1. //
  2. // Gaziantepspor

František Rajtoral, la mort d'un homme

Ce n'était pas le plus connu des internationaux tchèques. Il ne comptait pas parmi les plus grands défenseurs européens. Sa carrière aurait dû se terminer comme celle d'un soldat, discret, fidèle et dévoué. Mais la mort dramatique de František Rajtoral, survenue le dimanche 23 avril, est venue rappeler l'existence d'un autre tabou du monde du football, moins visible que les affaires d'argent ou, dans un autre registre, les cas de coming-out : le suicide.

Modififié
Il avait trente et un ans. Autant dire une peccadille, que ce soit dans la carrière d'un latéral droit ou tout simplement dans la vie d'un homme. Lors de la victoire de son équipe vendredi dernier face à Konyaspor, František Rajtoral n'était pas entré en jeu. Une situation que connaissait le défenseur de Gaziantepspor depuis le début du mois d'avril. Deux jours plus tard, ses coéquipiers s'étonnent de ne pas le trouver à l'entraînement. Signal fatal. En se rendant à son domicile, ils trouvent les lumières allumées, mais la porte est close. À l'intérieur, le défenseur tchèque s'est pendu. Le choc est aussi immense qu'inattendu : « Il avait l'air de n'avoir aucun problème. Je ne comprends vraiment pas pourquoi il a commis un tel acte » , expliquait au portail en ligne turc Sporx Ibrahim Kizil, le président de Gaziantepspor.


Soldat ordinaire


La carrière professionnelle de Rajtoral commence en 2004 au Marila Příbram. Au bout d'une seule saison, il franchit déjà une étape en passant sous la bannière du Baník Ostrava, où il restera quatre ans. Lorsqu'il est transféré au Viktoria Plzeň en 2009, le club fait main basse sur un solide défenseur au talent incontestable, comme en témoignent ses passages dans les sélections de jeunes de son pays. C'est dans la ville qui a donné naissance à la Pilsner, célèbre variété de bière tchèque, que František Rajtoral vit ses meilleures années : champion deux ans plus tard pour la première fois de l'histoire du club, il participe à la campagne du Viktoria en Ligue des champions, la première d'une équipe non pragoise. Ses performances ne passeront pas inaperçues puisqu'il est appelé dans la foulée en équipe nationale, avec laquelle il dispute l'Euro 2012.


Dès lors, difficile d'imaginer qu'une telle situation puisse mener au suicide. En tout cas, en se limitant à la partie émergée de l'iceberg. Car Rajtoral souffrait d'un mal profond qui le rongeait de l'intérieur depuis de nombreuses années : la dépression. Une plaie encore trop souvent tenue secrète au sein du football professionnel, comme en attestent les tristes exemples de Robert Enke ou de Gary Speed, pour ne citer qu'eux. Selon le docteur Vincent Gouttebarge, qui a dirigé une étude sur la dépression chez les footballeurs pour le compte de la FIFPro, le syndicat international des joueurs professionnels, « un footballeur sur trois souffre de troubles liés à l'angoisse et à la dépression. 10% des décès chez les joueurs en cours de carrière ou fraîchement retraités sont des suicides. Mais il faut savoir que les troubles psychiques sont toujours multifactoriels : nous avons observé qu'en moyenne trois longues blessures peuvent avoir une incidence sérieuse sur l'état mental du joueur. Les environnements sportifs et familiaux sont également primordiaux. Quant à l'après-carrière, la réussite ou non de la reconversion joue un rôle déterminant. Autant d'éléments qui entraînent le malade dans un cercle vicieux. »

La fin d'une époque


Lorsqu'en 2016, František Rajtoral quitte le Viktoria Plzeň pour la Turquie, il a trente ans et ses plus belles années sont derrière lui. Le départ de l'entraîneur Pavel Vrba pour la sélection nationale en 2014 avait sonné la fin d'une époque pour beaucoup de cadres du club. Certains, comme Pavel Horváth, ont fait le choix de partir. D'autres, comme Matúš Kozáčik ou David Limberský, y sont toujours aujourd'hui. František Rajtoral, lui, a senti le vent tourner à travers son prêt raté à Hanovre en 2014. Sur ses six mois passés en Basse-Saxe, il n'aura disputé que sept rencontres. Une annus horribilis au cours de laquelle il révélera pour la première fois souffrir du syndrome d'épuisement professionnel, plus connu sous l'anglicisme burn out. Il faut dire qu'au-delà des succès sportifs, l'environnement de Rajtoral s'est révélé chargé d'épreuves à endurer. À commencer par le décès de son coéquipier brésilien Paulo Rodrigues da Silva, mort d'un accident de la route en 2012. Deux ans plus tard, Marián Čišovský, son partenaire en défense, se voit diagnostiquer la maladie de Charcot. Une épreuve insupportable qui se révélera collective. La même année, son ami le milieu Daniel Kolář perd son épouse. Là encore, le deuil sera partagé par tous. Kolář et Rajtoral s'engageront d'ailleurs ensemble à Gaziantepspor. Mais le premier a rompu son contrat en février 2017.


