Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // PL
  2. // Manchester United/Stoke

Gagner moche

Seule formation de haut de tableau à jouer ce soir, Manchester United a l'occasion de creuser l'écart avec ses concurrents. Problème : MU, bien qu'invaincu, joue moche, et devra probablement se passer une nouvelle fois de l'indispensable Wayne Rooney. Rien n'indique donc que l'on va se régaler ce soir.

Modififié
Quel est l'atout offensif numéro un des Red Devils cette saison ? Ben c'est Dimitar Berbatov, non ? Erreur, c'est évidemment Wayne Rooney. C'est en tout cas l'avis de Darren Fletcher : «  Jouer aux côtés de Wayne a définitivement libéré Berba, explique l'Écossais sur le site de son club. Dimitar se trouve plus souvent dans la zone de vérité cette saison, mais il profite surtout des espaces laissés par Wayne et de ses passes géniales » . Mouais. Difficile d'y croire tant le Bulgare a sauvé les siens cette saison, marquant pléiade de buts de soliste, alors que le ratio de buts par match du numéro 10 mancunien n'a rien à voir avec celui qu'il affichait lors de l'exercice passé. Pourtant, si le milieu défensif hyperactif le prétend, c'est que ça doit être vrai. Après tout, il est sur le terrain et voit nécessairement des choses que l'œil du téléspectateur ne capte pas. Mais, plus surprenant, les stats lui donnent raison. Sur les quinze pions inscrits par l'actuel meilleur buteur du championnat, treize ont été marqués lorsqu'il avait Wayne Rooney à ses côtés. Pas mal quand on sait que ce dernier a manqué deux mois de compétition. Tout ça pour dire que Manchester United ne fera pas une grande saison sans un Rooney au top dans son squad.

Et malheureusement pour les actuels leaders de Premiership, leur star player est incertain pour le match face à Stoke ce soir. Victime de l'enchaînement surhumain des matchs pendant le rush de Noël, Shrek a terminé la rencontre face à West Brom samedi dernier en boitant bas, la faute à un tacle appuyé reçu sur la cheville en fin de match. Depuis, ni Ferguson ni personne n'a communiqué sur la durée de l'indisponibilité de Wazza. Ferguson prendra-t-il le pari de précipiter le retour de son joyau, quitte à risquer la rechute ? A vrai dire, le manager anobli l'a déjà fait, notamment en avril dernier face au Bayern à Old Trafford en quart retour Champions League. La suite, on la connaît : une fin de saison prématurée, une Coupe du Monde bâclée et une blessure s'éternisant au final jusqu'en novembre. Cependant, Stoke n'est pas le Bayern, même si le danger ne se limite plus aux touches longues distances de Rory Delap. Même sans Rooney, Manchester a largement de quoi battre les Potters, notamment à domicile où les Red Devils affichent un bilan quasi parfait (neuf victoires, un nul).


Seulement, le pourceau n'est pas le seul qui risque de manquer à l'appel : les participations de Nani et Evra s'inscrivent également en pointillé, et à ces incertitudes viennent s'ajouter les forfaits déjà entérinés de Scholes et Valencia ainsi que l'indisponibilité de Park, parti disputer la Coupe d'Asie avec la Corée du Sud. Au jeu des pronostics, on peut donc s'attendre à une nouvelle titularisation du surprotéiné Obertan et à une victoire finale des Mancuniens. Mais une victoire laborieuse, bien moche, acquise avec les “balls”, comme 80% de leurs succès jusque-là. Pour la régalade, il faudra sûrement attendre encore un peu. De toute façon, c'est une évidence, Manchester et Wayne Rooney ont été trop forts trop trop tôt l'an passé. Résultat : seule une Carling Cup était venue garnir l'escarcelle du club. Les amateurs de beau jeu pourront toujours se consoler avec Arsenal demain.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 jeudi 21 juin Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? jeudi 21 juin Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 10
À lire ensuite
Sessegnon abonné absent