson, mais ils en captent l'essence. »
J'étais en Italie et tout le monde est parti. Je suis allé à New-York, un ami est allé à Paris, un autre à Londres. J'étais loin de ma famille à 16 ans et je me disais : « Quel dommage... Si seulement quelque chose pouvait tous nous rassembler à nouveau. » Après la sortie de la chanson, tout le monde m'appelait de partout pour me dire : « J'ai entendu ta chanson ! J'ai entendu ta chanson ! » Ça me mettait du baume au cœur de me dire que j'avais réuni tout le monde, que je faisais danser tout le monde tout en envoyant un message. Aujourd'hui, les joueurs de football ne comprennent peut-être pas le message de ma chanson, mais ils en captent l'essence. Une fois, j'étais dans un petit café en Italie qui passait ma chanson. Un homme a dit : « Je ne comprends pas l'anglais, mais je comprends la vibe, je comprends que cette chanson me transmet quelque chose.  » Il comprenait l'intention de la chanson.

Et c'est exactement pareil avec les supporters de football, n'est-ce pas ?
Oui, tout à fait. Quand ils chantent ça, ils transmettent la même énergie. L'esprit du mantra les accompagne. Quand on chante cette chanson tout seul, on se dit que c'est sympa. Mais quand on la chante avec des centaines d'autres personnes, son pouvoir est décuplé. Pour moi, il y a vraiment des similitudes entre la chanter dans un club et voir des jeunes supporters la chanter dans les stades.

Ce n'est pas épuisant d'entendre toujours ta chanson ?
Pas du tout. Si je chantais Like a virgin quotidiennement – ce qui n'est plus vrai pour moi après 40 ans d'existence (rires) –, je pense que ce serait épuisant. Mais si je chante « freed from desire, mind and senses purified » je ne peux pas m'en agacer. Je ne serai jamais épuisée de chanter cette chanson, parce que je l'ai écrite, que je pensais ce que j'ai écrit et parce que je pense que c'est un bon message à faire passer. Cette année, j'ai enregistré une version acoustique de ma chanson pour le film français Un homme à la hauteur avec Jean Dujardin. Et la chanson est en adéquation avec le film.


Mais ça ne t'embête pas que ta chanson soit utilisée de partout ?
Je vois mes chansons comme des enfants. Au début, on est très possessifs, on ne veut pas que nos enfants s'en aillent.
« Le public ne se fait pas d'argent, le public va juste dans un stade pour la beauté du sport. C'est incroyable d'aimer un sport à ce point. »
Et puis on évolue, on comprend que pour qu'ils s'épanouissent complètement, il faut les laisser vivre. C'est pareil pour ma chanson. Quand ma chanson est devenue publique, elle ne m'appartenait plus, comme un enfant ne nous appartient plus quand il grandit. Maintenant, si les nazis se l'étaient appropriés, je n'aurais pas été contente. Mais elle est utilisée par les meilleures personnes du monde du football : le public ! Le public ne pense pas à l'argent, le public ne pense qu'au beau jeu. Ce sont les joueurs qui pensent à l'argent. Ce ne sont pas les joueurs qui ont inventé le chant. Le public ne se fait pas d'argent, le public va juste dans un stade pour la beauté du sport. C'est incroyable d'aimer un sport à ce point. Ils aiment juste l'esprit du sport.

Dans la victoire comme dans la défaite, d'ailleurs.
Exactement, et c'est encore plus beau, car c'est aussi l'autre message de Freed from desire : « Enjoy your journey, no matter what. » Il ne faut pas penser à la finalité, il faut penser au voyage. En sport, c'est la même chose. Est-ce que ça m'importe vraiment que l'Irlande du Nord gagne à tout prix ? Ou est-ce que je préfère les voir jouer avec du cœur, avec un esprit honnête ? Parfois, les perdants ont plus de cœur, plus d'honnêteté dans leur jeu. Pour moi, c'est le véritable esprit du sport.


Et toi, tu es supportrice ?
« Je ne suis pas vraiment le football du coup, mais c'est dans ma culture. J'ai grandi avec mon père qui regardait des matchs tous les jours. Je suis italienne, bon sang ! »
J'ai quitté l'Italie pour les États-Unis assez tôt, mais je retourne au moins une fois par mois chez moi. Je ne suis pas vraiment le football du coup, mais c'est dans ma culture. J'ai grandi avec mon père qui regardait des matchs tous les jours. Je suis italienne, bon sang ! (Rires) En fait, j'imite le comportement de mon père. C’est-à-dire qu'à chaque fois que je vois un match, je suis pour les perdants. La dernière fois, je regardais un match avec mon père. Je ne me souviens plus des équipes, mais l'une d'entre elles était une équipe d'Europe de l'Est. Il se sentait mal pour eux parce qu'ils perdaient alors qu'ils jouaient bien. Je ne sais pas pourquoi nous supportons toujours les perdants (rires). Trop de compassion peut-être...

