1. // Tour de France
  2. // 18e étape
  3. // Sallanches-Megève

Froome, le podium et les autres

Vainqueur d’un chrono pour grimpeur, Chris Froome a déjà gagné le Tour et n’a plus qu’à s’intéresser – comme quelques millions de téléspectateurs – à la lutte pour la deuxième et troisième places. Un bon résumé de cette édition 2016.

Modififié
14 8
Elle est loin, l’époque où Jacky Durand était rentré à son hôtel à vélo après avoir réalisé le meilleur temps provisoire du prologue du Tour 95. Pris par un déluge breton, il avait terminé le trajet dans la voiture d’un bon samaritain. Aujourd’hui, la télé séquestre le leader provisoire d’un chrono, l’oblige à rester immobile sur un tabouret à regarder les autres coureurs tentaient d’améliorer sa performance. Pour Tom Dumoulin, le supplice a duré une grosse heure. Le visage du rouleur néerlandais s’est surtout fermé quand un type en jaune s’est lancé sur ce contre-la-montre de 17km tracé sur un parcours cabossé à jamais associé au titre mondial de Bernard Hinault en 1980.


Quand Chris Froome passe à 23 secondes du rouleur batave en haut de la terrible côte de Domancy, on se dit que le Britannique roule à l’économie. Dumoulin, lui, ne desserre pas les mâchoires. Richie Porte a peut-être battu son temps intermédiaire, l’Australien s’écrase toujours un peu par la suite. Pas Froome. Le leader du Tour connaît la règle d’or de l’effort solitaire : partir vite, accélérer ensuite et terminer encore plus vite. Encore faut-il avoir le moteur pour l’appliquer, et le sien fonctionne toujours au super. Froome remporte l’étape avec 21 secondes sur Dumoulin et peut lever le poing au ciel. À moins d’une chute dans l’escalier de son hôtel ou d’une tourista, il a déjà un troisième Tour de France en magasin.


La seule question que se pose encore le coureur de la Sky est : Qui l’accompagnera pour la photo devant l’Arc de Triomphe dimanche ? La lutte pour le podium s’annonce presque aussi imprévisible et tordue que l’élection du premier secrétaire d’Europe-Écologie-Les Verts. Il n’y a jamais qu’une minute et huit secondes entre Mollema, deuxième, et Porte, sixième. Ce dernier paraît comme le plus fort à la pédale de tous les prétendants, mais l’ancien lieutenant de Froome menace toujours de connaître sa fameuse mauvaise journée. Bauke Mollema et Adam Yates squattent encore le podium, mais commencent à tirer la langue. Sans doute à trop sucer les roues. Une bonne nouvelle pour un Romain Bardet qui frétille davantage. Cinquième de l’étape après un départ prudent, le Français a promis d’en mettre partout lors des deux dernières étapes alpestres. Et dans un Tour où on a arrêté d’attendre la première victoire tricolore, on a envie de se rallier au panache blanc du coureur d’AG2R revenu à 20 secondes de Quintana, 4e.


Et comment va ce brave Nairo ? Disons qu’il a le mollet lourd et ne promet plus rien dans une troisième semaine qui a décidé de ne pas l’attendre. S’il a limité les dégâts dans la seconde partie du parcours (10e à 1’10 de Froome), le Colombien donne l’impression de trouver le temps long sur ce Tour. Ira-t-il chercher les ressources mentales et physiques pour sauver un simple podium ? On a envie de croire qu’il lui reste encore un peu caractère et que Froome ne lâchera pas son chien de garde Poels quand il se lèvera enfin de sa selle…

Et Sinon, Jacky Durand avait fini par revenir sur la ligne d’arrivée. Il était même reparti à son hôtel avec un maillot jaune. Par Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Jakcy Durand le plus grand de tous, sans exception.
Ce tour est d'un ennui…
Simon_Adebisi Niveau : DHR
Message posté par Watto
Ce tour est d'un ennui…


Mon prono pour demain: Rien de notable pour les leaders du général avant les 10km de l'arrivée, puis attaques toutes molles des Aru, Martin, et Valverde et peut-être de Quintana histoire de dire qu'il a fait un chtit effort quand même... Du coup, Froome se fait chier et part avec Porte tranquilou se disputer l'étape. Derrière Bardet plein de panache profitera de l'absence du grand méchant loup pour gonfler ses maigres muscles et attaquer Yates et Mollema à deux bornes de l'arrivée! Il leur prendra 15 pauvres secondes, et Thierry Adam aura la barre!
Message posté par Simon_Adebisi
Mon prono pour demain: Rien de notable pour les leaders du général avant les 10km de l'arrivée, puis attaques toutes molles des Aru, Martin, et Valverde et peut-être de Quintana histoire de dire qu'il a fait un chtit effort quand même... Du coup, Froome se fait chier et part avec Porte tranquilou se disputer l'étape. Derrière Bardet plein de panache profitera de l'absence du grand méchant loup pour gonfler ses maigres muscles et attaquer Yates et Mollema à deux bornes de l'arrivée! Il leur prendra 15 pauvres secondes, et Thierry Adam aura la barre!


C'est exactement ça ! Tu oublies juste que les Movistar auront roulé comme des cinglés pour rattraper l'échappée du jour et disputer la victoire d'étape, dans l'espoir de sauver leur tour.
Quelles attaques voulez-vous qu'il y ait avec des couruers qui ont un cardio-fréquencemètre et qui donc savent quand ils vont exploser ?
Quand ils ont leur directeur sportif à l'oreillette qui suit la course à la télévision et ne rate aucune image ?
Quand une 8ème ou 10ème place rapporte asser de points à l'équipe pour garantir d'être en World Tour l'année suivante et donc augmente leur valeur marchande ?
Quand une équipe peut avoir 4 ou 5 équipiers qui pourraient être leaders ailleurs ?

Ce n'est pas aux coureurs qu'il faut jeter la pierre.
Ceci dit, je pense qu'Aru et Bardet vont essayer aujourd'hui et pas seulement à 2 kms de l'arrivée.
à regarder les autres coureurs tentaient : tenter
Sinon ce tour... pfff, on s'ennuie!!!!
Albert Londres Niveau : District
Et si Pedale nous faisait un live des étapes du Tour ? Vu l'ennui de ce Tour, l'humour So Foot serait le bienvenu...
(Bon, je dis ça, mais aujourd'hui ça s'excite.)
Message posté par Simon_Adebisi
Mon prono pour demain: Rien de notable pour les leaders du général avant les 10km de l'arrivée, puis attaques toutes molles des Aru, Martin, et Valverde et peut-être de Quintana histoire de dire qu'il a fait un chtit effort quand même... Du coup, Froome se fait chier et part avec Porte tranquilou se disputer l'étape. Derrière Bardet plein de panache profitera de l'absence du grand méchant loup pour gonfler ses maigres muscles et attaquer Yates et Mollema à deux bornes de l'arrivée! Il leur prendra 15 pauvres secondes, et Thierry Adam aura la barre!


Bien vu
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
14 8