1. // Les pelouses du Tour
  2. // Étape 4 : Mondorf-les-Bains → Vittel

Fritz Walter, l’étoile filante de Thionville

Le Tour revient en France après une escapade en Allemagne, en Belgique et au Luxembourg. Pourtant, il y a 77 ans, la partie mosellane de la Lorraine faisait partie du Troisième Reich, et les équipes de foot du coin étaient intégrées aux divisions allemandes. Si les archives ne racontent que peu de choses de cette période, le club de Thionville a, lui, bien noté qu’un futur champion du monde a porté ses couleurs entre avril et juin 1943. Un passage aussi fugace que mystique, si tant est que l’on ait levé les yeux au ciel au bon moment.

Modififié
Le 1er juillet 1940, les leaders de la France Libre décident d'emprunter à René d’Anjou sa croix de Lorraine pour en faire le symbole de la Résistance. Mais avant que celle-ci puisse orner le blason du FC Metz et du Thionville FC, les clubs mosellans ont dû se ranger derrière un autre insigne, celui de la Croix gammée. Le 22 juin de la même année, la France du maréchal Pétain dépose les armes et abandonne la Moselle à l’Allemagne nazie. Thionville reprend son appellation germanique de « Diedenhofen » et intègre le Gau Westmark ( « la Marche de l’Ouest » en VF), district englobant l’ensemble du département de la Moselle, mais aussi la Sarre et le Palatinat. Un sort auquel est irrémédiablement scellé celui de la Sportive thionvilloise. Le club a déjà évolué sous pavillon allemand, puisque c’est durant la précédente annexion (1871-1918) qu’il a été fondé en 1905 sous le nom de « Fuẞball-Club Diedenhofen » . Triples champions de Lorraine dans leurs folles années 1920, les Bleu et Or vont eux aussi connaître leur grande dépression. Dès la saison 1941-1942, la désormais Turn und Sportgemeinschaft Diedenhofen est inscrite en seconde division régionale, dans la poule ouest de la Lothringenmeisterschaft. L’objectif est de décrocher sa place en Gauliga Westmark, dans laquelle évolue le FC Metz, rebaptisé « FuẞballVerein Metz » et grimé de bleu et de noir, aux côtés du FC Kaiserslautern ou du FC Saarbrücken. Tous se disputent la place qualificative pour la phase finale de la Deutsche Meisterschaft, l’élite du football allemand.

Dans les pas de Charlemagne


Difficile aujourd’hui de savoir comment évoluait le TSG Diedenhofen au cours d’une période hors des radars. « À part quelques coupures de presse allemande, on ne dispose que de très peu d’archives sur l’histoire sportive mosellane entre 1940 et 1944 » , indique l’historien Philippe Wilmouth, pourtant spécialiste de l’Occupation allemande en Moselle durant la Seconde Guerre mondiale. Disons qu’entre les drames humains et les enjeux politiques du moment, les préoccupations étaient autres à cette période de l'histoire. La TSG Diedenhofen étant administrée à cette époque par des Allemands parachutés et les populations françaises ayant déserté le pays, peu de témoins ou de documentations permettent de raviver les souvenirs. Même ceux censés incarner la mémoire du club, comme Christian Ragni, sont pris au dépourvu. « On ne sait pas grand-chose de ce qui s’est passé sportivement et humainement dans le club pendant la guerre, reconnaît désœuvré celui qui fut le président du Thionville FC entre 1977 et 2011. Le seul élément qui est arrivé à nos oreilles est le passage d’un certain Fritz Walter » . À l’évocation de ce nom, le récit s’enrobe immédiatement d’une saveur habituellement réservée aux mythes ou aux contes populaires. Car la présence du milieu de terrain de Kaiserslautern est autant chargée de mystère que celle de Charlemagne à la fin du VIIIe siècle : on sait qu’ils ont tous deux séjourné dans la cité thionvilloise, sans que personne ne sache vraiment ce qu’ils y ont fait.


Comme le rappelle le Dr. Markwart Herzog, spécialiste du football sous l’ère nazie, le commissaire du Reich pour l’éducation physique Hans von Tschammer und Osten avait pour devise « Mes meilleurs sportifs doivent être mes meilleurs soldats » . Le sélectionneur de l’équipe nationale de l’époque, Sepp Herberger, tentait vaille que vaille que ses joueurs bénéficient de passe-droits, mais il était inconcevable que Fritz Walter ne devienne un planqué en temps de guerre. Question d’image. Le fils de la Betzenberg se retrouve donc enrôlé dans la Wehrmacht, mais conserve toutefois son statut de sportif, avec les complications qui en découlent. En effet, à cette époque, les footballeurs professionnels peuvent devenir des Urlauber, des joueurs en congé, ce qui leur permet de revenir taper le cuir pour le compte de leur club d’origine lorsqu'ils sont en permission. C’est ainsi qu’en 1942, Fritz Walter entre un peu plus dans la légende du K'lautern en plantant treize buts face au FK Pirmasens, sur les 26 inscrits par les Pfälzer ce jour-là. Mais les joueurs mobilisés peuvent également être intégrés dans l’équipe des villes où ils sont stationnés. Ils deviennent donc des Gastspieler, des joueurs invités, statut que peut postuler Walter au moment où il est envoyé en Lorraine en décembre 1942.