Si un jour Wigan, le club de Will Grigg, te propose d'aller chanter avant un match, tu accepterais ?
Bien sûr, ce serait super ! J'adore les stades. Je pense souvent à la mort, tous les jours même, mais quand je vois ces endroits où les gens se rassemblent pour passer un bon moment, ça me rassure. Ils célèbrent la vie ! C'est une fête gigantesque pour la vie. Ce serait super pour moi de chanter ma chanson avant une rencontre. En revanche, je laisserai les supporters chanter le refrain (rires). Des fans de Wigan m'ont déjà demandé. J'espère que ça arrivera un jour...

Tous propos recueillis par Gabriel Cnudde Interview publiée le 23 juin 2016.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Max_Payne Niveau : CFA
Elle a vraiment l'air cool !
Et comme beaucoup, je pensais que sa chanson parlait de désir sexuel, etc.

On est plus souvent habitué aux anciennes stars qui surfent sur le moindre côté retro pour revenir sur le devant de la scène , alors qu'elle au contraire, accepte totalement de laisser sa chanson aux supporters.
Et en plus elle est canon.
Interview très sympa !
Si quelqu'un peut me dire où se trouve les supporters Irlandais j'en peux plus de chanter cette chanson tout seul...
Interview vraiment sympa, il n'y a vraiment que So Foot pour aller retrouver une chanteuse d'eurodance dont on entend plus trop parler depuis la fin des années 90.
Le message de sa chanson a l'air vraiment plus profond que ce qu'on pouvait imaginer d'un succès pop.
Ce que je trouve dommage par contre, c'est qu'on ne lui ait pas demandé combien elle gagnait encore chaque année en royalties / droits SACEM avec toutes les utilisations de sa chanson (notamment dans les émission sur Hit Machine et le Top 50 qui passent tout le temps sur la TNT).
Elle est à croquer dans la petite video et c'est intéressant d'apprendre le vrai sens de la chanson. Mais à part ça l'itw est pas terrible. Elle enchaine les banalités et les envolées un peu perchées et - pour une bouddhiste - elle ne semble pas avoir un énorme recul sur tout ça.
Message posté par Vandertonio
Interview très sympa !
Si quelqu'un peut me dire où se trouve les supporters Irlandais j'en peux plus de chanter cette chanson tout seul...


Va dans un pub, demande à la serveuse de la passer, si le monde est juste, tout le monde chantera.
ruudvannistelrooy Niveau : DHR
"C'est un ami à moi qui vit en Angleterre qui m'a appris l'existence de ce chant. Il travaille pour moi à New-York, à Brooklyn."

Niveau géographie là, on se situe comment ? C'est elle qui a fait la pétition pour le bac d'anglais ? J'ai rien compris !
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
 //  17:41  //  Amoureux de Lyon
Message posté par Max_Payne
Elle a vraiment l'air cool !
Et comme beaucoup, je pensais que sa chanson parlait de désir sexuel, etc.

On est plus souvent habitué aux anciennes stars qui surfent sur le moindre côté retro pour revenir sur le devant de la scène , alors qu'elle au contraire, accepte totalement de laisser sa chanson aux supporters.
Et en plus elle est canon.


+1 à tout
Bring back our Planus Niveau : DHR
Tiens Gala sur SF ! Décidément j'adore notre Euro ! J'ai découvert ce "LALALALALA" avec les irlandais à Bordeaux le WE dernier (3 des meilleurs jours de ma vie !) et c'est bien plus plaisant que le "POPOPO POPOPO". Enfin vous m'avez compris...
Message posté par Bring back our Planus
Tiens Gala sur SF ! Décidément j'adore notre Euro ! J'ai découvert ce "LALALALALA" avec les irlandais à Bordeaux le WE dernier (3 des meilleurs jours de ma vie !) et c'est bien plus plaisant que le "POPOPO POPOPO". Enfin vous m'avez compris...


Mouais. Le 7 Nation Army et le Freed from Desire (originales ou reprises) sont loin d'être des oeuvres d'art, et les 2 ont été usées et abusées.

