1. //
  2. // Gaziantepspor

František Rajtoral, la mort d'un homme

Ce n'était pas le plus connu des internationaux tchèques. Il ne comptait pas parmi les plus grands défenseurs européens. Sa carrière aurait dû se terminer comme celle d'un soldat, discret, fidèle et dévoué. Mais la mort dramatique de František Rajtoral, survenue le dimanche 23 avril, est venue rappeler l'existence d'un autre tabou du monde du football, moins visible que les affaires d'argent ou, dans un autre registre, les cas de coming-out : le suicide.

Modififié
Il avait trente et un ans. Autant dire une peccadille, que ce soit dans la carrière d'un latéral droit ou tout simplement dans la vie d'un homme. Lors de la victoire de son équipe vendredi dernier face à Konyaspor, František Rajtoral n'était pas entré en jeu. Une situation que connaissait le défenseur de Gaziantepspor depuis le début du mois d'avril. Deux jours plus tard, ses coéquipiers s'étonnent de ne pas le trouver à l'entraînement. Signal fatal. En se rendant à son domicile, ils trouvent les lumières allumées, mais la porte est close. À l'intérieur, le défenseur tchèque s'est pendu. Le choc est aussi immense qu'inattendu : « Il avait l'air de n'avoir aucun problème. Je ne comprends vraiment pas pourquoi il a commis un tel acte » , expliquait au portail en ligne turc Sporx Ibrahim Kizil, le président de Gaziantepspor.


Soldat ordinaire


La carrière professionnelle de Rajtoral commence en 2004 au Marila Příbram. Au bout d'une seule saison, il franchit déjà une étape en passant sous la bannière du Baník Ostrava, où il restera quatre ans. Lorsqu'il est transféré au Viktoria Plzeň en 2009, le club fait main basse sur un solide défenseur au talent incontestable, comme en témoignent ses passages dans les sélections de jeunes de son pays. C'est dans la ville qui a donné naissance à la Pilsner, célèbre variété de bière tchèque, que František Rajtoral vit ses meilleures années : champion deux ans plus tard pour la première fois de l'histoire du club, il participe à la campagne du Viktoria en Ligue des champions, la première d'une équipe non pragoise. Ses performances ne passeront pas inaperçues puisqu'il est appelé dans la foulée en équipe nationale, avec laquelle il dispute l'Euro 2012.


Dès lors, difficile d'imaginer qu'une telle situation puisse mener au suicide. En tout cas, en se limitant à la partie émergée de l'iceberg. Car Rajtoral souffrait d'un mal profond qui le rongeait de l'intérieur depuis de nombreuses années : la dépression. Une plaie encore trop souvent tenue secrète au sein du football professionnel, comme en attestent les tristes exemples de Robert Enke ou de Gary Speed, pour ne citer qu'eux. Selon le docteur Vincent Gouttebarge, qui a dirigé une étude sur la dépression chez les footballeurs pour le compte de la FIFPro, le syndicat international des joueurs professionnels, « un footballeur sur trois souffre de troubles liés à l'angoisse et à la dépression. 10% des décès chez les joueurs en cours de carrière ou fraîchement retraités sont des suicides. Mais il faut savoir que les troubles psychiques sont toujours multifactoriels : nous avons observé qu'en moyenne trois longues blessures peuvent avoir une incidence sérieuse sur l'état mental du joueur. Les environnements sportifs et familiaux sont également primordiaux. Quant à l'après-carrière, la réussite ou non de la reconversion joue un rôle déterminant. Autant d'éléments qui entraînent le malade dans un cercle vicieux. »

La fin d'une époque


Lorsqu'en 2016, František Rajtoral quitte le Viktoria Plzeň pour la Turquie, il a trente ans et ses plus belles années sont derrière lui. Le départ de l'entraîneur Pavel Vrba pour la sélection nationale en 2014 avait sonné la fin d'une époque pour beaucoup de cadres du club. Certains, comme Pavel Horváth, ont fait le choix de partir. D'autres, comme Matúš Kozáčik ou David Limberský, y sont toujours aujourd'hui. František Rajtoral, lui, a senti le vent tourner à travers son prêt raté à Hanovre en 2014. Sur ses six mois passés en Basse-Saxe, il n'aura disputé que sept rencontres. Une annus horribilis au cours de laquelle il révélera pour la première fois souffrir du syndrome d'épuisement professionnel, plus connu sous l'anglicisme burn out. Il faut dire qu'au-delà des succès sportifs, l'environnement de Rajtoral s'est révélé chargé d'épreuves à endurer. À commencer par le décès de son coéquipier brésilien Paulo Rodrigues da Silva, mort d'un accident de la route en 2012. Deux ans plus tard, Marián Čišovský, son partenaire en défense, se voit diagnostiquer la maladie de Charcot. Une épreuve insupportable qui se révélera collective. La même année, son ami le milieu Daniel Kolář perd son épouse. Là encore, le deuil sera partagé par tous. Kolář et Rajtoral s'engageront d'ailleurs ensemble à Gaziantepspor. Mais le premier a rompu son contrat en février 2017.


