Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Interview

Fred Musa : « On devrait peut-être tenter un duo de rap Pogba/Matuidi »

Depuis 1996, il est celui qui permet aux rappeurs de s'exprimer chaque soir, entre 20h et 21h sur les ondes de Skyrock. Lui, c'est évidemment Fred Musa, le père de l'émission Planète Rap. Le temps d'une interview, Fred délaisse un peu la zik pour parler foot.

Pour commencer, peux-tu nous dire quel est ton rapport au foot ?
Mon vrai rapport au foot, il commence avec le souvenir de la demi-finale France – Allemagne, en 1982. À ce moment-là, j'ai 11 ans, mais je me rappelle bien de ce match, et notamment de cette sortie incroyable de Schumacher sur Battiston. C'est un souvenir fort, car on était tous en famille, et tout le monde était vraiment à fond. Je revois encore Battiston s'effondrer, inconscient. Je me souviens avoir été marqué par l'esprit de vengeance qui s'était instauré chez tout le monde après ce match. D'ailleurs, après ça, j'ai évidemment eu envie de jouer au foot, peut-être pour, quelque part, essayer de venger les Français contre les vilains Allemands (rires). Malheureusement, j'ai vite dû me rentre à l'évidence sur mon niveau, car j'étais absolument nul. On essayait de me mettre gardien, mais même là c'était catastrophique. J'étais un peu le boulet, quoi. Donc voilà, je préfère maintenant me contenter de regarder les matchs à la télé et d'hurler devant mon écran, ou au stade quand j'ai l'occasion d'y aller.

Parle-nous justement de l'équipe qui te fait pousser ces cris.
Bah en tant que natif de la banlieue parisienne, je suis évidemment un grand supporter du PSG, même si je vais de moins en moins au stade, j'y allais de façon plus régulière avant, mais ça ne m'empêche pas de m'exciter devant ma télé quand Paris joue. Bon, et puis, même si en ce moment c'est un peu compliqué en championnat, c'est quand même fabuleux d'avoir l'équipe que l'on a. C'est une chance incroyable, quand on regarde les individualités, c'est juste superbe.

En tant que supporter d'un certain temps, tu te rappelles bien du PSG qui galérait ?
Oui, je m'en rappelle grave. Je n'ai pas oublié la fois où on a failli descendre en Ligue 2 et qu'on se sauve à la dernière journée. Mais j'aimais bien cette époque, hein. D'ailleurs, c'est la période où j'allais le plus au stade. Quand j'étais jeune, j'habitais à la Courneuve et il y avait le conseil régional d'Île-de-France qui filait beaucoup de places dans les collèges et les lycées, c'est comme ça que j'ai découvert le Parc des Princes. C'était l'époque où les rencontres entre le PSG et l'OM étaient super tendues, ça reste des bons souvenirs. J'ai également en mémoire tous les grands joueurs qui sont passés chez nous et qui m'ont marqué, comme Weah, Leonardo ou Rai. Mais celui pour lequel j'ai toujours eu un petit faible, c'est Jay-Jay Okocha. Ce n'était pas le plus régulier, mais il faisait des trucs magiques. Il avait tout, une puissance, une technique de dingue, j'adorais vraiment ce joueur.

Et quand t'étais gamin, c'était qui le mec qui te faisait vraiment rêver ?
J'ai envie de te dire Safet Sušić, à l'époque, au PSG, c'était un monument. Après, j'ai toujours eu un énorme faible pour les gardiens, donc j'adorais des mecs comme Joël Bats, puis un peu plus tard Bernard Lama.

Aujourd'hui, pour quel joueur tu as envie de payer ta place au stade ?
Si on parle du PSG, hormis Zlatan parce que c'est un peu simple, je dirais Blaise Matuidi. C'est un mec qui tombe une quantité de travail impressionnante, quand même. C'est un peu la besogne, tu vois. Après, à l'étranger, un mec comme Suárez, c'est impressionnant. C'est le genre de mec qui peut faire des choses folles comme mordre un type, mais à côté de ça, sur le terrain, il est capable de faire des choses absolument fabuleuses. Ouais, Suárez, c'est le genre de mec pour qui je paie volontiers ma place au stade. Pour son retour lors du Classico, tiens (rires).

Quelle est ta plus forte émotion liée au foot ?
Je ne vais pas être très original, mais il y a quand même la Coupe du monde 98. C'est juste fou. Je me rappelle que le soir-même, je présentais une émission à la radio et on essayait de commenter un peu les trucs, car on était en direct, mais on passait plus de temps à mater le match qu'à faire l'émission. On a dû laisser des blancs incroyables ce soir-là ! En sortant de l'émission, j'ai pris le métro et je me suis dit : « Putain, mais le métro va dérailler, quoi. » C'était incroyable, les gens sautaient comme des dingues, tout le monde faisait la fête. C'est là que tu réalises qu'il n'y a pas beaucoup d'autres trucs qui peuvent réunir les gens comme ça. C'était vraiment une belle soirée. En plus, j'avais ramené une Américaine chez moi, c'était la double victoire pour moi (rires).

Toi qui as côtoyé pas mal de rappeurs, quels footeux tu verrais bien en rappeur ?

Au niveau de ceux qui ont déjà essayé, on ne peut pas dire que c'est une grosse réussite. Benzema, quand il pose sur l'album de Rohff, c'est loin d'être extraordinaire. Honnêtement, je dirais Blaise Matuidi. Je pense qu'il a le truc, il pourrait faire un bon freestyle, d'ailleurs il est le bienvenu dans mon émission pour essayer. Je pense qu'il a l'attitude, la coupe, tout ce qu'il faut. Pogba aussi, ça pourrait le faire. D'ailleurs, on devrait peut-être tenter un duo de rap Pogba/Matuidi.

Il y a vraiment beaucoup de connexions entre le milieu du rap et celui du foot ?
Ouais, il y en a beaucoup. Ce sont deux mondes qui sont assez liés. Tu as même des rappeurs qui ont failli passer pro, c'est le cas notamment de Sefyu, qui était à Arsenal, mais il s'était cassé la jambe, et il m'a aussi avoué que, mentalement, c'était difficile. Il y a également Kool Shen qui était à deux doigts d'intégrer un centre de formation. Mais c'est normal, cette connexion, car les footeux sont assez jeunes et la bande son des jeunes d'aujourd'hui, bah c'est le rap, donc c'est logique finalement qu'il y ait une filiation entre les deux.

T'as déjà reçu des footballeurs, dans ton émission ?
Ouais, j'en ai reçu quelques-uns. Il y a Drogba qui était venu avec les Magic System. Il y a aussi Sammy Traoré que j'adore, qui venait régulièrement quand il était au PSG. Récemment, il y a Ménez qui est passé pour le Planète Rap de L.E.C.K, c'était l'an dernier avant qu'il ne parte pour Milan. Il y a Jimmy Briand qui est venu aussi, un mec adorable d'ailleurs, vraiment super sympa.

Est-ce que tu en sais plus sur cette folle histoire d'Eto'o qui aurait payé la caution de Rohff ?
C'est un truc de fou, ça. Après, honnêtement, j'en sais pas plus que toi. J'ai vu ça sur internet, comme tout le monde, c'est tout. Mais c'est vrai que ça me paraît fou, cette histoire. Je n'ai pas encore vu Rohff depuis qu'il est sorti de prison, mais je vais lui demander dès que je le vois. Ce sera une de mes premières questions, d'ailleurs (rires).


Propos recueillis par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible