FS METTA, letton sans demi-ton

Longtemps, le football letton s'est résumé au Skonto FC et à l'équipe nationale. Mais depuis une décennie, un club a totalement chamboulé la façon de construire le ballon rond au pays de Mark Rothko : le FS METTA. Un parcours qui convoque l'université de Lettonie, une vision à long terme et une certaine forme de sentiment patriotique.

Modififié
74 5
Avec ses épaules de déménageur montées sur un corps râblé et sa dent cassée qui bouscule son sourire, Andris Riherts a des allures de free fighter amateur. En lieu et place, il accueille au troisième étage de l'Elektrum Olimpiskais centrs, où siège la Fédération de football lettone. « Je suis l'adjoint de Marians Pahars en sélection depuis 2013, mais bon, c'est mon deuxième travail » , expose-t-il en poussant la porte d'un grand bureau ensoleillé dans lequel plusieurs personnes travaillent sur des ordinateurs. Dans le bureau d'Andris Riherts, les stylos, les fanions, les mugs, les stickers ne sont pas grenat, de la couleur du drapeau letton, mais vert et blanc. Des couleurs du FS METTA, club de Virsliga – l'élite du football letton – et « premier travail » de l'ancien défenseur de trente-cinq ans, donc. Onze ans plus tôt, malgré ses vingt-cinq ans, Riherts entraîne depuis déjà six saisons les équipes de jeunes du FK Auda, en plus de dépanner l'équipe première et de s'occuper des U16 lettons. C'est là que lui vient une idée lumineuse au pays des clubs qui font faillite d'une saison de Virsliga à l'autre, en discutant avec son acolyte de toujours Ģirts Mihelsons. « On était posés dans un square de Riga avec Ģirts et on s'est dit : "Tous ces trucs qu'on ne nous a pas offerts et qu'on ne peut pas offrir aux gamins dans le club où on est actuellement, pourquoi ne pas leur offrir ?" Le football, l'éducation, la famille. Avec ces trois composantes, le footballeur a tout ce dont il a besoin : il a sa passion du foot, l'éducation qui lui permet de faire les bons choix et la famille qui le soutient coûte que coûte, poursuit Riherts. On a d'abord proposé au FK Auda, mais au bout d'une semaine, on s'était déjà rendu compte que ça ne marchait pas. Donc on a fondé le FS METTA. »

AC Milan, bulldozer et un chef des ultras prof de physique


Évidemment, voler de ses propres ailes du jour au lendemain s'avère compliqué. « Parce qu'on avait une approche différente et qu'on n'avait pas de femme, pas de famille, les gens nous traitaient de "tapettes". Quand on débarquait à la Fédération, on nous disait : "Partez, je ne veux pas vous voir ici ! Pourquoi vous venez ?" Des mecs au visage de chérubins qui n'ont jamais rien accompli dans le football... Difficile d'y croire, en effet. Je comprenais, mais ça me mettait en rogne, donc on s'est dit qu'on allait le faire, qu'on allait réussir, qu'il fallait aller de l'avant. Comme un bulldozer. Parfois, il faut savoir être un bulldozer » , rembobine Riherts. Emil Latkovskis, à peine trente ans, brushing parfait, barbe bien taillée et chemise légère bleu layette, connaît le duo du FS METTA depuis plusieurs années en qualité de président de la Ligue professionnelle de football lettone. Il ne raconte pas autre chose sur la genèse du club vert et blanc : « Girts dit toujours : "Putain, mais qu'est-ce qui nous a pris ? Si j'étais dans la même situation aujourd'hui, je ne le referais probablement pas !" Ils savent bien qu'ils étaient deux gars un peu fous qui ne comprenaient pas tout à l'époque, sans véritable expérience, pleins d'enthousiasme, seulement armés d'une idée et qui ont eu la chance d'avoir la plus vieille et plus prestigieuse faculté de Lettonie qui ait bien voulu les écouter. »


Où l'on touche du doigt le tournant de la très jeune histoire du FS METTA, qui lui permet encore aujourd'hui de rester en Virsliga et de posséder « la plus grande école de football non seulement de Lettonie, mais aussi de tous les pays baltiques, avec plus de 700 joueurs en équipes de jeunes » , dixit Latkovskis. En 2007, Andris et Ģirts exposent leur projet à la Latvijas Universitāte, l'université de Lettonie. Concept validé. Dès lors, le club devient le FS METTA/Latvijas Universitāte et possède un vivier constant de jeunes joueurs. Comme si le Red Star devenait le Red Star/La Sorbonne. « On travaille avec 35 maternelles où des professeurs d'EPS vont dispenser des cours aux enfants, ensuite on travaille avec plus de cent écoles où l'on développe des classes spéciales, comme des sortes de sport-études, et enfin on a les universités où les meilleurs joueurs sont boursiers. Comme aux États-Unis, recense Riherts, qui possède dans son effectif senior dix joueurs encore étudiants, dont cinq en contrat pro, et un centre de formation en contact étroit avec l'AC Milan, Fulham, Djurgårdens ou encore Helsingborgs. On a même un groupe d'ultras et le chef, c'est un prof de physique de l'université ! De surcroît, l'université de Lettonie est un généreux mécène qui participe aussi à l'injection des trois millions d'euros nécessaires pour faire tourner le FS METTA à l'année. Clairement, on ne s'en serait jamais sortis sans eux parce que c'est un gros nom. On a treize facultés de recherche, de nombreux hommes politiques ou de grands esprits sont sortis de là-bas. Surtout, ils ont une entière confiance en nous. C'est quelque chose dont la Lettonie a besoin. »

« Tous les entraîneurs du club sont plus jeunes que moi et j'ai seulement trente-cinq ans »


Comprendre : repartir à zéro, depuis les sections U6 ou U8, sur des bases solides et modeler des mentalités autant que des carrières de footballeurs professionnels. « Construire depuis les équipes de jeunes, c'est la seule manière de construire un club pérenne. Le FS METTA a été le premier à comprendre ça » , assure Dainis Kazakevics, directeur sportif à la Fédération de football lettone et sélectionneur des U21. « Il faut aussi comprendre que sur tous les footballeurs que forme le FS METTA, seulement 2% feront une véritable carrière professionnelle. Que fait-on de ces 98% qui restent et qui aiment le foot? S'ils ne sont pas sur les terrains, on peut les utiliser hors terrain, dans les équipes marketing, financières, etc, parce qu'ils savent comment fonctionne le football, ils en ont la connaissance » , poursuit Latkovskis, entre deux gorgées de café long. Tandis que Riherts rappelle que « tous les entraîneurs du club sont plus jeunes que moi, à l'exception d'un, et j'ai seulement trente-cinq ans. » Forcément, quand on souhaite faire évoluer les mentalités, on se heurte à une véritable résistance au changement. « Si tu réussis, les gens veulent te faire redescendre. Au début, on était très ouverts, on donnait beaucoup aux autres clubs : notre méthodologie, nos techniques, on répondait à beaucoup d'entretiens. Très rapidement, on s'est dit : "OK, c'est des conneries ! Désormais, on fonctionne en vase clos !" » , résume l'entraîneur du FS METTA. « En tant que personnes, Girts et Andris sont très francs, directs. Certains n'arrivent pas forcément à se faire à cette attitude, mais finalement, ces mêmes personnes ne peuvent qu'acquiescer face au travail abattu par Girts et Andris. On peut ne pas être fans des gars, mais les résultats parlent d'eux-mêmes » , assure Emil Latkovskis lorsqu'il parle du rafraîchissant duo riganais, entre amusement et fierté. « Parfois, les gens n'aiment pas trop ce qu'on a à dire, mais on considère avec Girts qu'il faut que ce soit dit. Si ça n'est pas le cas, on retient et ça ne sort pas de la meilleure manière. Un peu comme un orage : quand il y a trop de pression, ça craque » , résume le plus simplement du monde Riherts.