C'est donc seul, sa petite amie l'ayant quitté plus tôt dans l'année, que František Rajtoral a mis fin à ses jours, dans un club toujours à la lutte pour le maintien en Süper Lig et situé à une centaine de kilomètres seulement du théâtre effroyable de la guerre qui martyrise la Syrie voisine. En fouillant son domicile, la police turque a exhumé des documents qui font état de nombreuses dettes. Il semblerait que le défenseur ait été victime d'une addiction au jeu. Un fardeau devenu insupportable pour cet homme qui a prouvé malgré lui que la très grande majorité des footballeurs professionnels sont des hommes faits de forces et de faiblesses, parfois invisibles, mais qui peuvent devenir fatales.

Tous complices ?


František Rajtoral n'a semble-t-il pas expliqué son acte par une lettre qui aurait permis de faire la lumière sur les raisons qui l'ont poussé à commettre l'irréparable. Néanmoins, au vu de son passé, de son environnement et de ses problèmes annexes, les hypothèses ne manquent pas pour tenter de comprendre, en attendant que la médecine légale turque autopsie son cadavre. Le geste aurait-il pu être évité ? Oui, à en croire Vincent Gouttebarge, selon qui le tabou de la dépression au sein du sport professionnel est un fléau : « Dans le cadre du football moderne, les athlètes ont une obligation morale d'excellence, entretenue par la pression financière, médiatique et sociale. Le fantasme du joueur professionnel qui a la belle vie parce qu'il est soi-disant grassement payé a la vie dure. Mais on oublie souvent que seuls 0,5% des pros n'auront jamais à s'en faire au cours de leur carrière et dans la reconversion qui s'ensuivra. »


Une goutte d'eau qui occulte une part importante de la réalité du métier de footballeur, chez qui on excuse volontiers un pépin physique, mais dont les troubles mentaux sont considérés comme inexistants, parce qu'invisibles. « Au début de la saison, nous avons édité une brochure destinée à informer nos membres sur cette thématique. Les joueurs doivent savoir qu'il existe des solutions, qu'ils ne sont pas seuls et qu'ils doivent en parler » , conclut Vincent Gouttebarge. Car le silence tue. Hier, Robert Enke ou Gary Speed. Aujourd'hui, František Rajtoral. Et demain ?

Par Julien Duez Propos de Vincent Gouttebarge recueillis par JD.
Merci à Pierre Vuillemot du site Footballski.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Merci pour l'article Sofoot, ça aurait été dommage que ce suicide reste une news du fil d'actu.

Je ne comprends pas pourquoi la dépression et le coming-out (et tout ce qui peut être perçu comme une faiblesse par les fans limités qui pensent que les mecs sont juste des machines qui courent) sont à ce point sous-estimés...

Sinon, le point sur le rapport blessures / dépression est évident, et je me dis que les prochains qui feront des blagues sur Abou Diaby devraient faire gaffe. Mine de rien, le gars est encore debout après tout ce qu'il a vécu comme emmerdes. Bravo Abou !
blaise m'a tout dit Niveau : CFA2
Le Burn Out tu veux dire
Je voulais parler du coming-out mais effectivement le burn out aussi !

Tout ce qui peut faire passer le joueur pour faible ou "différent"
prtcl2x89 Niveau : CFA2
je ne pense pas que ces "maladies" soient sous-estimés, le fait est que ce sont des choses qui restent du domaine privé. de plus, le cadre médical ne peut pas communiquer tout ce qui touche à la santé d'une personne au grand public.

je pense aussi que comme tout un chacun (toi et moi compris), quand on souffre de ce genre de pathologie, peu de monde autour de nous ne le suspecte, ce qui tend à appuyer ton hypothèse comme quoi apparemment, la dépression serait sous-estimée (j'espère être assez clair...), mais que dans le monde médical, ce n'est pas surement pas le cas.

en ce qui concerne le coming out, ce n'est pas une maladie, mais les symptômes et les conséquences se ressemblent furieusement je pense.

bref, tout cela couplé à la déficience intellectuelle d'un grand nombre de "fan" de foot fait qu'on est pas prêt d'en entendre plus parler
3 réponses à ce commentaire.
spacieux_rituel Niveau : CFA2
Si j'ai bien compris l'article, les gens savaient qu'il était dépressif et pourtant le prés du club dit "ne pas comprendre qu'il ai pu commettre un tel acte" ? Y a vraiment des gens qui vivent sur une autre planète...
La dépression c'est la pire des saloperie des fois j'ai l'impression, ça te bouffe...
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Note : 8
Je trouve que cela fait froid dans le dos.