Mission Gauliga


Sepp Herberger aurait voulu que Walter joue à Metz pour ne pas perdre son niveau. Sauf que les Grenats évoluaient alors dans la même division que Kaiserslautern, ce qui aurait provoqué un conflit d’intérêts évident. C’est ainsi que Fritz Walter a atterri chez les voisins thionvillois. La ville abritait alors une des plus grosses garnisons d’infanterie de la région et c’est dans celle-ci qu’est affecté le soldat Walter. Un homme qui passait sa vie en crampons et qui a dû se faire aux bottes de fantassin. Un joueur qui était déjà considéré comme la pépite du FC Kaiserslautern, avant d’en devenir l’icône. Un garçon qui, deux ans plus tôt, avait inscrit à 19 ans un triplé face à la Roumanie pour sa première sélection avec la Mannschaft. En avril 1943, les dirigeants du TSG Diedenhofen arrivent à convaincre la star de venir fouler la pelouse de l’actuel stade Jeanne-d’Arc. Les Mosellans espéraient profiter de son talent pour les derniers matchs de la saison et accéder à la Gauliga. Pourtant, l’expérience thionvilloise de Fritz Walter se résumera à seulement quelques matchs disputés en trois petits mois. Juste le temps de mettre un bref coup de projecteur sur le club mosellan. Car en juin 1943, le prodige allemand sera déployé sur d’autres missions, notamment en Corse et en Sardaigne, et ira garnir dès le mois d’août l’effectif des Rote Jäger, un onze militaire constitué des meilleurs joueurs allemands basé près de Hambourg.


À la fin de la guerre, il échappera de peu à la déportation dans un goulag sibérien, alors qu’il est fait prisonnier par l’Armée rouge en Roumanie. Un soldat hongrois qui l’admirait le reconnaîtra, le fera passer pour un Autrichien enrôlé de force dans la Wehrmacht et Fritz Walter rentrera chez lui à Kaiserslautern, compléter sa série mythique de 327 buts inscrits en 384 matchs sous le maillot des Roten Teufel. Pour comprendre l’envergure du personnage, il faut remonter en octobre 1942. L’Allemagne remportait un amical 5-2 contre la Slovaquie. Il s’agissait de la centième victoire de l’histoire de la Mannschaft, mais aussi du dernier match international disputé pendant la guerre. Pour tous les joueurs qui y ont participé, cette rencontre a été synonyme de fin de carrière en sélection, à l’exception de deux joueurs : Andreas Kupfer et Fritz Walter. En 1950, le premier deviendra capitaine de la sélection nationale pour son 44e et dernier match, disputé face à la Suisse, laissant l’honneur à Fritz Walter d’être le seul joueur ayant porté le maillot allemand d'avant-guerre à avoir participé au « Miracle de Berne » en finale du Mondial 54 face à la Hongrie de Puskás. De son côté, la Sportive thionvilloise réintégrera les championnats français dès la Libération en 1944. Partie de DH, elle arrivera à se faufiler jusqu’en D2 lors des saisons 1979-1980 et 1980-1981. Comme quoi, le vœu de ceux qui ont aperçu la comète Fritz Walter a fini par se réaliser.



Par Julien Duez et Mathieu Rollinger Propos de PW et CR recueillis par MR. Remerciements à l’Ascomémo de Hagondange, pour la mise à disposition des travaux de Gilbert Untersinger sur le football en Moselle de 1937 à 1947.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Merci messieurs, chouette anecdote.
Papaboubadiop2 Niveau : District
Herzlichen Dank à vous deux, des articles pareils on n'en lit pas tous les soirs !

Un soldat hongrois qui lui sauve (probablement) la vie, c'est quand même un incroyable signe du destin. Je me demande s'il a vu la finale neuf ans plus tard.

Vous donneriez quels conseils de lecture à ce sujet? Qu'aviez-vous comme sources pour cet article à part l'ancien président du club :)

Intéressante aussi l'histoire des rote Jäger, équipe qui permit à certains joueurs d'échapper aux combats pendant un certain temps avant que les matchs ne commencent à être organisés directement sur le front russe.

Aucun rapport mais... la France aurait dû garder le nom de Diedenhofen, c'est quand même plus mignon que Thionville)
mardi 22 août Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger !
Hier à 14:33 Berbatov s'aventure en Inde 13 Hier à 14:26 Un stadier sur le terrain en plein match de Coupe de Turquie 4 Hier à 11:42 Benzema encore écarté de l'équipe de France ? 130
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 08:19 Keisuke Honda déjà buteur avec Pachuca 6 mardi 22 août Callejón calme les Niçois 3
mardi 22 août Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 109 mardi 22 août Le rap des ultras de Genk 8 mardi 22 août Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4 mardi 22 août Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 18 mardi 22 août Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16 lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 16 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 10 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 43 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 9 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT)
À lire ensuite
Pas de fumée sans Deulofeu