Les fantômes de l'URSS vs les pionniers du FS METTA


C'est qu'en Lettonie, pays longtemps gouverné par l'URSS où le russe est encore parlé par un gros tiers des habitants, le football demeure l'une des rares enclaves russes. En 1991, Jānis Gilis, le premier sélectionneur de la Lettonie, avait dû arrêter de parler letton à ses joueurs au bout de six mois parce qu'ils ne comprenaient rien. Vingt ans plus tard, l'un des meilleurs joueurs lettons, Artjoms Rudņevs, retirait le S à la fin de son flocage au Lech Poznań, affichant de facto ses origines russes. « Il y a vingt, trente ans, le basket, le hockey sur glace avaient beaucoup de joueurs ou d'entraîneurs lettons, mais le football était la chasse gardée des Russes, d'autant plus à Riga » , rembobine Kazakevics. « Mais de plus en plus, on voit que les gens reconnaissent certaines faiblesses au modèle russe, que certaines choses n'étaient pas faites de la meilleure des manières, renchérit Latkovskis. Le FS METTA a été innovant dans plein de secteurs et je crois qu'ils ont bien montré l'exemple, que ce soit envers la Fédération et envers les autres clubs, qui commencent à suivre le mouvement. Le football letton est depuis cinq ans concentré sur la formation. Avant, tout cela était très chaotique. Avant, un Russe débarquait, mettait plein d'argent dans une équipe pour qu'elle joue en élite lettone pour finalement retirer ses billes et les remettre dans le hockey sur glace. Ça, on n'en veut plus parce que ça ne contribue pas au développement durable du football letton. Maintenant, on veut voir des clubs, pas des équipes. » Riherts lui emboîte le pas, aux antipodes de l'oligarque russe venu faire fortune dans le ballon rond : « D'une certaine façon, sur beaucoup de sujets, on est des pionniers en Lettonie. Parce que l'on n'a pas eu peur de faire quelque chose de nouveau, de tenter des choses. Depuis la création de la Virsliga, dix équipes ont déjà disparu. Les gens nous demandent : "Pourquoi vous vous emmerdez ? Prenez des bons joueurs et gagnez la Virsliga !" Ce n'est pas notre façon de penser, on pense sur le long terme. » Une technique usée par le Skonto, ogre letton des années 90 désormais en chute libre financière. « On rappelle aux joueurs qu'ils doivent prendre leurs responsabilités par rapport à la Lettonie » , enfonce l'entraîneur du club vert et blanc.

« Dans l'histoire, tout le monde a voulu prendre notre pays... »


Il n'en fallait pas moins pour que de nombreuses personnes voient dans le club vert et blanc de Riga une sorte de symbole de la « Nouvelle Lettonie » . Il faut dire que le FS METTA a choisi des partis pris de « bulldozer » encore une fois : outre l'idée de regarder vers le futur plutôt que de se tourner vers le passé, le club a instauré le letton comme langue officielle du club, puis intégré le drapeau letton en médaillon sur tous les maillots. « Le FS METTA a été le premier club à travailler d'arrache-pied sur cet aspect "patriotique", cette éducation "patriotique". Désormais, ils sont plusieurs clubs à avoir choisi le letton comme langue officielle ou à avoir le drapeau letton sur le maillot du club, mais le FS METTA a montré le chemin » , croit savoir Kazakevics. « Le lavage de cerveau de Moscou, celui des nationalistes lettons et celui de l'ouest a fait qu'à Riga, les gens sont devenus très sensibles sur la question russo-lettone, les rapports est-ouest et la situation en Ukraine. Dans n'importe quel autre pays, ça ne poserait aucun souci de voir une équipe de foot fière de porter le drapeau sur son maillot, de promouvoir la langue et les valeurs nationales. Le FS METTA n'est aucunement affilié à un parti ou une idée politique. Quant à la langue, c'est simplement la langue du pays. Malheureusement, il y a une certaine partie de la société qui fait le raccourci qui veut qu'être pro-letton fait de vous un anti-russe ou un anti-soviétique. Ça n'est pas forcément vrai, coupe Emil Latkovskis, un brin agacé. Je sais que le FS METTA accueille tout le monde, de toutes religions, de toutes couleurs, de toutes origines. Leur amour de la Lettonie n'a rien à voir avec la Russie, les États-Unis ou la France. »


