Gaël Angoula : « Les arènes de Nîmes ? Je m'en tape »

Après avoir retracé son parcours chaotique durant son adolescence, Gaël Angoula évoque le deuxième chapitre de sa vie, celle de son entrée dans le milieu du foot professionnel. Du folklore bastiais au match Angers-TFC la saison dernière en passant par sa relation au pognon, Angoula ouvre les vannes pour la seconde fois.

Modififié

Malgré ton essai non concluant à Auxerre, tu finis tout de même à Pacy-sur-Eure en National. Et après deux bonnes saisons là-bas, les dirigeants bastiais viennent te chercher. Manque de pot, c'est l'année où le club se casse la gueule, c'est ça ?
Ouais, en fait, je rencontre les dirigeants de Bastia très tôt lors de la deuxième partie de saison, dans un hôtel parisien, alors que le club est déjà à l'agonie au classement de L2, et ils me disent que mon profil les intéresse. Moi, perso, je ne connaissais pas plus que ça Bastia. Je ne vais pas mentir en disant que j'y suis allé pour les supporters, pour le stade Furiani, patati patata. J'étais devant ma télé pendant le drame survenu contre Marseille et c'est la seule chose que je savais vraiment à propos de ce club.
« J'arrive à Bastia, je signe mon contrat, sauf qu'à ce moment-là, on n'avait même pas de coach et il ne restait plus que six joueurs de l'effectif professionnel. L'hécatombe totale ! »
Bref, les dirigeants me proposent un contrat professionnel que j'accepte dès le mois de mars. Du coup, je termine la saison avec Pacy et là, on apprend que le Sporting est rétrogradé en CFA... Entre-temps, il y a d'autres clubs de Ligue 2 qui se présentent, mais j'avais donné ma parole aux dirigeants bastiais. Et en arrivant là-bas, je débarque dans un contexte de dingue. J'arrive, je signe mon contrat, sauf qu'à ce moment-là, on n'avait même pas de coach et il ne restait plus que six joueurs de l'effectif professionnel. L'hécatombe totale ! Là, je sors de la pièce et je tombe sur Frédéric Hantz qui était avec sa femme et qui visitait les installations. Il me demande si j'ai signé, je lui dis que oui, je lui retourne la question et il me dit qu'il allait bien voir. Du coup, on s'est dit : « Ben peut-être à bientôt ! » C'était énorme, du grand n'importe quoi ! (rires)

Et au final, Hantz signe. Ces mésaventures, ça a au moins le mérite de souder un groupe dans l'adversité.
Carrément. Le premier match de Coupe de la Ligue, on arrive à Angers, on était en sous-effectif total et on se retrouve menés 2-0 à la mi-temps. Là, le coach nous demande juste d'éviter de prendre une branlée, sauf qu'à l'arrivée, on les tape 3-2 chez eux ! Grosse, grosse mise en confiance ! (rires)


Et à l'arrivée, vous faites une saison de tarés.
Ouais c'est clair, on a marché sur le National. Notre force, ça a été de ne jamais sous-estimer les adversaires. Pire, on avait toujours la crainte de perdre. Je pense que c'est ça qui a fait qu'on a survolé le championnat en fait. Même en allant jouer, je sais pas, moi, à Gap, jamais je me suis dit qu'on allait les éclater. Et à l'arrivée, je crois qu'on les tape 5-0.

T'as bien fait d'être resté fidèle à ta parole.
Oui, vraiment. Au final, on termine champion de National, c'était le feu, les supporters, l'ambiance, tout. (Il appuie.) C'était le feu total. Franchement, j'étais sur le cul. Tiens, ça me fait penser à une petite anecdote qui montre la folie du truc à Bastia cette saison-là.
« Tu prends tout de suite conscience à quel point le Sporting est important dans la vie des Bastiais, c'est fou. »
Je venais d'arriver au club, les supporters de leur côté venaient d'apprendre qu'on était relégués en CFA sur une décision de la DNCG, et là je vais à la Poste pour déposer un colis et t'as la postière, une vieille dame, qui me dit : « Vous êtes un joueur du Sporting ? » Bon, déjà, je suis sur le cul, la vieille, elle me connaît alors que je viens à peine d'arriver... En fait, tout le monde suit le club là-bas. Bref, elle continue et elle me dit : « Oh putain, ces cons, ils nous ont mis en CFA, on va monter à Paris, on va tout faire péter ! » (Rires) Une vieille dame comme ça, mais tu vas péter quoi, mamie ? (Il éclate de rire.) Et après, t'as un politicien, un mec haut placé, qui se déplace en personne dans les vestiaires du club pour nous annoncer qu'on n'allait finalement pas aller en CFA. Ce que je veux dire par là, c'est que tu prends tout de suite conscience à quel point le Sporting est important dans la vie des Bastiais, c'est fou.

