1. // Les pelouses du Tour
  2. // Étape 4 : Mondorf-les-Bains → Vittel

Fritz Walter, l’étoile filante de Thionville

Le Tour revient en France après une escapade en Allemagne, en Belgique et au Luxembourg. Pourtant, il y a 77 ans, la partie mosellane de la Lorraine faisait partie du Troisième Reich, et les équipes de foot du coin étaient intégrées aux divisions allemandes. Si les archives ne racontent que peu de choses de cette période, le club de Thionville a, lui, bien noté qu’un futur champion du monde a porté ses couleurs entre avril et juin 1943. Un passage aussi fugace que mystique, si tant est que l’on ait levé les yeux au ciel au bon moment.

Modififié
Le 1er juillet 1940, les leaders de la France Libre décident d'emprunter à René d’Anjou sa croix de Lorraine pour en faire le symbole de la Résistance. Mais avant que celle-ci puisse orner le blason du FC Metz et du Thionville FC, les clubs mosellans ont dû se ranger derrière un autre insigne, celui de la Croix gammée. Le 22 juin de la même année, la France du maréchal Pétain dépose les armes et abandonne la Moselle à l’Allemagne nazie. Thionville reprend son appellation germanique de « Diedenhofen » et intègre le Gau Westmark ( « la Marche de l’Ouest » en VF), district englobant l’ensemble du département de la Moselle, mais aussi la Sarre et le Palatinat. Un sort auquel est irrémédiablement scellé celui de la Sportive thionvilloise. Le club a déjà évolué sous pavillon allemand, puisque c’est durant la précédente annexion (1871-1918) qu’il a été fondé en 1905 sous le nom de « Fuẞball-Club Diedenhofen » . Triples champions de Lorraine dans leurs folles années 1920, les Bleu et Or vont eux aussi connaître leur grande dépression. Dès la saison 1941-1942, la désormais Turn und Sportgemeinschaft Diedenhofen est inscrite en seconde division régionale, dans la poule ouest de la Lothringenmeisterschaft. L’objectif est de décrocher sa place en Gauliga Westmark, dans laquelle évolue le FC Metz, rebaptisé « FuẞballVerein Metz » et grimé de bleu et de noir, aux côtés du FC Kaiserslautern ou du FC Saarbrücken. Tous se disputent la place qualificative pour la phase finale de la Deutsche Meisterschaft, l’élite du football allemand.

Dans les pas de Charlemagne


Difficile aujourd’hui de savoir comment évoluait le TSG Diedenhofen au cours d’une période hors des radars. « À part quelques coupures de presse allemande, on ne dispose que de très peu d’archives sur l’histoire sportive mosellane entre 1940 et 1944 » , indique l’historien Philippe Wilmouth, pourtant spécialiste de l’Occupation allemande en Moselle durant la Seconde Guerre mondiale. Disons qu’entre les drames humains et les enjeux politiques du moment, les préoccupations étaient autres à cette période de l'histoire. La TSG Diedenhofen étant administrée à cette époque par des Allemands parachutés et les populations françaises ayant déserté le pays, peu de témoins ou de documentations permettent de raviver les souvenirs. Même ceux censés incarner la mémoire du club, comme Christian Ragni, sont pris au dépourvu. « On ne sait pas grand-chose de ce qui s’est passé sportivement et humainement dans le club pendant la guerre, reconnaît désœuvré celui qui fut le président du Thionville FC entre 1977 et 2011. Le seul élément qui est arrivé à nos oreilles est le passage d’un certain Fritz Walter » . À l’évocation de ce nom, le récit s’enrobe immédiatement d’une saveur habituellement réservée aux mythes ou aux contes populaires. Car la présence du milieu de terrain de Kaiserslautern est autant chargée de mystère que celle de Charlemagne à la fin du VIIIe siècle : on sait qu’ils ont tous deux séjourné dans la cité thionvilloise, sans que personne ne sache vraiment ce qu’ils y ont fait.


Comme le rappelle le Dr. Markwart Herzog, spécialiste du football sous l’ère nazie, le commissaire du Reich pour l’éducation physique Hans von Tschammer und Osten avait pour devise « Mes meilleurs sportifs doivent être mes meilleurs soldats » . Le sélectionneur de l’équipe nationale de l’époque, Sepp Herberger, tentait vaille que vaille que ses joueurs bénéficient de passe-droits, mais il était inconcevable que Fritz Walter ne devienne un planqué en temps de guerre. Question d’image. Le fils de la Betzenberg se retrouve donc enrôlé dans la Wehrmacht, mais conserve toutefois son statut de sportif, avec les complications qui en découlent. En effet, à cette époque, les footballeurs professionnels peuvent devenir des Urlauber, des joueurs en congé, ce qui leur permet de revenir taper le cuir pour le compte de leur club d’origine lorsqu'ils sont en permission. C’est ainsi qu’en 1942, Fritz Walter entre un peu plus dans la légende du K'lautern en plantant treize buts face au FK Pirmasens, sur les 26 inscrits par les Pfälzer ce jour-là. Mais les joueurs mobilisés peuvent également être intégrés dans l’équipe des villes où ils sont stationnés. Ils deviennent donc des Gastspieler, des joueurs invités, statut que peut postuler Walter au moment où il est envoyé en Lorraine en décembre 1942.