Réponse du principal intéressé Andris Riherts ? « On a un coach, Andrejs Karpovs, qui est russe. Il est arrivé au club, il ne parlait pas un mot de letton. Maintenant, il parle uniquement le letton à l'entraînement. Il n'a pas eu peur, ce qui n'est pas forcément le cas de tous les entraîneurs. Ceci étant, on a deux Nigérians et un Japonais dans l'équipe pro, donc on accueille ceux qui ne parlent pas letton, explique ce dernier dans un sourire. Mais c'est vrai qu'on est peut-être le plus letton des clubs d'ici. Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise, on est des patriotes ! On n'est pas nombreux dans ce pays, donc on essaie d'être un minimum fiers de ce qu'on est, de notre pays, de notre nation. L'Estonie est proche de la Finlande, la Lituanie de la Pologne, nous on est proches de rien, on est spéciaux avec une vie que tout le monde nous envie. Dans l'histoire, tout le monde a voulu prendre notre pays. » Désormais, tout le monde veut prendre un bout de la « FS METTHODE » . Même si le club a terminé aux portes de la relégation en Virsliga, en difficulté pour lutter face au plus gros budget du championnat Jelgava. « « Ça ne nous a pas empêchés de leur refiler trois joueurs par la suite. Aujourd'hui, nous avons toutes les sections, des U6 à l'équipe pro. C'était l'objectif qu'on s'était fixé il y a dix ans et pour les cinq prochaines années, on peut se concentrer sur la victoire en Virsliga. Parce que l'équipe pro, c'est l'arbre, mais l'arbre ne tient que grâce à ses racines qui, elles, sont composées par l'école de football. » Un physique de free fighter, mais un esprit de poète, cet Andris Riherts.



