Frimpong dérape

Modififié
0 31
Emmanuel Frimpong a quelque peu dévissé hier sur Twitter. Répondant à l'un de ses fans qui lui demandait la raison de son absence dans le groupe qui affrontera Chelsea en Coupe de la Ligue ce soir, le milieu de terrain d'Arsenal s'est fendu d'un 140 caractères limite :

«  LOL, j'ai envie de rire. Parfois j'aimerai être blanc et Anglais #realtalk  »

Un message qui accuse de façon à peine voilée Arsène Wenger de racisme et qui a fait réagir la presse outre-Manche.
Supprimé depuis, le tweet du joueur de 21 ans n'a pas été sanctionné officiellement par les Gunners, mais un rappel à l'ordre sur l'utilisation des réseaux sociaux lui aurait été fait.

Dans la nuit, il a d'ailleurs tenté d’atténuer la polémique :

«  Tous les tweets ne sont pas liés au football. Quoi que vous lisiez demain, ça aura été déformé. C'est une blague de voir ce que les gens peuvent faire pour démarrer une controverse. Bonne nuit  »

Frimpong, victime de ses bons mots. RG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pire que le racisme, les gens qui se disent victime de racisme à longueur de temps.

Dès que y'a un truc qui va pas, c'est les méchants blancs.

T'es nul t'es pas appelé, point.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 31