Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Gabriel Jesus s'entraînait dans une prison

Modififié
Si le casier judiciaire de Gabriel Jesus est propre, cela n'a pas empêché l'attaquant de Manchester City d'effectuer ses premiers dribbles en prison.

Le buteur brésilien a confié être allé régulièrement s’entraîner au football dans une prison militaire, durant sa jeunesse. Il partait «  à six heures, parfois cinq heures du matin  » , pour rejoindre la prison de Romao Gomes, à São Paulo, où il jouait sur un terrain de football réservé aux policiers. « Quand on me voyait jouer dans la prison, les gens me demandaient si j’étais moi aussi un prisonnier, plaisante le Brésilien pour Four Four Two. Le terrain était en effet à l’intérieur même de la prison, bien qu’il ne pouvait être utilisé que par les policiers. Les détenus étaient tout proches de ce secteur, juste derrière une grille. À vrai dire, je n’ai jamais eu peur qu’il m’arrive quoi que ce soit. En revanche, l’obscurité dans laquelle je jouais tôt le matin m’effrayait, parfois. »


Confier avoir peur du noir la même semaine où Neymar pleurniche en conférence de presse confirme que ce Brésil est une vraie bande de durs à cuire. LG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:01 Il marque après 729 jours de disette 36 Hier à 16:04 La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 57

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:33 Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:52 Mediapro ne revendra pas ses droits 40