Par Matthieu Rostac, à Riga
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Un club parfait pour relancer la carrière de Freddy Adu !
MariannaLi
Tu veux trouver une fille pour la nuit? Bienvenue sur le meilleur site de rencontres http://goo.gl/AgaNLU
Hier à 22:10 317€ à gagner avec Italie & Serbie 1
Hier à 14:48 Huntelaar de retour à l'Ajax ? 28 Hier à 10:56 Un match suspendu à la suite de l'agression d'un juge de ligne 8 Hier à 10:25 Arda vers Arsenal ? 36
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:22 De la cocaïne Messi découverte au Pérou 12 mercredi 22 mars Le missile en lucarne de Podolski 17 mercredi 22 mars Quand Kylian Mbappé va aux cages 19 mercredi 22 mars Une réforme de la réglementation des transferts ? 21
mercredi 22 mars SO FOOT CLUB - Spécial Coupe de France mercredi 22 mars Deniz Aytekin ne sera pas suspendu 20 mercredi 22 mars Monaco aurait refusé 110 millions pour Mbappé 108 mercredi 22 mars L'agent de Lacazette nie avoir rendu visite à l'Atlético 43 mercredi 22 mars Une vidéo anti-Wenger embarrassante 38 mercredi 22 mars Un lob soyeux au Chili 2 mercredi 22 mars Rooney de plus en plus proche d'Everton 43 mardi 21 mars Baston entre parents pendant un match de jeunes à Majorque 20 mardi 21 mars La praline de Novick 5 mardi 21 mars En cas de montée en L2, Chambly jouerait au Mans 11 mardi 21 mars David James voit Joe Hart à la Juve 34 mardi 21 mars Bizutage en règle pour les néo-Bleus 17 mardi 21 mars Courtois n'ira pas au Real 30 mardi 21 mars Sven Kums expose ses photos Instagram 15 mardi 21 mars La boulette du gardien de San José 5 mardi 21 mars Schweinsteiger à Chicago 26 lundi 20 mars Un arbitre ghanéen suspendu à vie 21 lundi 20 mars Une équipe de D2 agressée à son hôtel 9 lundi 20 mars Jallet en renfort 41 lundi 20 mars Gago écrase son adversaire 11 lundi 20 mars Florentin et Mathias Pogba font le show à la télé 26 lundi 20 mars Le capitaine de Derry City retrouvé mort 11 lundi 20 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 30e journée 5 dimanche 19 mars Rabiot relève le PSG 1 dimanche 19 mars Draxler donne l'avantage au PSG 2 dimanche 19 mars Lacazette ouvre le score au Parc 1 dimanche 19 mars Le caramel de Griezmann 8 dimanche 19 mars Quand le match Chambly-Marseille Consolat dégénère 19 dimanche 19 mars Le coup franc magistral de Mertens 10 dimanche 19 mars Pronostic PSG Lyon : jusqu'à 600€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 dimanche 19 mars Puni, il doit nettoyer les sièges du stade 14 dimanche 19 mars Un joueur ghanéen se trahit en interview 6 samedi 18 mars Les Ultramarines rendent hommage à Triaud, qui craque un fumigène 9 samedi 18 mars La bataille du ciel pour Wenger 15 samedi 18 mars La femme de Michael Essien rachète un club de D3 italienne 6 samedi 18 mars Un gardien complètement fou en Angleterre 8 samedi 18 mars Yaya Touré à United ? 15 samedi 18 mars Fernandão se fracture le bras vendredi 17 mars Une statue parodique de Peter Lim aux Fallas de Valence 3 vendredi 17 mars Golazo en Copa Libertadores 4 vendredi 17 mars Crystal Palace veut garder Sakho 12 vendredi 17 mars Le musée de la FIFA se sépare de la moitié de ses collaborateurs 10 vendredi 17 mars 211€ à gagner avec Monaco & Naples jeudi 16 mars Les buts de Roma - Lyon 1 jeudi 16 mars Les Aigles noirs à la fête 2 jeudi 16 mars La Ligue 1 aura bientôt son naming 51 jeudi 16 mars Pendant ce temps-là, Benzema se la coule douce au soleil 56 jeudi 16 mars À table avec Carlo Ancelotti 38 jeudi 16 mars Le triple arrêt d'Oblak contre Leverkusen 12 mercredi 