Et là, vous enchaînez par une deuxième montée consécutive et un second titre de champion.
Ouais, là, pareil, on commence la saison en se disant : « Bon, on va voir comment ça va se passer » . Nous, on a un seul objectif, c'est le maintien. Sauf que tu vois vite que les choix qui ont été faits au niveau du recrutement sont très bons. D'instinct, je pense à un mec comme Jérôme Rothen. D'ailleurs, c'est à cause de lui que je me suis retrouvé arrière droit ! Jusque-là, je jouais en 6, mais vu qu'il n'avait plus les cannes pour jouer sur le côté, Hantz a décidé de le mettre dans l'axe. Sauf que dans l'axe, il y avait moi et Cahu. Et Cahu à Bastia, c'est la statue, tu n'y touches pas. Eh ben du coup, c'est moi qui ai bougé à droite ! (Rires) Bref, quand tu vois que Rothen est à fond, qu'il gère les temps forts et les temps faibles de l'équipe, et que tu regardes le reste des joueurs offensifs (Rothen, Sadio Diallo, Wabbi Khazri, David Suárez notamment, ndlr), tu te dis qu'il y a de quoi jouer mieux que le maintien. C'était le feu, un vrai régal à voir jouer de derrière.

Et vous terminez de nouveau champions. Tu dois rêver à ce moment-là, non ?
Ouais, c'est clair.
« C'est énorme. Et donc là, boum, Ligue 1. À trente ans. Mais qu'est-ce que je fous là, putain ? »
Et pour la petite histoire, mon frère a été champion de National avec Évian un an avant moi, ensuite il a été champion de L2 encore une fois un an avant moi, et ensuite, on s'est retrouvés tous les deux en Ligue 1. C'est énorme. Et donc là, boum, Ligue 1. À trente ans. Mais qu'est-ce que je fous là, putain ? Là, tu te dis : « Merde, quel chemin parcouru depuis tout ce temps ! » (Il souffle) Inimaginable, impensable, incroyable, tous les superlatifs sont bons !


Surtout que ce n'est pas un truc après lequel tu courais...
Mais carrément pas. Après l'échec à Auxerre, sincèrement ça m'avait fait ni chaud ni froid, rien, que dalle. Même quand j'ai signé mon contrat pro avec Bastia, je n'ai pas ressenti grand-chose, pas de champagne ni rien. Après voilà, c'est comme ça, je ne suis pas sensible à ces choses-là.

Et quand tu poses ton pied sur une pelouse de Ligue 1 pour la première fois de ta vie (Sochaux-Bastia), tu ne vas pas nous raconter que t'as rien ressenti, si ?
Non là, franchement, ça fait quelque chose ! On entre dans un autre monde. T'arrives, il y a des fils partout, t'as les camions télé, t'es escorté, tu vois les gars de la télé, t'as Franck Sauzée. Ce n'est plus le même environnement, ce n'est plus de la Playstation. (Il réfléchit) Ouais, ça restera un super souvenir.

Toi qui as connu sur le tard le monde professionnel, comment tu jugerais le train-train quotidien du footballeur ? C'est pas un peu chiant ?
Non, ça ne peut pas être chiant pour moi parce que je suis arrivé tellement tard que je ne suis pas usé par le système, par les préparations, les mises au vert. Au contraire, j'en redemande, j'ai envie d'en profiter au maximum.


Ton niveau de vie a forcément changé ces dernières années. Est-ce que c'est quelque chose que tu as réussi à bien gérer tout de suite ?
« Avec l'argent du foot, au début je n'ai pas pris le bon chemin. Je m'achetais des sapes, tu vas chez Louis Vuitton, chez Dolce Gabbana, tu te prends pour un grand joueur, tu vois ce que je veux dire ? »
Ben, c'est vrai que déjà, quand j'étais dans le monde illégal entre guillemets, tu profites de ton argent. T'achètes une moto-cross, des quads, tu pars en vacances, tu flambes quoi. Et là, c'est vrai qu'avec l'argent du foot, au début je n'ai pas pris le bon chemin. Je m'achetais des sapes, tu vas chez Louis Vuitton, chez Dolce Gabbana, tu te prends pour un grand joueur, tu vois ce que je veux dire ? Tu veux te fondre dans le moule du milieu. La belle montre, la bagnole, etc. Et c'est là que ta femme et ton entourage jouent un rôle important. Moi, c'est clair qu'elle m'a aidé à calmer le jeu. Du coup, ce train de vie a duré un temps, pas long, mais ensuite, tu redescends vite sur terre parce qu'il ne faut pas oublier de préparer l'après-carrière.