C'est donc seul, sa petite amie l'ayant quitté plus tôt dans l'année, que František Rajtoral a mis fin à ses jours, dans un club toujours à la lutte pour le maintien en Süper Lig et situé à une centaine de kilomètres seulement du théâtre effroyable de la guerre qui martyrise la Syrie voisine. En fouillant son domicile, la police turque a exhumé des documents qui font état de nombreuses dettes. Il semblerait que le défenseur ait été victime d'une addiction au jeu. Un fardeau devenu insupportable pour cet homme qui a prouvé malgré lui que la très grande majorité des footballeurs professionnels sont des hommes faits de forces et de faiblesses, parfois invisibles, mais qui peuvent devenir fatales.

Tous complices ?


František Rajtoral n'a semble-t-il pas expliqué son acte par une lettre qui aurait permis de faire la lumière sur les raisons qui l'ont poussé à commettre l'irréparable. Néanmoins, au vu de son passé, de son environnement et de ses problèmes annexes, les hypothèses ne manquent pas pour tenter de comprendre, en attendant que la médecine légale turque autopsie son cadavre. Le geste aurait-il pu être évité ? Oui, à en croire Vincent Gouttebarge, selon qui le tabou de la dépression au sein du sport professionnel est un fléau : « Dans le cadre du football moderne, les athlètes ont une obligation morale d'excellence, entretenue par la pression financière, médiatique et sociale. Le fantasme du joueur professionnel qui a la belle vie parce qu'il est soi-disant grassement payé a la vie dure. Mais on oublie souvent que seuls 0,5% des pros n'auront jamais à s'en faire au cours de leur carrière et dans la reconversion qui s'ensuivra. »


Une goutte d'eau qui occulte une part importante de la réalité du métier de footballeur, chez qui on excuse volontiers un pépin physique, mais dont les troubles mentaux sont considérés comme inexistants, parce qu'invisibles. « Au début de la saison, nous avons édité une brochure destinée à informer nos membres sur cette thématique. Les joueurs doivent savoir qu'il existe des solutions, qu'ils ne sont pas seuls et qu'ils doivent en parler » , conclut Vincent Gouttebarge. Car le silence tue. Hier, Robert Enke ou Gary Speed. Aujourd'hui, František Rajtoral. Et demain ?

Par Julien Duez Propos de Vincent Gouttebarge recueillis par JD.
Merci à Pierre Vuillemot du site Footballski.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Merci pour l'article Sofoot, ça aurait été dommage que ce suicide reste une news du fil d'actu.

Je ne comprends pas pourquoi la dépression et le coming-out (et tout ce qui peut être perçu comme une faiblesse par les fans limités qui pensent que les mecs sont juste des machines qui courent) sont à ce point sous-estimés...

Sinon, le point sur le rapport blessures / dépression est évident, et je me dis que les prochains qui feront des blagues sur Abou Diaby devraient faire gaffe. Mine de rien, le gars est encore debout après tout ce qu'il a vécu comme emmerdes. Bravo Abou !
blaise m'a tout dit Niveau : DHR
Le Burn Out tu veux dire
Je voulais parler du coming-out mais effectivement le burn out aussi !

Tout ce qui peut faire passer le joueur pour faible ou "différent"
prtcl2x89 Niveau : CFA2
je ne pense pas que ces "maladies" soient sous-estimés, le fait est que ce sont des choses qui restent du domaine privé. de plus, le cadre médical ne peut pas communiquer tout ce qui touche à la santé d'une personne au grand public.

je pense aussi que comme tout un chacun (toi et moi compris), quand on souffre de ce genre de pathologie, peu de monde autour de nous ne le suspecte, ce qui tend à appuyer ton hypothèse comme quoi apparemment, la dépression serait sous-estimée (j'espère être assez clair...), mais que dans le monde médical, ce n'est pas surement pas le cas.

en ce qui concerne le coming out, ce n'est pas une maladie, mais les symptômes et les conséquences se ressemblent furieusement je pense.

bref, tout cela couplé à la déficience intellectuelle d'un grand nombre de "fan" de foot fait qu'on est pas prêt d'en entendre plus parler
3 réponses à ce commentaire.
spacieux_rituel Niveau : CFA2
Si j'ai bien compris l'article, les gens savaient qu'il était dépressif et pourtant le prés du club dit "ne pas comprendre qu'il ai pu commettre un tel acte" ? Y a vraiment des gens qui vivent sur une autre planète...
La dépression c'est la pire des saloperie des fois j'ai l'impression, ça te bouffe...
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
HerbyCohen Niveau : CFA
Note : 8
Je trouve que cela fait froid dans le dos.

