En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // France vs Honduras avec Thomas N'Gijol

Franklin Ebagé : « Les Honduriens avaient des lames dans leur short »

Le 16 juillet prochain, le film FASTLIFE, de et avec Thomas N'Gijol, sortira dans les salles de cinéma. Histoire de faire connaissance avec ce personnage haut en couleur, on est allé lui demander ce qu'il avait pensé du match des Bleus, hier, contre le Honduras. Interview avec quelqu'un qui, comme il le dit lui-même, est «  né pour briller  » .

Modififié
Merci d'avoir accepté cette interview, Franklin. Pour commencer, peux-tu nous dire où as-tu regardé le match de l'équipe de France, hier ?
Franklin a regardé le match chez lui, tranquillement. Tout simplement parce que Franklin ne se mélange pas avec n'importe qui.

Qu'as-tu pensé de la performance des Bleus face à cette équipe du Honduras ?
J'ai trouvé que ça manquait un peu de swagg, mais comme on dit, l'important c'est les trois points.

Il y a un joueur en particulier qui a retenu ton attention ?
Ah bah bien sûr, il y a un joueur qui retient l'attention de Franklin, et c'est évidemment Paul Pogba. Après, il y a Karim, bien entendu, pour l'efficacité. Mais Franklin est bien obligé d'admettre que le swagg et le style de Pogba sont totalement en accord avec lui. Si Franklin devait être un joueur, ce serait Paul Pogba.

Tu n'as pas eu peur qu'il prenne un rouge, sur son geste d'humeur ?
Non, pas du tout. Franklin et Pogba font partie de la même race, celle des «  tu nous cherches, tu nous trouves  » . On a ce côté Tupac en nous, il n'y a absolument pas de peur. Et si on doit mettre une droite sur un terrain de foot, on mettra une droite, il n'y a pas de problème, c'est Dieu qui l'aura voulu. De toute façon, on est nés pour briller, pas pour se faire marcher dessus.

Et les autres joueurs de l'équipe, qu'est-ce que tu en as pensé ? Antoine Griezmann, par exemple...
Il est très bien, ce petit. J'aime bien sa mentalité. Il a un swagg qui n'est pas des plus finis, il doit encore le travailler, mais pour le moment faut qu'il se concentre sur le sport, le swagg ça viendra avec le temps.

Et Valbuena, comment tu l'as trouvé ?
Il faut qu'il prenne des hormones de croissance, il n'est pas encore de taille pour se mesurer à des gens comme nous, même si techniquement ce n'est pas trop mal. Il a un swagg qui ne me parle pas du tout, je pense qu'il est plus influencé par tout ce qui est lusitanien, le pauvre.

Et pour parler de Mathieu Debuchy, aurait-il vraiment dû débuter la rencontre malgré cette folie capillaire ?
Mathieu a un style anglophone qu'il faut respecter. Et je le respecte, Mathieu. C'est typiquement le genre de blanc-bec qu'il ne faut pas emmerder, tu sens qu'il peut t'en envoyer une. Et moi, je sais de quoi je parle, j'ai grandi dans les faubourgs de Maisons-Alfort, ce genre de blanc, tu le respectes comme ton arabe et comme ton noir.

Et Hugo Lloris capitaine, c'est quelque chose que tu valides ?
Bah Hugo, c'est zéro charisme. Mais bon, il faut bien que la France soit rassurée, donc on met un mec sage à ce rôle. Mais l'important, ce n'est pas les sages dans la vie. L'important, c'est les rebelles, les gens comme moi, comme Paul, comme Karim, les gens qui dérangent. Les gens qui sont nés pour briller, quoi.

Tu penses que tu aurais pu avoir ta place dans cette équipe, hier soir ?
Forcément, en tant qu'athlète, j'aurais eu quelque chose à apporter, c'est sûr. Sur une balle en profondeur, avec ma pointe de vitesse, j'aurais pu faire quelque chose, ouais. Encore aurait-il fallu qu'un défenseur hondurien ne me massacre pas la cheville, hein.

Comment as-tu trouvé le Honduras, d'ailleurs ?

Je n'ai pas envie de faire un mauvais jeu de mots, Franklin n'est pas trop calembour, mais les Honduriens, on n'en pense rien… C'est un micro-épisode de la vie du football français, il y a eu ce match et puis on n'en parlera plus jamais, de cette équipe. De toute façon, la plupart des joueurs sont d'anciens membres de gangs, ils sont plus intéressés par la bagarre que par le football.

Pour toi, 3-0 c'est un bon résultat, ou il aurait fallu soigner un peu plus le goal average ?
Non, pour la sécurité des joueurs, c'est bien de s'être arrêté à 3-0. J'ai bien senti que les Français voulaient en mettre en plus, mais ça aurait pu être dangereux. Je pense d'ailleurs que la plupart des Honduriens avaient des lames dans leur short, donc ils ont bien fait de s'arrêter là. Il aurait pu y avoir une sale blessure, voire même un meurtre. Il faut bien avoir conscience que ce sont des mecs de Los Angeles qui sont rentrés dans leur pays pour formés des gangs, donc bon.

Au vu de ce premier match, tu penses que l'équipe de France peut faire quelque chose dans ce Mondial ?
Évidemment ! L'équipe de France, c'est comme Franklin, elle est née pour briller. Je pense que Dieu a un projet pour ces joueurs-là et que rien ne pourra les arrêter.

S'ils vont loin dans la compétition, tu penses aller au Brésil pour encourager ces Bleus ?
Pour des raisons techniques, je ne peux pas partir, mais t'inquiète pas que Franklin est en contact avec tous les mecs les plus importants de cette sélection. Les vrais reconnaissent les vrais, comme on dit chez nous. J'ai bien évidemment mes entrées dans l'équipe, tu parles à Franklin Ebagé là, pas à un David Douillet.

Vidéo


Propos recueillis par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88