1. // En route vers l'Euro 2016
  2. // Top 100 Allemagne
  3. // n°1

Franz Beckenbauer ist Deutschland

Aimer le Kaiser, c’est aimer le football, la liberté, et par extension, l’Allemagne. Parce que la trajectoire du joueur et de son pays se confondent irrémédiablement. Retour sur la vie et l’œuvre d’un grand enfant à qui on pardonne tout.

Modififié
Pourquoi aime-t-on le football ? Chacun a sa propre raison, souvent un souvenir. Sport le plus simple d’entre tous, on n’a besoin de presque rien pour y jouer, et partout. Toujours est-il qu’il n’y a pas besoin de raison. Drogue dure, le football se consomme sans relâche, attention à ne pas tomber dedans. Ses effets sont nombreux : divertissant, passionnant, fédérateur, réunificateur. Créateur de fierté ? Depuis qu’on lui construit des temples tant en béton qu’en caméras, il a infiltré la moindre parcelle de nos existence, occupant irrémédiablement notre espace vital. Sans être forcément l’opium du monde, il n’en demeure pas moins ce qu’on a fait de plus proche d’une religion depuis des millénaires. Encore jeune si l’on en croit la date du 26 octobre 1863, le football est encore dans sa phase païenne, aux idoles multiples. Reste à choisir sa paroisse.

Pensons un instant à son pouvoir. Qui est le Brésilien le plus connu, comme ça, spontanément ? Pelé, sans doute. Ou peut-être Ronaldo si vous avez grandi dans les années 1990. Pas Heitor Villa-Lobos, Paulo Coelho, Elis Regina ou Dilma Roussef. L’Argentin ? Che Guevara, le « Che » à T-shirt, suivi d’une courte tête par Maradona, l’homme de « la Main de Dieu » , et Messi, dont le nom dit tout. Pas facile de penser à José de San Martín ou Jorge Luis Borges. Le football fascine l’Amérique du Sud plus que tout ailleurs, et son football nous fascine. Nous aussi, nous adorons ses idoles. Jusqu’à leur identifier leur pays. Pelé, c’est le Brésil. Maradona, c’est l’Argentine. Et quelque part, Beckenbauer, c’est l’Allemagne. Oui, Franz n’est peut-être pas le plus connu des Allemands. La faute à Gutenberg, Luther, Bach, Beethoven, Wagner, Schiller, Marx, Nietzsche, Einstein, certaines personnes non notables, Anne Franck, Adenauer, Merkel, Schumacher même. Faites de la musique, inventez des trucs, faites des guerres et voilà le résultat. Franz n’en demeure pas moins profondément allemand, la meilleure raison d’aimer ce pays. Rangez votre Ricardo Villalobos.

Des ruines au sommet


La trajectoire de Franz Beckenbauer épouse parfaitement celle de l’Allemagne moderne. Né sur un champ de bataille, le quartier ouvrier de Giesing, Munich, détruit comme le reste, il ouvre les yeux le 11 septembre 1945. Le monde est en paix depuis moins de dix jours. Il commence le football à neuf ans. La même année, Fritz Walter, Morlock et Rahn réalisent le Miracle de Bern, redonnant contre toute attente un peu de fierté à un peuple dévasté et honni. Le bras en écharpe, il tient la dragée haute à l’Angleterre. Dans les années 1970, entre succès au Bayern et avec la Nationalmannschaft, celui qui est devenu le Kaiser conquiert le monde. « C'est le héros de notre nation. Mais ça ne lui est pas tombé dessus. Il a acquis ce statut à la sueur de son front » , dit ainsi Günter Netzer de ce fils de postier. De leur côté, Willy Brandt, puis Helmut Schmidt travaillent à la réunification et à la paix. Homme libre, Beckbenbauer va même s’exporter aux États-Unis pour montrer l’évolution des siens, et gagner beaucoup d’argent. Où il rencontre Pelé. Si les deux hommes se sont longtemps lancé des piques, ils se couvrent au moins d’égards à présent. « Le Pelé blanc » comme l'appelle Kicker est adoubé par O Rei : « Franz Beckenbauer est mon frère allemand. » Henry Kissinger a aussi son avis sur la question : « Aucune autre figure du football, à part peut-être Pelé, n'a atteint le statut mythique de Beckenbauer. »