15 mars Le coup de boule de Bakayoko mercredi 15 mars Leroy Sané sonne Monaco mercredi 15 mars Fabinho double la mise pour l'ASM mercredi 15 mars Le but de Mbappé mercredi 15 mars L'UJSF demande d'arrêter de filmer en tribune de presse 11 mercredi 15 mars Golazo en Uruguay 7 mercredi 15 mars Un club de D2 suédoise veut sanctionner ses joueurs qui simulent 15 mercredi 15 mars Des photos de mariage au stade d'Anderlecht 2 mercredi 15 mars Lukaku a refusé une prolongation à 140 000 livres par semaine 25 mercredi 15 mars 7000 km pour un match de D2 russe 15 mercredi 15 mars Une émission espagnole dévoile un maillot parodique du Barça 13 mercredi 15 mars Pronostic Monaco Manchester City : jusqu'à 735€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions mardi 14 mars Deux joueurs suspendus un an pour agression sur un arbitre 5 mardi 14 mars Pirlo : « Pour rivaliser, la MLS doit supprimer les restrictions de transferts » 27 mardi 14 mars Un ultra de D3 argentine tire sur des supporters adverses 24 mardi 14 mars Les candidats de l'UEFA au Conseil de la FIFA sont connus 1 mardi 14 mars Des nouvelles de Michael Essien 8 mardi 14 mars Au Brésil, un match vire au chaos total 18 mardi 14 mars Wylan Cyprien sera opéré ce mardi 14 mardi 14 mars Le bourreau d'Axel Witsel lourdement sanctionné 37 mardi 14 mars Everton veut blinder la clause de Lukaku 11 lundi 13 mars Après son carton rouge, il est rétrogradé en équipe réserve 9 lundi 13 mars Ils s'embrouillent pour tirer un péno... et le ratent 9 lundi 13 mars Wayne Shaw vend des tourtes 5 lundi 13 mars Il se balade sur le terrain avec une barre de fer 26 lundi 13 mars Yuya Kubo se balade dans la défense adverse 4 lundi 13 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 29e journée 17 lundi 13 mars Reprise de folie au Kosovo 5 lundi 13 mars 299€ à gagner avec Monaco - City & Leicester - FC Sévillle lundi 13 mars Bale investit dans un pub au pays de Galles 9 lundi 13 mars Un Sénégalais tente de jeter un sort dans le but zambien 7 dimanche 12 mars La belle boulette de Navas 9 dimanche 12 mars Le but dingue de Depay 13 dimanche 12 mars Mats Hummels s'offre le tacle de l'année 15 dimanche 12 mars Wylan Cyprien revient sur sa blessure 12 dimanche 12 mars Un fan de Tottenham remercie la Croix rouge flamande 1 dimanche 12 mars L'œil de faucon d'un arbitre américain 7 dimanche 12 mars King Kazu devient le plus vieux buteur de l'histoire 8 dimanche 12 mars Un but « bumper » en Ukraine samedi 11 mars Pedro Caixinha nouveau coach des Rangers 3 samedi 11 mars Infantino appuie Čeferin contre Trump 6 samedi 11 mars Grève des arbitres au Mexique 1 samedi 11 mars Un csc ridicule au Danemark 4 samedi 11 mars Une mine en championnat tunisien 2 vendredi 10 mars Kaboré plaît en Chine 9 vendredi 10 mars En prison depuis 2010, Bruno pourrait reprendre le foot 29 vendredi 10 mars Hitzlsperger : « On ne fait pas son coming-out pour énerver les hétéros » 22 vendredi 10 mars 321€ à gagner avec PSG, Spartak & Chievo - Empoli vendredi 10 mars Zaza définitivement à Valence dès ce week-end 3 vendredi 10 mars Le stade fumi-friendly d'Orlando 9 vendredi 10 mars Un cavalier allemand trolle le BvB 3 vendredi 10 mars Le tifo fumeux de Copenhague 2 vendredi 10 mars Joe Hart ne veut pas retourner à City 16 vendredi 10 mars Gerrard bientôt dans le staff de la sélection ? 