On sait que de nombreux footballeurs qui ne gagnent pas le salaire de Zlatan se retrouvent souvent ruinés à cause justement de leur train de vie de pacha ou suite à des placements douteux.
Oui, et puis il ne faut pas oublier les impôts. Moi, en Ligue 1, je me suis retrouvé dans une tranche forte, mais avec un salaire relativement bas, donc forcément, tu te sens un peu moins privilégié que les autres. Les impôts, je les ai sentis autant que dans ma vie d'avant en fait.

Et est-ce que toi aussi tu t'es retrouvé subitement à avoir un paquet de nouveaux amis ?
Non pas forcément, j'ai toujours eu les mêmes potes. Après, ce qui est vrai, c'est que t'as beaucoup de gens qui te connaissent et que toi, tu ne connais pas. « Ah ouais t'inquiète, Gaël c'est mon poto » , et toi, t'es là : « Mais c'est qui ce mec, je ne le connais pas ! » (rires) Voilà, t'as pas mal de trucs comme ça, mais après, ça va. Je ne suis pas un joueur assez coté ni assez friqué au point que les gens viennent et se greffent à moi.


Je crois savoir que t'es pas un grand voyageur, voire même que tu es hyper casanier. En trois ans en Corse, tu n'as quasiment rien visité ?
« Là, je suis à Nîmes et tout le monde parle des arènes de Nîmes, des remparts d'Aigues-Mortes, mais qu'est-ce que je m'en tape... »
Ouais... En même temps, moi, visiter l'île, c'était un peu compliqué puisque j'étais en froid avec la Corse du Sud vu que j'ai souvent participé aux bagarres avec les Acéistes (AC Ajaccio, ndlr). Mais sinon, c'est vrai que je ne suis pas du genre à visiter. Là, je suis à Nîmes et tout le monde parle des arènes, des remparts d'Aigues-Mortes, mais qu'est-ce que je m'en tape... Voilà, ni ma femme ni moi ne sommes fanas de ce genre de sortie. Moi, quand je sors, je préfère que ça soit utile.

Un petit mot sur Angers avant d'en finir. On sait que t'as vraiment accroché avec les gens là-bas. Aujourd'hui ça va, tu arrives à digérer ce départ sur le plan humain ?
Ouais, petit à petit, mais c'est clair que les mecs me manquent. Je suis quelqu'un qui marche beaucoup à l'affectif et à partir du moment où j'apprécie quelqu'un, je suis capable d'aller au feu pour lui. Du coup, je ne vais pas te mentir, je suis parti de là-bas le cœur lourd et il y a certains mecs à Angers qui me manquent vraiment. Les gars, c'est (il réfléchit)... c'est comme ma famille, je les aime autant que mon frangin ou mes parents. C'étaient des gens qui rythmaient mon quotidien et se dire qu'aujourd'hui ils ne sont plus là... (Il souffle.) Mais bon, c'est ça la vie d'un footballeur. Et je serai leur premier supporter à Montpellier (l'entretien a été réalisé le vendredi 12 août, ndlr), j'irai les voir à l'hôtel et ça va me faire du bien.


À Angers, lors de la dernière journée, même si vous n'étiez pas concernés en premier lieu, vous avez quand même vécu une sacrée soirée avec le match contre le TFC. Tu peux nous en dire un mot ?
Ouais, c'est clair. Après, je trouve qu'ils s'en sortent bien parce que franchement, à la mi-temps, jamais je ne les voyais gagner ce match.
« Pour avoir participé à ce match contre Toulouse, je peux te dire qu'ils peuvent être fiers, ils ont joué comme des bonhommes et ils sont allés chercher leur maintien au mérite. »
Et quand Braithwaite a raté son péno, je me suis dit que c'était fini pour eux. Mais du coup, chapeau à eux, s'ils sont en Ligue 1 aujourd'hui, c'est qu'ils se sont sortis les doigts du cul. Parce que sincèrement, on n'a pas joué ce match à moitié, rien à voir avec le match de Lyon contre Reims. Nous, ce soir-là, je te promets que c'était pas Reims-Lyon hein, si les Toulousains ce sont maintenus, ce n'est pas pour rien, c'était un vrai combat et on a joué au taquet. Et quand je vois la branlée que va prendre Lyon à Reims... C'est moche, ça. Si le Téf était descendu à cause de ça, j'aurais compris qu'ils puissent avoir les boules. Du coup, pour avoir participé à ce match contre Toulouse, je peux te dire qu'ils peuvent être fiers, ils ont joué comme des bonhommes et ils sont allés chercher leur maintien au mérite.