Au moment de sa retraite, au début des années 1980, certains le pensent moins aimé que Walter ou Seeler, des travailleurs infatigables aux épaules carrées et grosses jambes. Le Kaiser a lui aussi travaillé, souvent dans l’ombre, et surtout pas sur le terrain, où son port altier et son élégance suprême sont inacceptables pour un défenseur. Libero, c’est trop, c’est libre. Pourtant, en reculant, en partant de loin, Franz a prouvé qu’on pouvait réussir, différemment des autres. Au panthéon du football, il est seul à empêcher les autres de marquer. Il lance aussi alors une mode, une pensée qui influencera longtemps la réflexion allemande : les deux derniers Ballon d’or, Matthäus et Sammer, ont suivi le même chemin. Incarnation de la liberté toujours, Beckenbauer est à la tête de la Nationalmannschaft en 1990, celle qui bat Diego du pied droit de Brehme. Le mur vient de tomber, la réunification est proche, le drapeau se relève.

Un grand enfant naïf


Jusqu’à la fin du siècle, et encore aujourd’hui, Franz dit et fait n’importe quoi, surtout ce qu’il veut. Il traverse la vie persuadé que tout va aller pour le mieux. Enfin, les Allemands l’aiment, encore plus depuis le succès de l’organisation du Mondial 2006 à domicile. « Il pourrait créer un parti 14 jours avant les élections et finir chancelier » , confirme Rudi Assauer. L’Empereur est intouchable. Anti-héros héroïque, on lui pardonne tout. Ses coucheries de jeunesse et avec des jeunettes, ses problèmes avec les impôts, le dopage, ses déclarations sur le Qatar, même sa récente implication dans la corruption au Mondial 2006. Malgré et grâce à ses défauts, Beckenbauer répond à la volonté des Allemands d’une légèreté, d’une ouverture, d’une liberté. L’Allemagne nouvelle, celle qu’on a envie d’aimer. C’est aimer le football.



Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

+1 Charles Alf pour la ref a Ricardo Absent Vilalobos
Quelle clôture de ce top 100. Merci les amis de So Foot de nous avoir régalé avec votre boulot et votre sens léché de la recherche.

Un incroyable joueur, une tête qui a le sens des affaires

Cela dit : pour être l'article Top 1, je trouve qu'il est assez léger niveau carrière du joueur/entraîneur, sa reconversion dans le business, le fait qu'il a produit un film sur lui ("Libéro") et j'en passe ... Ah et l'affaire du Mondial 2006 n'est pas encore clôturée, il y'a donc présomption d'innocence à son égard. "Der Lolli ist noch nicht ausgelutscht".

Danke Kaiser für diese wundervollen Jahre.
Message posté par wakanapi
Quelle clôture de ce top 100. Merci les amis de So Foot de nous avoir régalé avec votre boulot et votre sens léché de la recherche.

Un incroyable joueur, une tête qui a le sens des affaires

Cela dit : pour être l'article Top 1, je trouve qu'il est assez léger niveau carrière du joueur/entraîneur, sa reconversion dans le business, le fait qu'il a produit un film sur lui ("Libéro") et j'en passe ... Ah et l'affaire du Mondial 2006 n'est pas encore clôturée, il y'a donc présomption d'innocence à son égard. "Der Lolli ist noch nicht ausgelutscht".

Danke Kaiser für diese wundervollen Jahre.


Bon j'ai parlé trop vite. J'ai pas lu votre article "Si Franz avait signé à Munich 1860". Je m'en vais donc me mettre un tarte au Jägermeister.
Wow ce Bayern des années 1970 et cette Mannschaft avec ce maillot blanc, épuré avec l'aigle noir flottant !

Tempus fugit.
Le bras en écharpe, c'est contre l'Italie (1/2 CM 1970).
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11 Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16
mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4