Gabriel Jesus grondé par sa mère

Modififié
2 8
En portugais, Véronique Rabiot, ça donne Vera Lúcia Diniz.

Soit la mère du nouveau crack brésilien, Gabriel Jesus, qui ne permet pas à son fils de se reposer sur ses lauriers. Pourtant, elle aurait de quoi être fière de son fiston, courtisé par les plus grands clubs européens pendant le mercato et finalement transféré à Manchester City. Double buteur en fin de match contre l’Équateur jeudi dernier, le joueur raconte qu’il n’a pourtant pas eu le droit aux louanges de sa mère, mais seulement à : « Gabriel, apprends et concentre-toi plus pour ne pas rester hors jeu. »

Car non, Jesus n'est pas le fruit de l'immaculée conception. RR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Champion-mon-frère Niveau : Ligue 2
J'ai cherché un commentaire à cette brève, mais je n'ai rien trouvé.

Alors oui, je suis peu fier (surtout au vu du titre) d'avoir osé cliquer pour consulter cette article.
comment c'est loin Niveau : DHR
C'est le genre de Mère qui peut permettre à son fils de rester humble !
Si un jour j'ai un fils, je serai plutôt dans le registre "Super Dylan, vous en avez pris huit mais t'as rien à te reprocher, on va fêter ça avec un bon McDo." Il finira pro, je vous le garantis.
Message posté par Sash
Si un jour j'ai un fils, je serai plutôt dans le registre "Super Dylan, vous en avez pris huit mais t'as rien à te reprocher, on va fêter ça avec un bon McDo." Il finira pro, je vous le garantis.


T'appelleras ton fils Dylan ? C'est chaud.
La mère a trop regardé les matchs de Gomis.
medyassineabd Niveau : DHR
Message posté par rty
T'appelleras ton fils Dylan ? C'est chaud.


Hommage à Bob je suppose?
Ballon d' or-mones Niveau : DHR
Bob le bricoleur ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 8