Mission Gauliga


Sepp Herberger aurait voulu que Walter joue à Metz pour ne pas perdre son niveau. Sauf que les Grenats évoluaient alors dans la même division que Kaiserslautern, ce qui aurait provoqué un conflit d’intérêts évident. C’est ainsi que Fritz Walter a atterri chez les voisins thionvillois. La ville abritait alors une des plus grosses garnisons d’infanterie de la région et c’est dans celle-ci qu’est affecté le soldat Walter. Un homme qui passait sa vie en crampons et qui a dû se faire aux bottes de fantassin. Un joueur qui était déjà considéré comme la pépite du FC Kaiserslautern, avant d’en devenir l’icône. Un garçon qui, deux ans plus tôt, avait inscrit à 19 ans un triplé face à la Roumanie pour sa première sélection avec la Mannschaft. En avril 1943, les dirigeants du TSG Diedenhofen arrivent à convaincre la star de venir fouler la pelouse de l’actuel stade Jeanne-d’Arc. Les Mosellans espéraient profiter de son talent pour les derniers matchs de la saison et accéder à la Gauliga. Pourtant, l’expérience thionvilloise de Fritz Walter se résumera à seulement quelques matchs disputés en trois petits mois. Juste le temps de mettre un bref coup de projecteur sur le club mosellan. Car en juin 1943, le prodige allemand sera déployé sur d’autres missions, notamment en Corse et en Sardaigne, et ira garnir dès le mois d’août l’effectif des Rote Jäger, un onze militaire constitué des meilleurs joueurs allemands basé près de Hambourg.


À la fin de la guerre, il échappera de peu à la déportation dans un goulag sibérien, alors qu’il est fait prisonnier par l’Armée rouge en Roumanie. Un soldat hongrois qui l’admirait le reconnaîtra, le fera passer pour un Autrichien enrôlé de force dans la Wehrmacht et Fritz Walter rentrera chez lui à Kaiserslautern, compléter sa série mythique de 327 buts inscrits en 384 matchs sous le maillot des Roten Teufel. Pour comprendre l’envergure du personnage, il faut remonter en octobre 1942. L’Allemagne remportait un amical 5-2 contre la Slovaquie. Il s’agissait de la centième victoire de l’histoire de la Mannschaft, mais aussi du dernier match international disputé pendant la guerre. Pour tous les joueurs qui y ont participé, cette rencontre a été synonyme de fin de carrière en sélection, à l’exception de deux joueurs : Andreas Kupfer et Fritz Walter. En 1950, le premier deviendra capitaine de la sélection nationale pour son 44e et dernier match, disputé face à la Suisse, laissant l’honneur à Fritz Walter d’être le seul joueur ayant porté le maillot allemand d'avant-guerre à avoir participé au « Miracle de Berne » en finale du Mondial 54 face à la Hongrie de Puskás. De son côté, la Sportive thionvilloise réintégrera les championnats français dès la Libération en 1944. Partie de DH, elle arrivera à se faufiler jusqu’en D2 lors des saisons 1979-1980 et 1980-1981. Comme quoi, le vœu de ceux qui ont aperçu la comète Fritz Walter a fini par se réaliser.



Par Julien Duez et Mathieu Rollinger Propos de PW et CR recueillis par MR. Remerciements à l’Ascomémo de Hagondange, pour la mise à disposition des travaux de Gilbert Untersinger sur le football en Moselle de 1937 à 1947.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Merci messieurs, chouette anecdote.
Papaboubadiop2 Niveau : District
Herzlichen Dank à vous deux, des articles pareils on n'en lit pas tous les soirs !

Un soldat hongrois qui lui sauve (probablement) la vie, c'est quand même un incroyable signe du destin. Je me demande s'il a vu la finale neuf ans plus tard.

Vous donneriez quels conseils de lecture à ce sujet? Qu'aviez-vous comme sources pour cet article à part l'ancien président du club :)

Intéressante aussi l'histoire des rote Jäger, équipe qui permit à certains joueurs d'échapper aux combats pendant un certain temps avant que les matchs ne commencent à être organisés directement sur le front russe.

Aucun rapport mais... la France aurait dû garder le nom de Diedenhofen, c'est quand même plus mignon que Thionville)
Hier à 09:55 Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 4
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:16 Neymar claque un doublé contre la Juve 30 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 29 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 7 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 10
samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 10 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13
À lire ensuite
Pas de fumée sans Deulofeu