Je vois pas vraiment la différence.
L'été dernier, à Abidjan dans un match de l'ASEC Mimosas et Stade Abidjan au stade Robert Champroux, des supporters avec un énorme boombox ghetto-blaster ont balancé à fond ce morceau funk de OUF:
https://www.youtube.com/watch?v=U39qL_0h684


Une tuerie, mais là-bas on en fait pas tout un foin ...
Pragmatique Niveau : CFA2
« LES JOUEURS DE FOOT CAPTENT L'ESSENCE DE MA CHANSON »

"Ma chanson"...Genre, c'était elle qu'il avait écrite :rire: :rire: !

"Ma chanson"...Elle est bien bonne, celle-la.
gunther mickey Niveau : CFA
La Photo à Louvain-la-Neuve est vraiment sympa. Elle a mis une grosse ambiance avec tous les étudiants encore bourrés de la veille ce jour-là. Pas aussi bon que Manau, mais ça a fait très plaisir.
Message posté par lindo
Tu parles qu'elle n'aime pas l'argent : elle a quitté sa bourgade italienne pauvre pour aller chercher fortune aux States. Si mes souvenirs sont bons, elle a commencé par étudier l'histoire de l'art quelque part à Boston.

Les clips de ses chansons sont assez "sexually explicit" dans la veine des mid-90. Elle est même Bi.

Elle aura se cacher derrière un mantra ou une exégèse bouddhiste, ses chansons sont hot et appellent au free sex !


Ces clip sont sexually explicit vraiment ? tu les as vu ? Il sont très années 90 avec des caméras qui tournent vite des images qui change tout le temps, ça te fout la gerbe surtout, je déconseille aux épileptiques d'aller voir !

En quoi être bi est important la dedans ?

Partir faire une école d'art aux USA est interdit et montre un goût prononcé de l'argent ?


On adorais son single quand c'est sorti, avec les copains on jouaient en débutant et c'était à fond dans la voiture pour aller et revenir des différents plateau des samedis après-midi !
Message posté par Pragmatique
« LES JOUEURS DE FOOT CAPTENT L'ESSENCE DE MA CHANSON »

"Ma chanson"...Genre, c'était elle qu'il avait écrite :rire: :rire: !

"Ma chanson"...Elle est bien bonne, celle-la.


Je vois pas du tout où tu veux en venir. Mais alors pas du tout du tout.
Pragmatique Niveau : CFA2
Elle n'a pas écrit ce texte.J'avais des soupçons et j'ai donc vérifié : d'autres personnes lui ont écrit ce texte.Elle s'approprie donc le travail d'autrui en employant l'adjectif possessif "ma".

Je ne suis pas étonné par cette attitude.Certaines personnes sont dramatiquement prévisibles.
Message posté par Pragmatique
Elle n'a pas écrit ce texte.J'avais des soupçons et j'ai donc vérifié : d'autres personnes lui ont écrit ce texte.Elle s'approprie donc le travail d'autrui en employant l'adjectif possessif "ma".

Je ne suis pas étonné par cette attitude.Certaines personnes sont dramatiquement prévisibles.


Si t'as pris le temps de chercher, je veux bien te croire. C'est juste qu'après la lecture de ton premier post, j'ai fait une recherche succincte et elle apparaissait comme auteur-compositeur avec deux autres personnes. Mais comme t'as l'air plus calé que moi, soit.
Pragmatique Niveau : CFA2
Non,tu as raison,elle a bien participé à l'écriture du texte,c'est moi qui suis dans l'erreur.

En revanche, elle présente cela comme étant sa chanson.D'une part,c'est faux.Ça,c'est factuel.

Sur un plan moins terre à terre, cela contribue à décupler mes soupçons.Par exemple,dire qu'untel a contribué, alors qu'en réalité,non.Impossible à vérifier.Je dois dire que sur ce que j'ai constaté jusque à présent au cours de mon expérience, la créativité et certaines personnes,ça fait douze.
motherfucker Niveau : CFA
Note : 3
Message posté par Pragmatique
Non,tu as raison,elle a bien participé à l'écriture du texte,c'est moi qui suis dans l'erreur.

En revanche, elle présente cela comme étant sa chanson.D'une part,c'est faux.Ça,c'est factuel.

Sur un plan moins terre à terre, cela contribue à décupler mes soupçons.Par exemple,dire qu'untel a contribué, alors qu'en réalité,non.Impossible à vérifier.Je dois dire que sur ce que j'ai constaté jusque à présent au cours de mon expérience, la créativité et certaines personnes,ça fait douze.


pourquoi t'es aigri comme ça frère ?
Peace bonhomme, elle t'a rien fait la petite dame
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 36