Je ne tiens pas à prendre la défense de qui que ce soit, mais le monde du football est d'une violence rare je trouve. 10% de décès dû au suicide, c'est énorme. Il serait intéressant de voir les professions le plus touché par le suicide, mais le football serait sûrement bien placé.

Oui ils gagnent beaucoup, oui ils sont adulés et oui ils commettent des impairs et vivent dans une bulle mais ils n'en reste pas moins des hommes. Les joueurs m'apparaissent souvent comme un produit que l'on vend, re-vend, cote et décote, un peu comme une auto avec comme refrain "seul la vérité du terrain compte". Les difficultés et maladies sont misent de côté, ignorées, pour la performance reine et le professionnalisme exemplaire.

C'est hypocrite et beaucoup sont avalés, digérés et vomis ensuite par un système qui ne semble pas très émotionnel. Alors oui il y a des têtes de gondoles très bien encadrées et accompagnées qui vendent très bien la marque football, mais elle cache surtout bien le nombre de victimes qui n'ont pas eu l'accès à ces barrières de sécurités.

Post subjectif et à chaud bien entendu.
Le monde d'aujourd'hui est d'une violence rare, le nombre de décès par suicide en France aujourd'hui est énorme.

Pour ce qui est du foot, je suis amplement d'accord avec toi. Je sais pas si ça se fait déjà, mais les jeunes en club, dès un certain âge, devrait être encadré (avec un suivi strict) d'un point de vue psychologique, que ce soit par des discussions avec des anciens pros ou des spécialistes en la matière.
Il y a beaucoup trop d'exemples de joueurs qui ont "mal-tournés" pour ne pas prendre conscience du poids qui repose sur les joueurs à notre époque.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
straussken Niveau : CFA2
Je ne remets absolument pas ce que tu dis en cause avec ce qui va suivre, ces stats font froid dans le dos, mais je tenais quand même à relativiser les chiffres : il s'agit de 10% des décès de joueurs en activité, soit une catégorie d'individus entre 20 et 40 ans on va dire. Selon le site du gouvernement, en France "le suicide est la 1ère cause de mortalité des 25-34 ans (20 % du total des décès dans cette tranche d’âge)".

Alors bien sûr 10% c'est déjà beaucoup trop, mais je suis d'accord avec Habiboss, c'est bien le monde d'aujourd'hui qui est d'une violence rare. Aujourd'hui, traiter une maladie psychologique s'apparente à de la complaisance aux yeux de beaucoup.