Ils n'ont pas trop foutu le dawa dans les vestiaires après le match ?
Non, ça va. Après, quand tu perds, t'es toujours un peu énervé, donc ça a un peu chauffé à la fin, mais c'est normal, on est des mauvais joueurs ! Après, certains nous ont reproché d'avoir joué à fond, mais ça veut dire quoi ça ? Au final, leur mérite est encore plus ample. J'étais déçu pour nous qu'on finisse mal devant notre public, mais content pour eux, car ils ont été méritants. Leur joie était incroyable, ils ne pouvaient pas se retenir, les mecs. Non, mais attend... le gamin qui marque le but sur coup franc (Yann Bodiger, ndlr), il frappe, il marque, il passe devant moi et il pleurait déjà ! C'est pour te dire la pression qu'il y avait dans le match. Le match n'était même pas fini, on pouvait encore égaliser, mais le mec, il pleurait déjà.


Pour terminer, un petit mot sur ton après-carrière. Tu y as déjà pensé ? Qu'est-ce qui te botterait une fois le foot terminé ?
« Je suis admiratif des mecs qui partent de zéro et qui te montent des entreprises de dingue, qui créent des emplois et font vivre des gens, je trouve ça énorme. »
J'ai commencé à me pencher sur mon avenir dès maintenant. Il faut s'y préparer le plus vite possible, car derrière, il faut continuer à faire vivre sa famille. Du coup, j'aimerais bien aller dans l'entrepreneuriat, puisque j'aime bien tout ce qui touche à la gestion et que ça colle à mon cursus scolaire. Et puis on va dire que la gestion, c'est un peu pareil qu'on soit dans le légal ou dans l'illégal ! (Rires) J'ai vraiment envie de créer ma petite boîte, et mes démarches vont dans ce sens. Je suis admiratif des mecs qui partent de zéro et qui te montent des entreprises de dingue, qui créent des emplois et font vivre des gens, je trouve ça énorme. Ça serait un vrai kiff de faire partie de ceux-là.



Propos recueillis par Aymeric Le Gall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

"Là, je suis à Nîmes et tout le monde parle des arènes, des remparts d'Aigues-Mortes, mais qu'est-ce que je m'en tape... Voilà, ni ma femme ni moi ne sommes fanas de ce genre de sortie. Moi, quand je sors, je préfère que ça soit utile."

bonjour éloge de la médiocrité et de la beauferie ! j'imagine que la sortie utile ça doit être pour aller au centre commercial ou voir le dernier transformers. finalement, il s'est plutôt bien fondu dans le moule dont il parlait
Je crois qu'il veut qu'on sache qu'il était dans l'illégal
J'adore les interviews comme celle ci ou on s'interresse vraiment au footballeur et a ce qui l'entoure. C'est mieux que les fameux "tel club est intéressé par toi ? - oui c'est un très bon club mais après j'ai un contrat patati patata".
Boaz Solossa superstar Niveau : DHR
Message posté par gck69
"Là, je suis à Nîmes et tout le monde parle des arènes, des remparts d'Aigues-Mortes, mais qu'est-ce que je m'en tape... Voilà, ni ma femme ni moi ne sommes fanas de ce genre de sortie. Moi, quand je sors, je préfère que ça soit utile."

bonjour éloge de la médiocrité et de la beauferie ! j'imagine que la sortie utile ça doit être pour aller au centre commercial ou voir le dernier transformers. finalement, il s'est plutôt bien fondu dans le moule dont il parlait


