Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Humour
  3. // Cinéma

François-Xavier Demaison : « Le PSG commence à avoir une âme »

Supporter du PSG, François-Xavier Demaison revient sur l’avenir de Paris, tout en se rappelant l’égalisation de Matuidi face au Barça et de poser la question suivante : à quel type de match aurait-on assisté entre le Bayern et l’équipe d’Ancelotti ?

Modififié
Le match référence de François-Xavier Demaison ?
Un traumatisme d’enfant, la rencontre France-RFA de 1982. Platini et son équipe à Séville. Le premier but de Littbarski, l’égalisation de Platini puis les buts de Trésor et Giresse. Viendront ensuite les deux réalisations de Rummenigge et Fischer qui nous amène dans ces prolongations. Battiston qui se fait défoncer la mâchoire. On perd aux tirs aux buts et je peux crever !

Quels sont tes joueurs phares ?
Dans ma chambre, plus jeune, en poster Onze : Bernard Genghini ou Didier Six, mes grands classiques. Evidemment, d’autres souvenirs forts, au-delà des joueurs, comme la victoire de l’OM en Coupe d’Europe 93, avec la tête de Basile Boli. Et puis les matchs du PSG, évidemment.

Le PSG que tu suis beaucoup...
Cette année, je suis allé plusieurs fois au Parc des Princes. J’ai eu la chance de voir PSG-Barça, en LDC, ce match extraordinaire où l’on aurait pu réaliser l’exploit, loupé de très peu.

Comment as-tu vécu l’égalisation de Matuidi ?
C’était dingue ! Matuidi a fait une saison magnifique, j’aime beaucoup ce joueur.

L’avenir du club selon toi ?
Je ne sais ce que l’avenir réserve au PSG. On peut se demander si le départ d’Ancelotti ne va pas en entraîner d’autres… Je trouvais que l’équipe commençait à avoir une âme, et j’espère que tout ne va pas être remis en question.

Tu apprécies Carlo Ancelotti ?
Oui, je pense que c’est un entraîneur respecté par les joueurs.

Précisément, comment as-tu senti Paris cette année ?
Je dirais qu’à la fin de la saison, les joueurs semblaient liés par quelque chose, qu’ils avaient appris à jouer ensemble et qu'ils s’appréciaient. Je trouve aussi que l’arrivée de Beckham a donné beaucoup de classe à l’équipe. Après, d’autres équipes se sont aussi bien comportées, comme Lyon et Marseille, qui ont fait une belle saison.

Les gros transferts monégasques, tu en penses quoi ?
Il ne faudrait pas tomber dans la surenchère ! Après, on peut espérer que les récents transferts apporteront du beau jeu. Dans le football, on aime aussi le côté glamour. C’est certain que d’avoir un championnat à la hauteur du championnat italien, espagnol ou anglais, c’est flatteur pour un pays. On devrait donc vivre de beaux matchs. Mais à dire vrai, j’ai plus d’affection pour une équipe qui se construit par elle-même que pour un club qui superpose les stars.


Par exemple?
L’AJ Auxerre, à la grande époque. Il s’agit d’équipes qui fonctionnaient bien grâce à leur centre de formation et qui, par ce travail, atteignaient des sommets. C’est très bien d’avoir des stars, mais il faut aussi qu’on sente qu’il y ait une âme dans l’équipe, c’est important.

Que retiens-tu de la Ligue des Champions cette saison ?
Le parcours du PSG, le massacre du Barça par le Bayern et puis la victoire des coéquipiers de Ribéry. On dit souvent que le foot est un jeu qui se joue à onze contre onze, mais que c’est toujours l’Allemagne qui gagne. Cela s’est vérifié cette année, avec le Bayern et Dortmund en finale de la LDC.

Barcelone qui perd face au Bayern, ça t’inspire quoi ?
On ne peut pas dire que cela me plaise, c’est une équipe que j’aime beaucoup. On peut en revanche se demander quel aurait été le traitement du PSG face au Bayern si nous avions battu le Barça de justesse. On est sorti la tête haute en tout cas.

François-Xavier Demaison, en tournée dans toute la France, «  Demaison s’évade »


Propos recueillis par Romain Lejeune
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:07 Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 61 Hier à 12:10 Infantino : « La meilleure Coupe du monde de tous les temps » 87
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom
jeudi 12 juillet La FIFA veut limiter les plans sur les supportrices 248 jeudi 12 juillet Bruno Alves signe à Parme 9
À lire ensuite
Mon pauvre Rami...