5 vendredi 10 mars La séance de tirs au but remise en question 13 jeudi 9 mars Les buts de Lyon - Roma 7 jeudi 9 mars Cruzeiro sort un maillot spécial 7 jeudi 9 mars Anthony Vanden Borre accueilli en héros en RDC 16 jeudi 9 mars L'Asie monte à son tour au créneau pour le Mondial à 48 24 jeudi 9 mars Arsenal casse sa tirelire pour prolonger Özil 26 jeudi 9 mars Xabi Alonso raccrochera en fin de saison 4 jeudi 9 mars André-Pierre Gignac enfonce Paris 38 jeudi 9 mars Neymar chambre le PSG 17 mercredi 8 mars Jérémy Mathieu se lâche dans les vestiaires 27 mercredi 8 mars Sergi Roberto abat le PSG 8 mercredi 8 mars Neymar relance tout ! 3 mercredi 8 mars Le penalty de Messi ! 2 mercredi 8 mars Kurzawa se troue pour Barcelone mercredi 8 mars Le but de Suárez d'entrée 1 mercredi 8 mars Eric Thomas détruit la FFF 2 mercredi 8 mars Everton veut retenir Lukaku à tout prix 2 mercredi 8 mars La Juventus bouillante sur Tolisso 47 mercredi 8 mars Mourinho aime Mbappé 49 mercredi 8 mars Christopher Aurier en garde à vue 35 mercredi 8 mars Un match caritatif entre des légendes françaises et italiennes 11 mercredi 8 mars BT fait monter les droits TV de la Premier League 17 mercredi 8 mars Les Parisiens discutent du match retour avec des pizzas 25 mercredi 8 mars Le président de Palerme se fait tatouer le blason du club 6 mercredi 8 mars Isco intéresse Paris 28 mercredi 8 mars Chapecoense gagne en Copa Libertadores 9 mercredi 8 mars Le Bayern trolle encore Arsenal 75 mercredi 8 mars Les Bleues remportent la She Believes Cup 13 mercredi 8 mars Pronostic FC Barcelone PSG : jusqu'à 1100€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions 8 mardi 7 mars Dortmund se positionne sur Lacazette 45 mardi 7 mars Deux rescapés de Chapecoense retenus en Copa Libertadores 3 mardi 7 mars Le Munich 1860 maintient son boycott médiatique 9 mardi 7 mars Le Roi Bendtner rejoint Rosenborg 20 mardi 7 mars Les réformes proposées par la FA jugées insuffisantes 11 mardi 7 mars Huit ans de prison pour l'ancien président de la fédé du Salvador 11 lundi 6 mars Carlo Tavecchio réélu à la Fédération italienne 9 lundi 6 mars Au Monténégro, zéro but en cinq matchs 8 lundi 6 mars Il marque sur la remise en jeu 2 lundi 6 mars Des fans foutent le bordel en D8 anglaise 11 lundi 6 mars Un arbitre belge sauve un joueur 7 lundi 6 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 28e journée 3 lundi 6 mars Chapecoense revient en Copa Libertadores 3 dimanche 5 mars 296€ à gagner avec Barcelone - PSG & Dortmund - Benfica 4 dimanche 5 mars Verratti a désormais sa chanson au Parc 25 dimanche 5 mars La chaude ambiance du PAOK 23 dimanche 5 mars Un entraîneur autrichien viré pour trafic de coke 6 dimanche 5 mars Dries Mertens, un buteur qui a du chien 7 dimanche 5 mars Modrić sort sous l'ovation du public d'Eibar 8 dimanche 5 mars Les Pays-Bas, c'est le Brésil ! 9 dimanche 5 mars Mathias Pogba marque au bout de 48 secondes dans le derby de Rotterdam 7 dimanche 5 mars Des supporters du Benfica lancent un siège sur un gardien 3 dimanche 5 mars Coman bientôt définitivement au Bayern 33 dimanche 5 mars Deux golazos en deux minutes à Cruz Azul 1 samedi 4 mars Bientôt la vidéo dans le football anglais ? 4 samedi 4 mars Les futures séances de tirs au but se joueront-elles au tie-break ? 14 samedi 4 mars Guardiola a Yuri Berchiche dans son viseur 19 samedi 4 mars Bientôt des caméras sur les arbitres amateurs anglais? 1 vendredi 3 mars Le foot français pleure son Kopa 3 vendredi 3 mars Un gardien se prend une douche de (faux) billets 2 vendredi 3 mars Un supporter passe un test de langue pour acheter des tickets 6 vendredi 3 mars Les joueurs argentins en grève 3 vendredi 3 mars Les joueuses suédoises remplacent leur nom par des citations 5
74 5