Le personnage a des côtés attachants, je pense qu'il est fidèle en amitié et dans la parole donnée. Il n'est certainement pas issu d'un milieu culturellement favorisé, ni le foot ni ses fréquentations ne l'ont aidé à s'améliorer de ce côté. C'est dommage car il devrait prendre conscience que cette ouverture sur le monde l'aiderait dans sa reconversion plus qu'il ne l'imagine (pas).
Ce type est un con. Je me souviens d'un Tours-Angers où cet abruti a poussé et insulté un gamin ramasseur qui lui donnait pas assez vite la gonfle. Un grand monsieur.
un mec derrière son PC Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par Findus
Ce type est un con. Je me souviens d'un Tours-Angers où cet abruti a poussé et insulté un gamin ramasseur qui lui donnait pas assez vite la gonfle. Un grand monsieur.


ce type est un saint, une fois il a donné une pièce à un mec de la croix-rouge.
Moi ça me plait ce Mec. Pas très dans la finesse mais ça le Mérite d'être clair. De toutes les manières au foot on bourrine...





RiKKo
Message posté par gck69
"Là, je suis à Nîmes et tout le monde parle des arènes, des remparts d'Aigues-Mortes, mais qu'est-ce que je m'en tape... Voilà, ni ma femme ni moi ne sommes fanas de ce genre de sortie. Moi, quand je sors, je préfère que ça soit utile."

bonjour éloge de la médiocrité et de la beauferie ! j'imagine que la sortie utile ça doit être pour aller au centre commercial ou voir le dernier transformers. finalement, il s'est plutôt bien fondu dans le moule dont il parlait


D'un autre côté, à la fin de l'interview, il explique sa volonté de construire une entreprise et de créer de l'activité pour d'autres. Ça montre qu'il a fait du chemin depuis son adolescence tumultueuse. Il a l'air attachant, et je pense, comme dit plus haut, qu'il n'était peut être pas dans un environnement propice à l'ouverture culturel.
On sait que dans le milieu du foot, il y'a une grande majorité de gars avec plus ou prou ce profil.
Note : 2
Message posté par gck69
"Là, je suis à Nîmes et tout le monde parle des arènes, des remparts d'Aigues-Mortes, mais qu'est-ce que je m'en tape... Voilà, ni ma femme ni moi ne sommes fanas de ce genre de sortie. Moi, quand je sors, je préfère que ça soit utile."

bonjour éloge de la médiocrité et de la beauferie ! j'imagine que la sortie utile ça doit être pour aller au centre commercial ou voir le dernier transformers. finalement, il s'est plutôt bien fondu dans le moule dont il parlait


Ha parce qu'agiter un torchon devant un taureau excité c'est l'antithèse de la médiocrité et de la beauferie?
Boaz Solossa superstar Niveau : DHR
Message posté par RocKnRolla
Ha parce qu'agiter un torchon devant un taureau excité c'est l'antithèse de la médiocrité et de la beauferie?


Les arènes de Nîmes font partie d'une patrimoine architectural et se visitent, nonobstant les spectacles qui s'y déroulent parfois.
 //  17:54  //  Aficionado du Togo
super interview et ca a l'air d'un être un super gars aussi, je l'aurais bien vu à l'OM et puis bon les arènes de Nimes c'est vite fait
Message posté par RocKnRolla
Ha parce qu'agiter un torchon devant un taureau excité c'est l'antithèse de la médiocrité et de la beauferie?


c'est sûrement pas moi qui irais défendre cette saloperie mais dans ce cas là, on visite plus le colisée et moults autres monuments non plus alors ?

bien bien, intéressant et très ouvert comme point de vue également
Message posté par gck69
c'est sûrement pas moi qui irais défendre cette saloperie mais dans ce cas là, on visite plus le colisée et moults autres monuments non plus alors ?

bien bien, intéressant et très ouvert comme point de vue également


L'ouverture c'est va kiffer ton monument mais demande pas aux autres de kiffer
Message posté par RocKnRolla
L'ouverture c'est va kiffer ton monument mais demande pas aux autres de kiffer


N'importe quoi. L'ouverture, c'est quand Sarkozy débauche Kouchner et Fadela Amara.
Sponge_bab Niveau : DHR
Et aussi le mec d'emmaüs qui a pondu le RSA et dont j'ai oublié le nom.
Message posté par Sponge_bab
Et aussi le mec d'emmaüs qui a pondu le RSA et dont j'ai oublié le nom.


Martin Hirsch

Sinon Angoula a un côté honnête et attachant et à la fois il a l'air d'avoir conservé un côté kakou quasi assumé, alors qu'il a 34 ans et a donc eu le temps de mûrir. Par contre cette itw fait très authentique et c'est plutôt sympa.
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 7
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)