edit : je voulais répondre à HerbyCohen
Pour rajouter des nombres, il y a 30 suicides par jour (ça fait froid dans le dos effectivement) en France, soit 3 fois le nombre de tués sur les routes.
Pourtant, la prévention est beaucoup plus importante pour la route que pour les dépressions/tendances suicidaires.
Je crie pas au complot ou quoi que soit, mais il y a quand même des questions à se poser.
spacieux_rituel Niveau : CFA2
Comment faire de la prévention sur les suicides aussi ? Si quelqu'un a vraiment la volonté de mettre fin à ses jours, il parviendra à ses fins quoi qu'on fasse... moi je serais curieux de savoir l'évolution du taux de suicide avec le temps, genre est-ce qu'y en avait + ou - y a 50 ans etc etc
Par les experiences dont j'ai pu entendre parler, il semblerait que, juste avant de commettre l'acte, le suicidaire ne pense plus qu'à ça, mais que la moindre intervention extérieure le ferait sortir de sa "bulle suicidaire" si je puis appeler ca ainsi. Donc je pense que si on faisait de la prévention ne serait ce que sur le fait de ne pas laisser des personnes fragiles/à tendance suicidaire seules, quittent à les interner quelques temps, on pourrait réduire peut-être le nombre de tentatives. Faire une vraie prévention sur la dépression aussi ce serait bien, il y a quand même des comportements récurrents (bien qu'on ne retrouve pas les mêmes chez tout le monde) chez les personnes dépressives/à tendance dépressive.
Si tu veux te lancer dans la recueil d'informations, sachent qu'avant 1960, les chiffres ne sont pas valables, parce que des morts dues à des suicides n'étaient pas déclarées comme telles, à cause de la honte/du malaise lié(e) au suicide à cette époque et avant (faut savoir qu'avant 1960, une tentative de suicide échouée pouvait être condamnée au bûcher, encore un exemple de la connerie humaine). Mais je pense que si tu compares l'évolution depuis les années 60, il y a de grandes chances que le nombre augmente un peu plus chaque année.
Au passage, 80% des gens qui ont "essayé" le suicide ne recommence jamais, donc si on pouvait réduire le nombre de tentatives, on réduirait fortement le nombre de morts liées au suicide
blaise m'a tout dit Niveau : DHR
Ton analyse est partiellement vraie . En fait , le véritable risque vital est celui de l'élan mélancolique . C 'est à dire que , sans être sur un terrain dépressif , le passage à l 'acte peut être brutal , imprévisible , comme chez l 'adolescent par exemple .
Il existe également les dépressifs profonds , qui maintiennent les apparences et qui préparent leur passage à l 'acte méticuleusement ; comme les pendus en l 'occurence .
Et tous les autres .. les névrosés récidivistes, les psychotiques etc..
bref , si tu connaissais l 'état de la psychiatrie actuelle en France , cela te dresserait les cheveux sur la tête . On a déjà du mal à soigner les gens qui en font la demande , alors faire de la prévention..
Je m'en doute que les cas sont complexes.
Sans parler de prévention, je pense qu'il y a une sensibilisation à faire autour de la dépression/du suicide, qui sont, à mon sens, aujourd'hui, sont encore trop tabou.
Le truc c'est que, comme je l'ai dit, dans 80% des cas, c'est un appel au secours plus qu'une réelle envie d'en finir. C'est pour ça que je pense qu'il y au moins une politique de sensibilisation à ce sujet, vu le nombre important de décès lié à ça.
Mais je me doute bien que les cas sont tous différents les uns des autres, ce qui rend cela beaucoup plus difficile, que ce soit dans le traitement, le dépistage, la prévention...
En effet, une partie de ceux qui ont essayé le suicide n'ont pas recommencé... Ils n'ont pas recommencé grand chose d'ailleurs.
9 réponses à ce commentaire.
Pouretcontre Niveau : CFA2
Plus loin, début 80's, il y a aussi le cas de Rubén Suñé, international argentin, idole de boca à qui tout semblait réussir et qui sauta du 7e étage d'un immeuble. Il s'en est remis de façon miraculeuse mais attribuait son geste à la pression du football.
l'hiverpoule Niveau : Loisir
Remis d'une chute de 7 étages !!!??? La chatte
blaise m'a tout dit Niveau : DHR
De mon expérience , le saut depuis la fen^tre est probablement le plus mauvais moyen de se suicider . La mort parfois , les séquelles et le handicap souvent..
Sans oublier la retraite de Deisler du Bayern à 25-26 ans dû à la faiblesse psychologique
3 réponses à ce commentaire.
Et une immense pensée pour le sensible Alain Polaniok..
ok donc une addiction au jeu et criblé de dettes. Ca n'aide pas
The Admiral Niveau : DHR
"Mais on oublie souvent que seuls 0,5% des pros n'auront jamais à s'en faire au cours de leur carrière et dans la reconversion qui s'ensuivra."

Et voilà pourquoi les mecs veulent aller en Chine ou en Inde et mettre leurs familles à l'abri. En fait, ils ont raison de le faire !
spacieux_rituel Niveau : CFA2
Baah d'une certaine manière ouais. On dit que ceux qui partent en Chine sont des mercenaires... mais sans déconner (bon je sais, ça doit être très rare, mais quand même), que penseraient-on d'un mec qui part en Chine pour l'argent, mais qui genre donne 99% à des assos ou à la recherche médicale ?
1 réponse à ce commentaire.
blaise m'a tout dit Niveau : DHR
Très bon article , qui met en lumière le fait que les footballeurs ne sont que des êtres humains comme les autres . Si l 'argent et la notoriété protégeait du passage à l 'acte , cela se saurait ..
Mais , honnêtement , il est vraiment compliqué d'établir un lien professionnel . Comme l 'article le montre , le type n'a pas été épargné par les accidents de la vie et son isolement l'a conduit au pire..
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Un grand merci pour cet article salutaire sur un sujet au combien sensible ainsi que pour l'hommage à ce joueur.
il y a 2 heures Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 6 Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8