Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Bordeaux-Lyon

Gaëtan Laborde, partir pour mieux revenir

Double buteur mardi face à Lorient en Coupe de France, meilleur buteur des Girondins cette saison, Gaëtan Laborde est en pleine forme en ce début d'année 2017. Si tout lui sourit aujourd’hui, l’attaquant de vingt-deux ans n’a pas eu peur de s’éloigner, pour raviver la flamme entre son club formateur et lui. Récit d’un joueur qui a préféré partir, pour mieux revenir.

Modififié
Le club au scapulaire, Gaëtan Laborde, natif de Mont-de-Marsan, l’a dans le cœur depuis son enfance. Dans les Landes, quand on préfère le foot au rugby, c'est le club star d’Aquitaine qui s'impose. C’est donc logiquement qu’enfant, le Landais suit son père dans les tribunes de Chaban-Delmas. Le jeune footballeur, qui tâte le ballon au Stade montois, participe d’abord à des stages organisés par le club de Jean-Louis Triaud, avant de finalement rejoindre le centre de formation du Haillan à quatorze ans. Au Château, Laborde est rapidement considéré comme l’un des joueurs les plus doués de sa génération, il est de fait surclassé dans toutes les catégories d’âge. Le premier acte de son histoire au pays des cannelés se termine sur le but victorieux en finale de Gambardella, à tout juste dix-neuf piges. Quand beaucoup chopent le melon après un premier succès à cet âge, l’attaquant garde la tête sur les épaules et comprend qu’il va devoir quitter Bordeaux pour amorcer sa progression.

Step by step


Tel un jeune prof qui connaît sa première affectation, c’est dans le 9-3, au Red Star, que Gaëtan Laborde pose ses valises en prêt, pour la saison 2013-2014. À l’Étoile rouge, qui évolue alors en National, le Montois peut compter sur la confiance du nouvel entraîneur Sébastien Robert qui, contrairement à son prédécesseur Laurent Fournier, débarqué après seulement trois mois de compétition, donne sa chance au jeune attaquant prêté. Le coach audonien a du pif, puisque avec ses quatorze buts inscrits en vingt-quatre matchs, le Landais réalise un exercice canon, qui fera dire à son entraîneur à l’issue de la saison : « C’était un prêt gagnant.  » Le retour dans la région de Montaigne, Montesquieu et Obispo est de courte durée. À peine le temps de défaire ses bagages et le joueur est prêté au Stade brestois. Dans le Finistère, l’expérience se révèle moins concluante que chez les Vert et Blanc.


Peu utilisé par Alex Dupont, le joueur voit ses stats dégringoler et n’inscrit que deux buts en Ligue 2. Cette fois-ci, le retour au bercail est plus long. Mais abonné à l’équipe B bordelaise, l’attaquant ne convainc pas Willy Sagnol. Se sentant à l’étroit en CFA, il refait son sac direction Clermont. En Auvergne, sous les ordres de Corinne Diacre, l’éclosion est immédiate. Le joueur s’épanouit sous le maillot rouge et bleu : « Je ne m’attendais pas forcément à cette réussite, même si j’ai progressé ces six premiers mois. J’avais de bonnes sensations aux entraînements. Et puis, quand on a la confiance d’un coach, des coéquipiers et du public, ça se voit sur le pré. Je suis très content » , expliquait-il en avril dernier en conférence de presse. En seulement cinq mois et dix-huit matchs, Gaëtan Laborde se révèle aux yeux du public, des autres clubs et surtout de son club formateur.

S’imposer à Bordeaux


L’arrivée de Jocelyn Gourvennec dans la cité du vin ouvre à Gaëtan Laborde les portes de l’équipe pro. Convaincu par ses prestations clermontoises, le technicien breton compte sur lui en Gironde. L'attaquant touche enfin son objectif du doigt, celui de s’imposer dans le club de son cœur. Débutée en trombe avec un but lors de la première journée face à Saint-Étienne, cette saison est celle de l’apprentissage du haut niveau. Si le joueur est efficace lors des coupes nationales avec sept réalisations en cinq matchs, en championnat de France, le bât blesse. Ses quatre buts en vingt-six apparitions illustrent encore son manque de tranchant en Ligue 1. Mais l’attaquant bénéficie du soutien de son entraîneur, qui loue ses progrès et sa capacité de travail : « C’est normal, c’est un garçon qui progresse semaine après semaine. Il est capable de jouer avec beaucoup d’intensité tout le temps. C’est bien qu’on ait un jeune issu du club qui montre qu’on peut compter sur lui » , expliquait le coach bordelais, après le doublé du Landais en Coupe de France cette semaine.


Celui pour qui les Girondins de Bordeaux n’ont aucun secret (pas même le service compta où il a fait un stage plus jeune) apparaît comme l’une des révélations de cette saison bordelaise, et ne laisse pas insensible certaines formations. West Ham, Lyon, Saint-Étienne, Wolfsburg, c’est au total une dizaine de clubs qui se sont renseignés sur le joueur cet hiver. « Je n’ai jamais caché que j’étais heureux ici » , confiait-il en conférence de presse en janvier dernier. En pleine négociation pour une prolongation de contrat, il n’est plus question pour le natif de Lou Moun d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs.

Par Maeva Alliche
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 5 minutes La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 1
il y a 3 heures La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 23 il y a 3 heures River Plate devrait quitter El Monumental 8 il y a 4 heures Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 30
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 11:08 Rooney, héros de la 95e minute 17 Hier à 10:21 Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 27 dimanche 12 août La célébration musclée de Jürgen Klopp 9
À lire ensuite
Fekir, sur la bonne voie