Je ne tiens pas à prendre la défense de qui que ce soit, mais le monde du football est d'une violence rare je trouve. 10% de décès dû au suicide, c'est énorme. Il serait intéressant de voir les professions le plus touché par le suicide, mais le football serait sûrement bien placé.

Oui ils gagnent beaucoup, oui ils sont adulés et oui ils commettent des impairs et vivent dans une bulle mais ils n'en reste pas moins des hommes. Les joueurs m'apparaissent souvent comme un produit que l'on vend, re-vend, cote et décote, un peu comme une auto avec comme refrain "seul la vérité du terrain compte". Les difficultés et maladies sont misent de côté, ignorées, pour la performance reine et le professionnalisme exemplaire.

C'est hypocrite et beaucoup sont avalés, digérés et vomis ensuite par un système qui ne semble pas très émotionnel. Alors oui il y a des têtes de gondoles très bien encadrées et accompagnées qui vendent très bien la marque football, mais elle cache surtout bien le nombre de victimes qui n'ont pas eu l'accès à ces barrières de sécurités.

Post subjectif et à chaud bien entendu.
Le monde d'aujourd'hui est d'une violence rare, le nombre de décès par suicide en France aujourd'hui est énorme.

Pour ce qui est du foot, je suis amplement d'accord avec toi. Je sais pas si ça se fait déjà, mais les jeunes en club, dès un certain âge, devrait être encadré (avec un suivi strict) d'un point de vue psychologique, que ce soit par des discussions avec des anciens pros ou des spécialistes en la matière.
Il y a beaucoup trop d'exemples de joueurs qui ont "mal-tournés" pour ne pas prendre conscience du poids qui repose sur les joueurs à notre époque.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
straussken Niveau : CFA2
Je ne remets absolument pas ce que tu dis en cause avec ce qui va suivre, ces stats font froid dans le dos, mais je tenais quand même à relativiser les chiffres : il s'agit de 10% des décès de joueurs en activité, soit une catégorie d'individus entre 20 et 40 ans on va dire. Selon le site du gouvernement, en France "le suicide est la 1ère cause de mortalité des 25-34 ans (20 % du total des décès dans cette tranche d’âge)".

Alors bien sûr 10% c'est déjà beaucoup trop, mais je suis d'accord avec Habiboss, c'est bien le monde d'aujourd'hui qui est d'une violence rare. Aujourd'hui, traiter une maladie psychologique s'apparente à de la complaisance aux yeux de beaucoup.

edit : je voulais répondre à HerbyCohen
Pour rajouter des nombres, il y a 30 suicides par jour (ça fait froid dans le dos effectivement) en France, soit 3 fois le nombre de tués sur les routes.
Pourtant, la prévention est beaucoup plus importante pour la route que pour les dépressions/tendances suicidaires.
Je crie pas au complot ou quoi que soit, mais il y a quand même des questions à se poser.
spacieux_rituel Niveau : CFA2
Comment faire de la prévention sur les suicides aussi ? Si quelqu'un a vraiment la volonté de mettre fin à ses jours, il parviendra à ses fins quoi qu'on fasse... moi je serais curieux de savoir l'évolution du taux de suicide avec le temps, genre est-ce qu'y en avait + ou - y a 50 ans etc etc
Par les experiences dont j'ai pu entendre parler, il semblerait que, juste avant de commettre l'acte, le suicidaire ne pense plus qu'à ça, mais que la moindre intervention extérieure le ferait sortir de sa "bulle suicidaire" si je puis appeler ca ainsi. Donc je pense que si on faisait de la prévention ne serait ce que sur le fait de ne pas laisser des personnes fragiles/à tendance suicidaire seules, quittent à les interner quelques temps, on pourrait réduire peut-être le nombre de tentatives. Faire une vraie prévention sur la dépression aussi ce serait bien, il y a quand même des comportements récurrents (bien qu'on ne retrouve pas les mêmes chez tout le monde) chez les personnes dépressives/à tendance dépressive.
Si tu veux te lancer dans la recueil d'informations, sachent qu'avant 1960, les chiffres ne sont pas valables, parce que des morts dues à des suicides n'étaient pas déclarées comme telles, à cause de la honte/du malaise lié(e) au suicide à cette époque et avant (faut savoir qu'avant 1960, une tentative de suicide échouée pouvait être condamnée au bûcher, encore un exemple de la connerie humaine). Mais je pense que si tu compares l'évolution depuis les années 60, il y a de grandes chances que le nombre augmente un peu plus chaque année.
Au passage, 80% des gens qui ont "essayé" le suicide ne recommence jamais, donc si on pouvait réduire le nombre de tentatives, on réduirait fortement le nombre de morts liées au suicide
blaise m'a tout dit Niveau : CFA2
Ton analyse est partiellement vraie . En fait , le véritable risque vital est celui de l'élan mélancolique . C 'est à dire que , sans être sur un terrain dépressif , le passage à l 'acte peut être brutal , imprévisible , comme chez l 'adolescent par exemple .
Il existe également les dépressifs profonds , qui maintiennent les apparences et qui préparent leur passage à l 'acte méticuleusement ; comme les pendus en l 'occurence .
Et tous les autres .. les névrosés récidivistes, les psychotiques etc..
bref , si tu connaissais l 'état de la psychiatrie actuelle en France , cela te dresserait les cheveux sur la tête . On a déjà du mal à soigner les gens qui en font la demande , alors faire de la prévention..
Je m'en doute que les cas sont complexes.
Sans parler de prévention, je pense qu'il y a une sensibilisation à faire autour de la dépression/du suicide, qui sont, à mon sens, aujourd'hui, sont encore trop tabou.
Le truc c'est que, comme je l'ai dit, dans 80% des cas, c'est un appel au secours plus qu'une réelle envie d'en finir. C'est pour ça que je pense qu'il y au moins une politique de sensibilisation à ce sujet, vu le nombre important de décès lié à ça.
Mais je me doute bien que les cas sont tous différents les uns des autres, ce qui rend cela beaucoup plus difficile, que ce soit dans le traitement, le dépistage, la prévention...
En effet, une partie de ceux qui ont essayé le suicide n'ont pas recommencé... Ils n'ont pas recommencé grand chose d'ailleurs.
9 réponses à ce commentaire.
Pouretcontre Niveau : CFA2
Plus loin, début 80's, il y a aussi le cas de Rubén Suñé, international argentin, idole de boca à qui tout semblait réussir et qui sauta du 7e étage d'un immeuble. Il s'en est remis de façon miraculeuse mais attribuait son geste à la pression du football.
l'hiverpoule Niveau : Loisir
Remis d'une chute de 7 étages !!!??? La chatte
blaise m'a tout dit Niveau : CFA2
De mon expérience , le saut depuis la fen^tre est probablement le plus mauvais moyen de se suicider . La mort parfois , les séquelles et le handicap souvent..
Sans oublier la retraite de Deisler du Bayern à 25-26 ans dû à la faiblesse psychologique
3 réponses à ce commentaire.
Et une immense pensée pour le sensible Alain Polaniok..
ok donc une addiction au jeu et criblé de dettes. Ca n'aide pas
The Admiral Niveau : DHR
"Mais on oublie souvent que seuls 0,5% des pros n'auront jamais à s'en faire au cours de leur carrière et dans la reconversion qui s'ensuivra."

Et voilà pourquoi les mecs veulent aller en Chine ou en Inde et mettre leurs familles à l'abri. En fait, ils ont raison de le faire !
spacieux_rituel Niveau : CFA2
Baah d'une certaine manière ouais. On dit que ceux qui partent en Chine sont des mercenaires... mais sans déconner (bon je sais, ça doit être très rare, mais quand même), que penseraient-on d'un mec qui part en Chine pour l'argent, mais qui genre donne 99% à des assos ou à la recherche médicale ?
1 réponse à ce commentaire.
blaise m'a tout dit Niveau : CFA2
Très bon article , qui met en lumière le fait que les footballeurs ne sont que des êtres humains comme les autres . Si l 'argent et la notoriété protégeait du passage à l 'acte , cela se saurait ..
Mais , honnêtement , il est vraiment compliqué d'établir un lien professionnel . Comme l 'article le montre , le type n'a pas été épargné par les accidents de la vie et son isolement l'a conduit au pire..
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Un grand merci pour cet article salutaire sur un sujet au combien sensible ainsi que pour l'hommage à ce joueur.
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11 Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16
mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4